• Australopithecus afarensis & homo

    Australopithecus Brest 29-12-2015

       Brest, près du cinéma Le Liberté, automne 2015.

       Dessin collé (peut-être photocopié) extrait d'un ensemble s'amusant à reconstituer quelques espèces d'hominidés en marche, jusqu'à l'homme moderne, et sa caricature selon la COP 21.

     

         Encart du hors-série de la revue Sciences et avenir  de septembre-octobre 2015, n° 183 : "La grande histoire de l'humanité en 50 questions", signé de Laurent BRASIER, p.35.

       "Idée reçue : Lucy notre ancêtre.

       Une simple cousine ! Quarante ans après sa découverte, Lucy n''est plus considérée comme un ancêtre direct. L'espèce à laquelle elle appartient, Australopithecus afarensis, est une parmi d'autres dans un groupe de pré-humains bien plus diversifié qu'on ne l'imaginait, et au sein duquel les paléoanthropologues tentent d'établir des liens de parenté sans se hasarder à rechercher un "ancêtre de l'homme". Lorsqu'ils a été exhumé des collines de l'Afar, en Éthiopie, le 24 novembre 1974, le squelette de Lucy était le plus complet et le plus ancien (3,2 millions d'années) jamais trouvé. Mieux, il appartenait à une espèce indiscutablement adaptée à une forme de bipédie terrestre, bien qu'encore dépendante des arbres. Rien d'étonnant, donc, à ce que Lucy ait été un temps considérée comme la "grand-mère" de l'humanité."

    Australopithecus afarensis & homo

    Lucy Frères Kennis Sciences et avenir

       Reconstitution de LUCY, australopithèque, selon les dernières conclusions paléontologiques et par les frères KENNIS. après un trio squelettique fameux, chimpanzé, homme moderne et Lucy (tous à la même échelle). Sources : Sciences et avenir, p. 35 & https://elucy.org/compant/#openModal3. Aux dernières nouvelles (11-10-2016), Lucy aurait eu le genou fracturé par sa chute d'un arbre : https://anthropology.net/2016/09/06/did-lucy-fall-from-a-tree-and-die/. Le débat faisant rage, l'accès à son squelette est disponible sur inscription et demande : http://sciencepost.fr/2017/01/fossile-de-lucy-desormais-fichier-open-source/

     

       " (...) à partir de 4,5 millions d'années. On assiste alors, toujours en Afrique, à la floraison d'un groupe appelé à prospérer dans une grande variété de milieux jusqu'à il y a un million d'années, celui des australopithèques. Dans l'ensemble, ce sont des bipèdes de taille modeste dépendant encore du royaume des arbres, dotés d'une capacité crânienne restreinte et ne présentant pas la réduction de la face caractéristique des Homo. Mais ce portrait-robot masque de profondes disparités d'une espèce à l'autre, accentuées par une évolution en mosaïque (tous les caractères ne se modifient pas à la même vitesse).

      C'est à partir de ce groupe bigarré que vont se développer, d'un côté les paranthropes (des australopithèques munis de mâchoires puissantes et de très grosses dents - une expérience évolutive sans lendemain), et de l'autre le genre Homo. Et donc le premier homme "véritable".

       In Sciences et avenir, H. S. n°183, Laurent BRASIER, p. 31.

     

    Paranthrope Brest 29-12-2015

       Brest toujours, même série près du cinéma Le Liberté, automne 2015.

     

    « Une porte du passéEtat d'exception & terrorisme / MANIN »