•  Y ARRIVER COÛTE QUE CROÛTE !?

    RENOVER, ISOLER MASSIVEMENT

       Laid (l'est) belle la nouvelle... On déblaie, on ajuste, on plaque, on fixe... Suivante ! Source : http://www.nef.org.uk/about-us/insights/energiesprong-making-net-zero-energy-housing-a-reality1

     

       Bourbier, pas bourbier. Déchets, pas déchets ?

       Par un spécialiste (invasif, disons conquérant) hollandais.

       Changement d'ambiance. Et hop. "Relooking" !

       Ré-emballer sans mise en valeur particulière (oui, ça peut être subjectif). Standardisation. Uniformisation. Pour quels résultats architecturaux ? Et "environnementaux" (écologiques) ? Et sociaux ? ETC.

       Saccage, destruction ? Préparation pro-résilience aux désastres écologiques ou participation sur-active et décervelée (avec acculturation) au désastre ?

       Les façades ne sont pas les seules concernées par les aspirations transitionnelles du pouvoir, et il faudra y revenir (et notre tension est très forte). Place à une initiative "dynamique" pleine de flex et perf... En route vers le Bien mondialisé où piment ici, briques-là paraissent devoir devenir les miséreux restes de pratiques et façonnements locaux historiques.

       Notre réflexion n'est pas aboutie et tend à se cabrer rapidement...

      Ce qui est certain à nos yeux est que le bâtiment, comme l'ensemble des activités sociales et privées humaines sont sous la coupe des ambitions et agenda des pouvoirs réels, avec un contrôle et des obligations unilatéraux où le changement climatique adossé sur l'économie par la dette sont les ressorts tyranniques, derrière tous les beaux discours et les souplesses énoncées... en façade.

     

    Lire la suite...


  •  "DIGEST" "ARCHITECTURAL"

    "CREATIVE MAKERS"

    "CREATIVE MAKERS"

       Maison en carton ? Beaucoup d'autres matériaux. Cadre idéal : pied d'arbre en situation forestière (coupe claire parfaitement tolérée) ou boisée (là où "prérogative" le pressident ?). En série, en camp, sa vérité crève les yeux, derrière des finitions tout à fait acceptables (mode admise) quoique probablement mal pérennes (aux égouts, là ! oui, où ça goutte, sauf en cas de nuages connectés). Source : https://parismatch.be/lifestyle/design/78460/wikkelhouse-la-maison-de-carton-qui-tourne-une-page-dans-limmobilier

     

       Les déchets, incidemment, ont peu à peu pris la face de "notre" bourbier.

       Que viennent faire des bâtiments voire des architectures là-dedans, hymne à l'édification, voire "l'édification humaine"...

       Attention, texte et photos des mauvais jours (à la serpe, celle qui nettoie les forêts de nos cœurs : dégoûts divers).

     

    Lire la suite...


  •  LOGEMENTS "PARASITES", PUB, HAUTE-TECHNOLOGIE...

    RUCHES POUR SDF ?

       Source: https://www.wedemain.fr/Des-micro-quartiers-suspendus-aux-facades-d-immeubles-pour-loger-les-sans-abris_a3089.html

     

       L'actualité hivernale française a donné lieu à des mises en cause gouvernementales. S'occupe mal ou pas du tout de ses administrés de la rue, les élus, alors que leur chef avait parlé de cause, presque personnelle.

      "Il en avait pourtant fait sa "première bataille." "Je ne veux plus d'ici la fin de l'année avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois", avait déclaré Emmanuel MACRON fin juillet à Orléans lors d'un discours sur l'accueil des migrants. "C'est une question de dignité, une question d'humanité et d'efficacité", avait affirmé le chef de l'État." Source : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/12/29/25001-20171229ARTFIG00097-macron-manque-a-sa-promesse-de-loger-tous-les-sans-abris-d-ici-la-fin-de-l-annee.php

      (Le style, le style !)

       C'est pourtant une cause rarement négligée, celle des errants et des miséreux. Pour des peines décuplées ad nauseum (trop souvent).

       Une expérience en cours à New York devrait inspirer les globe-trotters aériens respectables (si décents pressident et consorts) qui nous dirigent, à petits et grands frais.

       Grandioses cabinets d'architectes, au passage... qui feraient bien de s'inquiéter, toutefois ?

     

     

    Lire la suite...


  •  LES 4 000 (?), CITÉ, QUARTIER.

    LA COURNEUVE (93)

        "Camions brulés Paris France." Sans date, Michel SETBOUN. Source : http://www.setboun.com/PARIS/W00835%20La%20Courneuve%20Suburbs%20of%20Paris/ppages/ppage1.htm

     

       L'architecte souvent s'oblige (ou cherche, il aime) à visiter le maximum de lieux "confrériques" et/ou historiques. A la Courneuve, côté 4000, où je savais qu'un de mes profs avait officié indirectement, je me suis rendue par deux fois.

       Non, je n'ai pas emprunté un car Rougon-Macquart pour "monter" de Bretagne en Balzac. C'était dans le vieux temps, par rames de métro.

       Souvenir ?

       L'appel du vide dans une grandiloquence (avec "possible de prendre des photos ?"), du chantier, des panneaux partout. 4000. On y a cru ?! On y croira. Croix de fer, croix de bois.

     

    Lire la suite...


  •  DEPUIS HIER (AVEC ARCHITECTES DERRIÈRE)

    "ICI PROCHAINEMENT" / LECUYER

       "17_allee_beau-rivage_1_nantes_france-1100x652", Alban LECUYER photo-monteur. Source : http://www.albanlecuyer.com/portfolio_page/ici-prochainement/

     

      Toi, architecte, tu les as choyées tes images de projets, tu les as composées, colorées, cherché les meilleures pers-(pectives) avant de les confier à quelque équipe externe spécialisée ou stagiaire émoulu 3d plus habile ou informé des enjeux à atteindre (séduire, convaincre).

       Promotion immobilière... ou pas.

      Toujours sous le ciel bleu. Digoin, Cuba, Sarajevo, Paris, Nantes, etc..

     

    Lire la suite...


  •  Brève histoire d'abris (ou de lit). Canopée en mémoire.

    HUTTE ou NID, pointes ou coupolesHUTTES POINTUES ou RONDES

       Orangs-outans dans la jungle de Bornéo, dans un périmètre de préservation. Commentaire du visiteur : "Il dévaste la canopée pour se faire un nid, dans lequel il fera la sieste après son petit déjeuner. Les branches cassent autour de lui et on se prend sur la tête celle qu’il n’a pas voulu retenir du pied droit parce qu’elle ne convenait pas au confort du nid ou qu’il voulait simplement faire une pitrerie. " Source : https://hamdaju.com/2014/01/03/orangs-outans/

       Voir aussi : http://www.nationalgeographic.fr/16552-20-000-nids-pour-un-orang-outan/

     

    Lire la suite...


  •  A l'ombre des feuilles et des tiges

    HUTTE INTEMPORELLEHUTTE INTEMPORELLE

       "Hutte traditionnelle Pygmée au Village de BITOUGA" après la vue d'une autre, fraîchement bâtie, à la demande du voyageur Jean-Louis ALBERT, auteur d'un blog. Source : http://carnetsdevoyages.jeanlou.fr/Les_Pygmees_de_BITOUGA/

     

    Lire la suite...


  •  MORRIS, RUSKIN, PUGIN et d'autres.

      "La raison pour laquelle nous créons tous ces ersatz est que nous sommes trop pauvres (d’esprit, de mémoire, de culture, d’invention, de moyens) pour vivre autrement. Trop pauvres pour vivre avec la nature, trop pauvres pour habiter des villes et des maisons conçues pour et par des honnêtes gens, trop pauvres pour empêcher nos enfants de grandir dans l’ignorance, trop pauvres pour détruire les prisons et les hospices, maisons de retraite et autres mouroirs… trop pauvres pour donner à chacun la chance d’exercer l’activité pour laquelle il a le plus de capacités. Trop pauvres pour que règne la paix." William MORRIS, in L'Age de l'erzatz et autres textes contre la civilisation moderne, - textes de conférences - cité par Serge ULESKI, à partir de l'édition française parue à l'Encyclopédie des nuisances en 1996. Source : http://www.paperblog.fr/7105694/william-morris-un-homme-de-son-siecle-a-venir/

       Nota : Serge ULESKI cite d'autres propos de Morris... Délectables.

    ART, PROGRÈS (design) / MORRIS

       La "Medieval court"  de la Grande Exposition de 1851, au Crystal palace de Londres (Joseph PAXTON concepteur, - jardinier !). Source : http://etc.usf.edu/clipart/71000/71029/71029_med_court.htm

       "(...) c'était Augustus Welby Northmore PUGIN qui avait conçu seul la quasi-totalité des pièces présentées à la Medieval court." In Architecture Arts and Crafts, Peter DAVEY, op. cit. p. 16.

     

    Lire la suite...


  •  Sensibilité et production (en pays victorien).

    MORRIS, arts et marché

       Escalier que ne reniera aucun tenant de la tradition architecturale, aucun tenant de la Modernité. Échelle d'une maison ancienne au Japon (dans un livre), office de Balkrishna V. DOSHI à Ahmedabad), "fantaisie" ou "création" contemporaine, nous en avons reconnu le principe formel en divers endroits... Il se cale dans Kelmscott Manor (attention à l'authenticité de sa menuiserie toutefois, des mains courantes sûrement). Source : http://vintagegal.co.uk/art-design/the-pre-raphaelite-brotherhood-at-kelmscott-manor/

     

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique