• Architecture de stars, objets : icônes

    Habitable pour tous

        Source :

    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Farchitecturendesign.net%2Fwp-content%2Fuploads%2F2014%2F06%2F6589.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.architecturendesign.net%2F&h=736&w=736&tbnid=qKwfwyUSTj_dQM%3A&docid=Xmll6jhg1rPUUM&ei=0hOMVorsGIPXau6Gk4AF&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=309&page=2&start=15&ndsp=27&ved=0ahUKEwiKndXLrpPKAhWDqxoKHW7DBFAQrQMIrQEwJw

     

       Nous avons pris beaucoup de distance avec l'actualité architecturale ces dernières années (peut-être 10 ans maintenant). Avant, on suivait ! En mouton ? Sûrement ! Pour ne pas se sous-estimer... bêtement, disons que nous nous informions intelligemment (- en rire surtout !, c'était impliqué, pas mal de neurones à l'action, aussi sérieusement que nombre d'architectes de formation et de profession devaient ou doivent encore le faire) : car le métier l'impose a priori et le nécessite, voire y contraint (la formation professionnelle est devenue une obligation pendant cette dernière décennie justement, et va sûrement renchérir ses exigences et contrôles prochainement, par exemple), car nous en avions la sincère curiosité (une véritable ivresse au tout début, quoique cette information spécialisée est assez coûteuse), car fatalité, enfin, devant un marché hyper-concurrentiel et un entre-soi professionnel (parisien ?) parfois/souvent/toujours (mieux vaut en rire, encore - très confraternellement, ma foi) impitoyable.

       L'article à l'origine de notre billet du jour - qui se veut avant tout pièce d'archive temporaire, nous replonge cependant dans un débat qui semble ne pas vouloir finir (et qui a des origines probablement très antérieures à notre connaissance, et s'avérer intrinsèque à l'histoire de l'architecture ?!) : celui du star-système doublé de celui des objets architecturaux, urbains généralement, dessinés comme pour eux-mêmes (ostensiblement indifférents à leur contexte, au site).

      Le débat auquel nous pensons immédiatement eut lieu sur la place parisienne, dans les années 1995.

      L'article en question, daté du 1er janvier 2016, provient de La Vie des idées, et traite d'un livre de Guillaume ETHIER, paru au Québec, et à partir de la ville de Toronto, - Architecture iconique. Les leçons de Toronto (Presses de l’Université du Québec) - , sous la plume de Christophe CAMUS.

       http://www.laviedesidees.fr/A-quoi-servent-les-starchitectes.html

       Le livre Faut-il pendre les architectes ? de Philippe TRETIACK à ajouter en document collatéral...

     

       Nota : Nous avons choisi - en tapant simplement "architecture" comme mot clé -  une image venue de nulle part, un montage réussi sans doute. Aucune référence trouvée sur le site internet auquel elle est attachée.

       "Pas mal, non ? On file Permis ?

       - Un peu ringard, le style. Et du copié-collé, à l'envers, on déforme ! NON !

       - A revoir ! A refaire ! Regardez donc un peu les médias !

       Et j'ai mal de la juxtaposition de toutes ces vues.... (ouais, mais ça, c'est ton blog, cocotte !)

    « LE DRAGONLevures, champignons, bactéries humains »