•  HISTORIONOME (DES CYCLES)

    PHILIPPE FABRY

       Affiche de film épique... Source : https://www.lessymboles.com/quest-ce-qui-na-pas-fait-chuter-rome/

     

       Le Lupus, quelles que soient ses humeurs et ses manières brutales (où le mauvais rire ou l'étonnement du vrai savoir y trouvent parfois morceaux de choix), sait lier les actualités dans une convergence d'hideuses épousailles que l'ami DRAC peut encore enrichir (capitalisme féodal / socialisme totalitaire).

       Philippe FABRY, historien de grand angle, ne craint aucun rapprochement qu'on suppose, à l'écoute, savamment documenté.

       Il permet d'imaginer concrètement un avenir assez cruel, qu'un soupçon d'écologie rend lugubre.

       On dira passionnant, en temps supportable, en l'épiçant de deux références l'une connue, l'autre périphérique - ou pas.

     

    Lire la suite...


  •  S'ADAPTER ? (B. STIEGLER) : "MIEUX", "BIEN MIEUX" !

       Barbara STIEGLER pour son livre "Il faut s'adapter" : un nouvel impératif politique, Gallimard, 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=NeBWN9rMKMs. A rehausser de Thinkerview doublé de Philippe BIHOUIX (en 2e parution toujours aussi riche), pour finir  avec un exposé à sa manière : https://www.youtube.com/watch?v=uSSFmNHgJQQ, https://www.youtube.com/watch?v=Oq84s9BLn14 & https://www.youtube.com/watch?v=k2PGYu0rvjw.

     

       LIPPMANN, TAYLOR, DARWIN, SAINT-SIMON... PLATON.

       Nos deux analystes du jour, aux attributs philosophiques "label" contemporain (les références priment et minimisent leur propre pensée, l'envergure qu'elle pourrait prendre, leur relative jeunesse et le difficile rapport statut / capacité sociaux qui les caractérisent en dédouanement largement concédé), ont l'immense mérite de se pencher froidement sur la machine dans laquelle nous sommes tous entrainés - à nos dépends complets, si l'illusion a pu sévir et peut encore sévir (Philippe BIHOUIX est alors important, nous narrant les affrontements récurrents autour de la technique et des progrès / déclin, l'immortalité désormais envisagée, et autre comble, ce discours accepté et largement relayé... dans un contexte versé dans la "guerre" aux complotistes...  pour un tableau aberrant).

       Barbara STIEGLER et Baptiste RAPPIN se rejoignent sur les principes de la systématique (hyper-fonctionnaliste) en cours de sur-déploiement, l'un, directement au fait, conduisant au plus loin la logique déchainée et accédant aux fondements de la philosophie, par son école néo-platonicienne, l'autre remettant opportunément la théorie de l'évolution en selle, mais par le seul biais des économistes ou d'un de leurs appointés (aussi alternatif fut-il).

       Ils ne mettent pas en valeur les mêmes résistances, et sans vouloir accabler la professeur de philosophie, il est probable que l' "organisation" rattrape les réfractaires qu'elle cite avec espoir.

       "Perpendants" ?...

       A moins que cette réaction si saine n'écoute ou ne lise son collègue ?

       Vidéos à regarder exhaustivement, et si possible en parallèle successif.

       [Mes critiques ne doivent surtout pas minimiser leur apport (vidéos comme seules références de plus). Je dois reconnaître de l'agacement devant le titre universitaire ou médiatique de philosophe, même si Baptiste Rappin ne semble pas le mettre en avant et Barbara Stiegler l'exercer en pratique hospitalière (façon maïeutique), par exemple. Ces deux personnalités chercheuses sont aussi stimulantes comparées que pour elles-mêmes et permettent d'aller vers la philosophie, telle que je la conçois du moins - attitude face à la vie, des idées au comportement et "vice et Versailles", discours en sus pour ceux qui savent l'élaborer.]

     

    Lire la suite...


  •  AVEC ETIENNE CHOUARD

       Source : https://www.youtube.com/watch?time_continue=131&v=QC7rGpZyOEM

     

        Parmi les "90%" en retrait, nous continuons de suivre Étienne CHOUARD, si important pour nous depuis 2011 (par sa curiosité 360° avec focales, sa capacité à douter et remettre sur le métier, ses recherches, ses références, sa foi, ses propositions démocratiques).

       Que germe et végète notre puissance. Collective ?

       Circonspection de pair ! Progressisme, collectivisme, matérialisme, etc... L'hôpital, l'école en crête d'horizon systématique du fameux "bien commun", là où tant d'abus et de conditionnements s'exercent et que flairent à grands desseins les investisseurs les plus préparés, les plus ambitieux... Hum, hum. Notre-Dame, un tas de pierre dont on pourrait se passer. Allez, c'est caricatural et lui-même se prête au jeu de la provocation quand il veut mettre en avant la hiérarchie des problèmes (injustice sociale en pendant central, lui qui la saurait... - boutade ! sérieuse)... mais profondément circonspect, donc, et quant à l'application et la morale que sa pensée pourrait générer concrètement, même si lui-même est d'une rare ouverture d'esprit - en situation de calme réflexif ! - et de volonté de respect (sur l'école, il sait mettre en avant Jacques RANCIERE, sinon Jean-Pierre LERPI ou l'expérience de Summerhill, par exemple).

       [La fréquentation assidue que nous avons du Blogalupus, là aussi avec circonspection et grand intérêt, joue certainement un rôle dans notre méfiance directe face à la tendance à miser sur le groupe et le rationalisme d'aboutissement - c'est-à-dire celui qui héroïsé veut conclure malgré ses limites intrinsèques -, alors que les "Fabiens", courant de pensée socialiste sans cesse avancé comme entêté serpent "maléfique" par le Wolf, très mal connu de nous, induisent une orientation possible du capitalisme en méga-machine collectiviste appuyée sur des égos bien contrôlés, juste assez gratifiés (par quelques aménagements sociaux au début, dans l'illusion entretenue, d'ordre simulative ensuite ?)... l'écologisme contemporain utilisé en relais castrateur (le comble pour le chantre - certes politisé, de la perte de son originelle source - de la Nature !) de la super-structure d'exploitation, aux déclinaisons aussi paradoxales que totalitaires. Une voie (LA ?) repose selon nous sur des jeux variés où l'individu est une richesse à fortifier toujours (de la personne), et son pourtour jusqu'au lointain - d'une Nature, partielle et transversale à l'Autre, la grande, merveille, celle-ci très organisée, organique !, mortelle, sûrement stratifiée (?), d'ordre plus certain, confins vitaux (incursions comprises), au diable ces ersatzs d'ersatzs, les pseudo-savoirs, partiels et prétentieux, dont on ne tire que pollution et toxicité.

       Voir encore et toujours PMO - Pièces et Main d'Œuvre incisifs là où il faut mais... victimes du même syndrome de positionnement et d'analyse  - et au couperet éliminateur, quand d'autres attitudes, sens, faits de connaissances et d'intuition dialectiques pointent juste et annihilent spontanément le brutal classement et les fausses hiérarchies, morbides ? Sauf si dans un monde comme le nôtre... l'ultime et seule parade doit en arriver là, et sans détour, la question étant si Internet (en symbolique et extraordinaire artefact) est nécessaire ? Et pour combien de temps encore ?]

      Les vidéos choisies pour cette page ont le mérite d'entrer dans le vif et de poser les fondamentaux avec grands détours et pour l'une un patron de radio décidément intéressant (Didier MAÏSTO) - musique, homéopathie, alimentation y passent aussi avec lui.

     

    Lire la suite...


  •  CONTRE l'HABITUATION

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=vCIoJUDV7ds

     

       En ajout à notre page Complément nucléaire, autres nouvelles toujours aussi "revigorantes"...

       Plus tard : https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/pourl-amp-installationd-amp-unebali-3123.html

     

    Lire la suite...


  •  GRÂCE A VALÉRIE BUGAULT

        Valérie BUGAULT dans Faits et documents (à partir de la 38e minute 20), pour La Nouvelle entreprise (Sigest, 2019) et sur l'actualité économique. Nous sommes en février 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=qWt00_jHHdE

     

       C'est la fin de Tsukeshoin. En arrêt progressif et flambant comme nous l'aimons et allons continuer de l'exercer.

       Le Lupus a récemment mis en avant un texte de Valérie BUGAULT, parmi les plus longs que ce blog haut en couleurs et en coups de griffes, a l'habitude de valoriser. (Un autre, de Lucien CERISE, posté dans la même période, par le relais de Nicolas BONNAL, mérite aussi grande attention tant il est complémentaire.)

       Comment ne pas terminer avec cette femme exigeante et désormais scrupuleusement emportée par la vérité qu'elle détient, abominable et terrifiante vérité.

       En autre amuse-gueule, sec, sans apprêt, chez Civitas : https://www.youtube.com/watch?v=GsYvb-R6wiQ

       La connaissance et la possession des instruments juridiques sont sans aucun doute la clé du désossement des plus complets qu'elle offre, jamais trouvé autrement, pour notre part. (Clé par derrière la vis de serrage des êtres d'abus et de crimes dénoncés ici.)

       Merci à cette admirable femme de savoir et d'engagement.

       Et sermon de visionnage.

     

    Lire la suite...


  • POUR L'ABROGATION d'EURATOM :

    http://abrogationeuratom.wesign.it/fr

    Avec toute notre circonspection face aux énergies renouvelables

    telles qu'elles sont industriellement entendues

    (Ecouter le Collectif des Bouches-du-Rhône)

    Lire la suite...


  •    L'E.U. - l'EUROPE - VEILLE...

    Ô RAGE Ô DESESPOIR

       L'affichette du stand de la CRIIRAD fort heureusement trouvée dans le numéro du journal de l'association, aimablement donné ce dimanche 9 septembre 2018. Source : Trait d'union, CRIIRAD, octobre 2017, p. 7.

     

       Les salons et foire bio reprennent leur activité cyclique en Bretagne et avec eux celui de Mûr-de-Bretagne - absorbé en la super-commune de Guerlédan : "BIOZONE".

       Ce dimanche fut l'occasion de militer un peu là-bas avec les Anti-linky et de prendre des nouvelles des luttes contre les mines d'extraction prévues (Permis octroyés par l’État français).

       Si l'espoir est souvent triste de nos jours, que dire en visitant le stand de la CRIIRAD, décidément consulté...

     

    Lire la suite...


  •  DE NOTRE DESTIN. (DES "POSSIBLES"...)

    DU MONDE / ANDERS

       De la nuit sur Terre. "Image satellite composite montrant l'émission nocturne de lumière vers l'espace, essentiellement concentrée dans l'hémisphère nord dans les pays les plus industrialisés ; en Amérique d'une part, en Europe de l'Ouest et dans l'est de la Chine et au Japon. L'Inde, où une politique d'éclairage initiée par les Anglais a été poursuivie après l'indépendance, se démarque également. Il s'agit d'une superposition de photographies prises de nuit et par temps clair ; les limites des continents sont produites par l'ajout en couleurs sombres, des photographies équivalentes diurnes. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_lumineuse

     

       Parce que le nucléaire terrestre ne quitte plus et qu'il plombe la vie comme choix humain avant de la détruire de toutes les manières inimaginables dont immondes (quasiment "sadiques") dès qu'il se libère - conformément à sa nature énergétique extraordinaire et imperceptible en cas ordinaire sur terre, parce qu'il s'agit d'une force qui nous dépasse complètement en renvoyant nos prétentions de maîtrise aux "chiottes" les plus gluantes et ricanantes, parce que Günter ANDERS a analysé jusqu"au bout qu'il a pu le cadre et le fonctionnement de notre monde (la télévision y tient une grande place) - et que nous continuons ces jours-ci la lecture du livre La Menace nucléaire par d'autres de ses mots fulgurants, un dernier extrait surligné va conclure les pages de Tsukshoin.

       [Il permettra, régulièrement réactualisé, de remettre sous les yeux ce que l'on ne veut pas voir - sans y réussir jamais (il est naturel de chercher à fuir ce qui ne ne peut se concevoir et encore moins s'admettre tout en ne pouvant absolument pas l'esquiver... ou du fameux "NE PAS POUVOIR NE PAS..." énoncé, de mémoire, en son temps par le sémioticien Jean-Marie FLOCH, autour du verbe (de verbe) pouvoir et  ses affirmations-négations), et accessoirement, comme gentillet pied de nez au combien illustratif de notre actuel destin technique, soit de freiner l'envahissement publicitaire tel que prévu par l'hébergeur Eklablog (une longue période sans billet déclenche - automatiquement... - davantage de fenêtres de promotions commerciales...]

     

      ("La farce cachée du nucléaire : L’état réel des centrales nucléaires françaises et les mensonges d’EDF" parmi de derniers relais et ce jour de point final, nous devant de compléter que la PRÉPARATION DES POPULATIONS est, contrairement à ce qui est annoncé dans ce livre tel que résumé, et suivant nos pauvres recherches et alarmes profondément ressenties présentées au cours des pages précédentes, à l'ORDRE du jour en plus hautes instances, à l'insu des concernés, prochainement pourtant convoqués comme co-gérants "subliminés"... Avis à la population : http://echelledejacob.blogspot.fr/2018/04/la-farce-cachee-du-nucleaire-letat-reel.html & http://echelledejacob.blogspot.fr/2018/03/si-vous-aimez-vous-enfants-lisez-ce.html)

       (La Turquie en "bonne" route, et entre de "bonnes mains", celles-là ou d'autres : http://www.rfi.fr/europe/20180402-turquie-poutine-erdogan-centrale-nucl%C3%A9aire-russie)

       (Une fiche répertoire est donc également mise en ligne. Elle complète l'ensemble des articles qui concluent Tsukeshoin en cet avril 2018, initialement le 3 avril à 11:09 : COMPLÉMENT NUCLÉAIRE)

       (Russia today ? Esthétique ajustée ! Relayé par Lieux communs, le 05-05-2018 : https://www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/titanic-nucleaire-la-premiere-centrale-flottante-quitte-la-russie-5731342 Également : https://www.novethic.fr/actualite/energie/energie-nucleaire/isr-rse/video-la-russie-met-a-l-eau-l-akademik-lomonosov-la-premiere-centrale-nucleaire-flottante-de-la-planete-145796.html)

     

    Lire la suite...


  •  TOUTE-PUISSANCE, IMPUISSANCE, ...

    FACE A L'INVISIBLE

        Points rouges. Le fond bleu fait tant de bien, et pourtant... (...) "La liste de réacteurs nucléaires regroupe les réacteurs nucléaires construits* dans le monde, qu'ils soient en fonctionnement, à l'arrêt ou bien démantelés. Ils sont classés par continent, pays et par fonction : soit pour les applications militaires, soit pour la production d'électricité dans une centrale nucléaire (réacteur dit de puissance), soit pour la recherche.

       On trouve la quasi totalité des réacteurs en Asie, en Amérique du Nord et en Europe. L'Afrique et l'Amérique latine n'en comptent que très peu, tandis que l'Océanie est le seul continent à ne pas compter de réacteur nucléaire.

       * Il existe un unique réacteur nucléaire naturel au Gabon et il est possible, sous certaines conditions, que des portions d'une mine d'uranium se transforment en réacteur nucléaire naturel sans intervention humaine."

       Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_r%C3%A9acteurs_nucl%C3%A9aires

     

        "Il est aussi légitime de diagnostiquer que nous sommes tous menacés par un seul et même danger qu'il est illégitime d'affirmer que ce fait facilite la reconnaissance du danger. Au contraire, il est plutôt vrai que l'universalité de la menace complique sa reconnaissance, non, qu'elle interdit même totalement cette reconnaissance. Je veux dire par là que, puisque nous sommes exposés sans différences à l'anéantissement, nous sommes privés, à peu près, de la faculté de prendre conscience de ce qui nous menace. S'il y avait une théorie sociologique de la connaissance, une de ses thèses fondamentales devrait être la suivante : ce qui est commun à tous les hommes ne se distingue pas mais reste invisible tant que cela ne cause pas, comme la faim, le froid ou la maladie, c'est-à-dire comme la  la misère, des souffrances directes."
     
       La Menace nucléaire, Considérations radicales sur l'âge atomique, Günther ANDERS (1981), traduit de l'allemand par Christophe DAVID, Le Serpent à plumes (2006), pp. 106-107.
     
     

    Lire la suite...