• Anjela DUVAL (1905-1981) meurtrie, DEBOUT.

     Même au coin du feu. Chef de meute ?! Wouarf !

       "Karantez-vro" ("L'Amour du pays"), Véronique AUTRET (chant et composition interprété avec GWALARN) sur un texte d'Anjela DUVAL. "J’ai écrit cette musique pour moi en pensant que personne d’autre ne la chanterait." Sources : https://www.youtube.com/watch?v=ZH2yj3cdRIc &  http://7seizh.info/2012/02/22/jeune-et-jolie-elle-met-en-musique-lamour-de-la-patrie-karantez-vro-portrait-de-veronique-autret/

     

       "C'est un pays secret, mystérieux." "Faut le découvrir petit à petit. Ça me plaît. Si je ne voyais plus qu'une espèce de désert... Ma Doué..." (...) "Je fais la guerre sur tous les fronts, c'est ma devise." Les Conteurs, 1971, André VOISIN. Source : https://www.youtube.com/watch?v=8zu_eOCKxRM

     

       "Un chant venu de la terre", UNITÉ MAÜ MAÜ, Je suis..., 2012 ou 2013. Musique "enragée" ? T'es black metal ou hip hop !? Ben... Texte assené. Vérités.

       [Qui est Unité Maü Maü, groupe musical breton anticapitaliste - primaire ? - dans la subversion - aux limites admises ? Chœurs masculins bras levé ("en l'air") : "Fruit de plusieurs périples dans l'hémisphère sud, d'une volonté forte de prendre part au changement et de rencontres décisives (comme celle de Keny ARKANA et l'équipe de "L'Appel aux sans voix" en 2007), Unité Maü Maü ne naît pas du jour au lendemain. (...) On joue chez les punks, les rappeurs, les squatteurs, on a même joué sur un teknival, ça n'a pas d'importance. (...) En 2010 le groupe est présent sur le festival "Bars in Rennes", sur la scène découverte du festival "Jongl' Hop 5", et fait les premières parties de L'Orchestre Poétique d'Avant-Guerre (O.P.A.) et de Zone d'Expression Populaire (Z.E.P.). Le groupe est présent sur la compilation rap "Rain city" qui réunit quelques-uns des artistes phares de la scène Hip Hop rennaise, sur une compilation du collectif "Lucha Amada" produite sur le label allemand "Jump Up" (parmi Manu CHAO, Fermin MUGURUZA, etc.) et sera présent sur la compilation toulousaine "Résistance à la délation" (parmi High Tone, Zenzile, HK et les Saltimbanks, Chinese man, Nouvel R, Sidilarsen, La Rue Ketanou, etc. )." Source : https://www.youtube.com/watch?v=4y_b8Nizt4Q

       Quelques morceaux :

       "Assez" : https://www.youtube.com/watch?v=_QSTOnyr6Qk, "Salut à toi" : https://www.youtube.com/watch?v=QOvOPoe2PRQ, "On s'laissera pas faire" (par Unité Maû Maû 2.0) : https://www.youtube.com/watch?v=1RT7ZuieEfs et "Hé, les mecs !" https://www.youtube.com/watch?v=1MlP7GonvQ0.]

     

       " "Liberté

       La formidable magie de ton nom

       Sème la folie de par le monde !

       Pour toi les Peuples se prennent à la gorge.

       Se déchirent.

       Courent.

       Fuient, tuent, assassinent,

       Se suicident…

       On a écrit ton nom en lettres d’or

       Sur les drapeaux des nations.

       On l’a gravé dans le métal

       Et dans la pierre.

       Le Peuple t’élève de grandes statues

       Le Poète te dédie des milliers de vers

       Tous les Êtres sont amoureux de toi

       Et pourtant à personne tu ne te donnes entière

       Personne ne te connaît

       Car tu n’existes pas

       Tu n’es pas plus qu’une ombre

       Tu existes pour nous rendre fous

       Pour qu’on se prosterne, pour qu’on te prête hommage.

       Espèce de sorcière !"

     

       31 juillet 1969

       (Traduction Paol KEINEG)"

       Source : http://www.breizh.net/anjela/galleg/poeme.php?id=54

     

       " "Pain ou viande ?  

       Petit conte  

     

       Un paysan à l’agonie  

       Sentant sa mort prochaine  

       Fit venir ses enfants.  

       En secret il leur parla.  

       — Je vous défends, dit-il,  

       De vendre votre terre.  

       Prenez garde : méfiez-vous des hommes d’affaires  

       Car la terre vaut plus que le papier !  

       N’allez pas vous tuer au travail

       Croyez-moi. Prenez le temps de vous délasser.  

       N’ensemencez que quelques parcelles  

       Car si vous les ensemenciez toutes  

       Il y aurait surproduction  

             Et les prix chuteraient !  

       Mangez. Buvez. Dormez sans remords. 

       D’ici peu la nourriture viendra à manquer  

       On viendra chez vous  

       Chercher à manger !

             Après la mort du père et le deuil

             Les hommes reprirent leur tâche

       Ils travaillèrent un champ sur trois

       Et laissèrent le reste en pâturage.

             Après un labeur sans peine

             Leurs revenus augmentèrent.

             Quel homme sage que leur père

             De leur avoir appris avant de partir

             Que le travail est un trésor

             Qui se trouve dans la modération !

       Et parce que les citadins ont retrouvé la sauvagerie

       Tels des hommes changés en loups,

       Parce qu’aujourd’hui on mange sans honte

       À sa guise, de la viande sans pain,

       Il faut que le paysan cesse de semer

       Et s’il veut rester sur sa terre

       Et vivre de son bout de terre

       (Afin de rester maître de son destin)

       Il faudra qu’il fasse de la viande, pas du pain

       Et pour ravitailler en viande les loups

       Mettre sa terre en jachère."

     

       29 mars 1965

       (Traduction Paol Keineg)"

       Source : http://www.breizh.net/anjela/galleg/poeme.php?id=26  ET : http://www.breizh.net/anjela/galleg/poemes.php

     

    Anjela DUVAL (1905-1981) meurtrie, DEBOUT.

       Portait d'Anjela Duval. Plus belle que jamais (physiquement). Un peu d'Angelina (ma grand-mère des terres)... Auteur, date inconnus. Source : http://poudouvre.over-blog.com/article-la-musique-bretonne-page-n-7-121007476.html

     

    « Apporter NON LA PAIX MAIS L'EPEEDELUGE MONETAIRE / BERTEZ (fin 2016) »