• De la nature humaine, survie actuelle ?

    Entretien sur Radio Courtoisie le 20 novembre 2012

       Autour de la table : Francis COUSIN, Constantin PARVULESCO, François BOUSQUET (revue Éléments, dirigée par Alain de BENOIST), Olivier FRANÇOIS.

       Beaucoup de points de vue étayés et/ou fermes, sur des questions essentielles.  Les avis sont de droite sinon d'extrême-droite, c'est-à-dire, selon notre analyse extérieure, fondées sur le postulat que l'humanité ne fonctionne socialement qu'en hiérarchie (sans exclusive, ni progrès autre que celui conduit par une élite, probablement), tandis que la spiritualité (religieuse ?) est essentielle (mais peut-être l'apanage de certains seulement ? / notion d'esprit)  A réécouter. A mettre en perspective avec "Rupture inaugurale" énoncée par Anselm JAPPE et Cléments HOMS.

       Références rapides :

      Catastrophe écologique / Catastrophisme / Günther ANDERS / Jean BAUDRILLARD / Abondance - opulence / Nicholas GEORGESCU-ROEGEN / Entropie même si relative aux temps géologiques / Jean-Baptiste SÉE / VALERY / Sous-vie spirituelle /

      Francis Cousin vers 15mn28 : "L'économie dévaste tout. (...) "L'empire du faire-valoir" (...) "Nous sommes dans l'horreur du catastrophique universel. Et il y a une solution toute simple. Ou le capital se restructure par des guerres infinies et une dévastation de la biosphère, où l'être humain émerge dans une radicalité anti-argent pour retrouver une communauté de l'être."

       Sur Nicholas Georgescu-Roegen :

    http://classiques.uqac.ca/contemporains/georgescu_roegen_nicolas/decroissance/decroissance.htmlhttp://classiques.uqac.ca/contemporains/georgescu_roegen_nicolas/decroissance/decroissance.html

     

      C'est notre intérêt pour le discours de Francis Cousin, familier de Radio courtoisie, si l'on en croit le site vidéo BHU, qui nous a amenée à écouter cette émission passionnante. Presque tous les intervenants ont une parole affirmée et intéressante, au moins pour cela. La position du "philo-analyste" rompt cependant avec les autres, et il aime à le rappeler, parfois avec tranchant. Sa familiarité avec l'extrême-droite est à toujours mémoriser et tâcher de cerner davantage... Nous craignons un rêve que sa "communauté sacrale", tout en acceptant parfaitement d'imaginer que des conditions singulières (ancestrales, archaïques, providentielles, exceptionnelles, etc. ?) peuvent faire de l'humain un être particulièrement naturel (cette expression est à développer, et elle le sera, sachant que notre blog s'inscrit au cœur de cette éventuelle incohérence). Nous en sommes évidemment très loin aujourd'hui. Mais "chassez le naturel, il revient au galop" détient sa vérité, les temps sont au basculement (sinon à l'effondrement), et l'être humain peut se fourvoyer sans complexe, notamment quand dans le miroir, il ne regarde que son reflet et la glace qu'il a fabriquée.

    « Cancer du foie résorbéVERDURE SUR BETON »