• D'ailleurs et de France, affleurent le dimanche...

     ... des objets, plaintes : puits et vies trébuchets

       "Dans un monde comme le mien, la chandelle ne vaut rien... Et quelquefois par hasard, tu t'en moques, tu t'en moques, un petit morceau de lard... Mes deux manches pour mouchoirs... N'aimeriez-vous pas mieux cette vie que deux yeux... Si jamais m'venait un fils dans cette agréable vie... Qu'ils lui crèvent les deux yeux... pour en faire un vieux luneux...." Malicorne, "Le vieux luneux." Almanach, 1977. Source : https://www.youtube.com/watch?v=eYW4Wx7sK3o

     

       Ourson délicat, haut de crâne démantibulé, arrondis des dures bises, des eaux phréatiques ? Laisse la mémoire officier, faire chanter, dévaster. Dresse la scène, passager. "... tout sur le cas de ce prince austro-russe, collectionneur de camées et de vases en cristal de roche, converti au silex dont il aime la matière au point de la sublimer en sculptures retouchées, peintes et soclées par ses soins. Jean DUBUFFET consacra très tôt (en 1948) à cette œuvre née d’un cache-cache avec la science préhistorique, à cette œuvre révélatrice du pur langage des formes, un texte qu’André BRETON compara à "un tube d’escalier en vis sans fin". Et une exposition au sous-sol de la Galerie René Drouin. A propos de "sous-sol", notons que Les Statues de silex de M. JUVA, le texte de Dubuffet, se termine en boitant sur ce mot. "Peu de gens", prophétise Dub, prendront garde aux statues de Juva mais "si quelques-uns pourtant se sentent ici touchés (…) par ce vent venant pour une fois non des points indiqués par la rose [des vents] mais de sous les pieds et de sous-sol (sic) – alors tant mieux". C’est naturellement "de dessous le sol" qu’il faut lire. (...) c’est en pinaillant sur le sol et aux bords des rivières qu’Antonin JURITSKY découvrait ses "pierres-à-figures" pour emprunter un terme à Boucher de Perthes (1788-1868), le père de la Préhistoire dont les théories, mélangeant vérités et divagations, donnèrent tant à rêver aux autodidactes. Source : http://animulavagula.hautetfort.com/tag/collection+de+l'art+brut

     

        "La fille aux chansons. (Marion s'y promène)", Malicorne, Le Mariage anglais, 1975. "Sur les bords de la France... sur les bords de l'eau..." Source : https://www.youtube.com/watch?v=vcZ1vw6Cgxo

     

       "Pierre de Grenoble", Malicorne, Pierre de Grenoble, 1973. "Quand Pierre est parti pour la guerre, 7 ans y est resté... Se meurt de regret... Se sont couchés l'un contre l'autre, ils dorment tous les deux..." https://www.youtube.com/watch?v=zBd-85xaka0

       Concert 1978. MONTER LE SON. Noirceurs de la pluie et du froid forts qui arrivent ce jour, ce soir : https://www.youtube.com/watch?v=PJvIfkVnszghttps://www.youtube.com/watch?v=PJvIfkVnszg

       Cou qui danse. Factices organes et sens. Retrousser dents.  "Qu'avez-vous donc à pleurer... Son lacet à nouer sur les bords de l'eau... bords de la France... l'épée..." Source : http://animulavagula.hautetfort.com/tag/collection+de+l'art+brut

     

       DÉCOCHER LE SON. Rester Malicorne, en ses terres, désormais forcenées : villes déployées, attisées. Joseph MERRICK. Pardonnez, prince masqué. "La" Vénus. Paix pitié. Foins et flammes, a-t-il fallu, artefacts et alcools faudra-t-il. Envoyer valdinguer. Source : https://www.youtube.com/watch?v=YsSJYrRQxTA

       "L'auberge sanglante", Malicorne, L'Extraordinaire tour de France d'Adélard ROUSSEAU dit Nivernais la clef des coeurs, compagnon charpentier du devoir, 1978. Le compagnon a de l'argent. "A la plus haute chambre en vérité..." Source : https://www.youtube.com/watch?v=YkYvSEeoyWo

      BONNES NUITS, AMIS... Jeanneton. Seront sauvés, ("mais") mariés.

     

    « PROTEINES MON AMOUR... 21 (Neandertal) PROTEINES MON AMOUR.... 22 (Neandertal) »