• Genèse / Liber Alchandrei philosophi

       "La Genèse", Liber Alchandrei philosophi.

      Source : http://lapinturaenespanna3.blogspot.fr/


  •    "Cette chape de tristesse tombée sur le christianisme d'où nous est-elle venue ? Vous grandirez, vous ferez des études. Vous serez tentées par d'autres idéologies, par d'autres promesses. Mais je vous invite à méditer sur l'allégresse du christianisme.

        Allégresse en effet de cette religion qui nous assure que nous sommes aimés personnellement, que nous sommes à ce point aimés que quelqu'un veille sur nous, nuit et jour, et que nous ressusciterons et vaincront les tombeaux.. Moi, avec mon corps, je ne périrai pas. Et chacune d'entre vous, avec votre rire, votre charme, votre grâce, vous ressusciterez. Quel philosophe vous promet mieux ? Quel docteur vous promet meilleur destin ?

      Le christianisme est la seule religion à honorer l'homme et à le servir. Méditez en effet que vous avez été créées "à l'image et à la ressemblance de Dieu", que vous ressemblez à Celui qui a fait le soleil et la mer, que vous êtes ses filles bien-aimées, qu'il est votre père pour toujours. Si c'est une fable, la voilà bien merveilleuse. Et si c'est vrai, voilà bien que toute votre vie vous devriez danser de plaisir. Car enfin, je n'ai pas tort de vous appeler "Divines". Les marxistes ont moins de chance. Pour tenter d'expliquer la nature de l'énergie qui émeut ce monde, il parlent eux, de l'Électricté. Ah, mes filles, moi je préfère vous prendre pour des enfants d'un invisible Père que pour ceux d'un mystérieux générateur de Watts ! Il est notoire du reste que l'Électricité, reine du monde, ne ravit pas ceux-là qui en ont été promus les rejetons. On pourrait là-dessus interroger avec profit les filles et les garçons de Prague et de Varsovie. Avant l'invention de cette sornette, on avait, il est vrai, institué la Raison, déesse de l'Univers. Ce nouveau culte n'a pas duré longtemps. Aux charmes de la Raison, les parisiennes en ont préféré de moins abstraits et de plus riants. Comme je les comprends...

       Oui, cette joie, cette jubilation, c'est bien cela le pouvoir de la Foi. Ah, que mes mots chantent, qu'exultent mes signes comme le Midi au vitrail des chapelles. Quelle clameur ce sera quand nous pourrons glorifier le grand Amant. Chaque chrétien est prince en son royaume. Déjà, corps et âme, chacun et chacune, nous voilà engagés dans la chorégraphie de l'éternité. Et la gloire du soleil n'approche pas notre gloire puisqu'elle est aveugle. Et l'éclat des étoiles est moins vif que le nôtre puisque c'est un éclat qui se perd. Mes filles, sachez louer la joie et celui qui la donne.

       Cette allégresse, cette assurance impériale, il vous suffira de lire l’Écriture sainte pour les découvrir. Lisez la Genèse. Elle est le livre de l'établissement de notre royauté. Les esprits forts diront que tout là n'est que symboles. Et après ? Pauvres hommes, ils n'accordent valeur aux symboles que lorsqu'ils sont chimiques. En vérité, cette Genèse devrait être au programme de l'Instruction Publique. Ainsi que les Psaumes. J'aimerais entendre lire ces lignes-là en allemand, russe, uzbeck, congolais et breton. Et celle-ci surtout, celle du Sixième Jour :

      "Alors Dieu dit : Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance. Qu'il règne sur les poissons de la mer, sur les oiseaux des cieux, sur le bétail et sur toute la terre, sur tous les reptiles qui rampent sur le sol." Dieu  créa l'homme à son image ; il le créa à l'image divine, il créa le mâle et la femelle. Dieu les bénit : fructifiez, dit-il, multipliez, remplissez la terre et la soumettez. Régnez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux des cieux, et sur tous les animaux qui rampent sur le sol". Dieu dit : "Je vous donne toute herbe portant semence sur toute surface de la terre, ainsi que les arbres fruitiers portant semence ; ce sera votre nourriture. A toutes les bêtes de la terre, à tous les animaux des cieux, et à tout être qui rampe sur le sol, pourvu du souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture". Et il en fut ainsi. Dieu considéra toute son œuvre, et il vit que cela était très bon. Le soir vint, puis le matin : ce fut le Sixième jour.

       Ainsi commença la fête. Elle continue."

     

       In L'Inconnu me dévore ou "Lettres à mes filles sur l'amour de Dieu", Xavier GRALL (œuvre posthume), Calligrammes, 1984, pp. 24-26 ("Un cantique de ma joie" - IV).

     

    Poissons et oiseaux

       Source : http://4.bp.blogspot.com/-z-DA4kopVlc/VNnfeJp0dZI/AAAAAAAAIXI/KLdrwtO3nD8/s1600/120.jpg

     


  • Littoral "pagan" (29) Keriadenn

       Littoral en pays pagan, au nord du Finistère, été 2015.

     

    Lire la suite...


  •  COMPAGNONS, DEUX REGARDS AILLEURS

    Tigre bouquetin SOUTNIK 12-2015

      Source : http://sputniknews.com/photo/20151231/1032540395/december-in-pictures.html

     

    Lire la suite...


  •  LA GUERRE, POINT FATAL ?

    Lire la suite...


  •  BLOGALUPUS encore RELAYÉ : "TROP" DIRECT (TOP ?) !

    ÇA VA MAL FINIR

       " File photo of people at Lehman Brothers headquarters in New York, Thomson Reuters." Source : http://www.businessinsider.fr/us/lehman-brothers-bankruptcy-anniversary-icon-in-a-tsunami-2016-9/

     

       Je porte une angoisse depuis quelques années : celle de la destruction de l'homme par l'homme, partielle ou pas en nombre et/ou l'instauration d'un "droit de vivre" prégnant, hyper-conditionnel, à son propre endroit (le droit de vivre des autres règnes lui appartenant à ses yeux, depuis bientôt assez longtemps)... Le panorama est instable et très nourri. La catastrophe écologique en fait partie, mais l'erreur humaine y semble hautement nourricière, avec les deux plus horribles scénarios : la décision volontaire et le laisser-faire (informé ou non), en écho traumatisant avec la sentence du Dr BROUSSALIAN, attaché à la santé publique et s'y cantonnant pour la formule : "crime contre l'humanité". (Bonne nuit !)

       Le Blog du loup récemment rencontré charrie les observations les plus percutantes, et semble puiser aux sources les plus crues. Il est choquant, et ne se donne pas pour aimable, à l'image de "son" monde, qui en l'occurrence, ressemble diablement au nôtre.

       Dès que je peux prendre ce temps un article de plus , sorti des mêmes griffes, sera relayé et un minimum commenté (il le mérite aussi), concernant l'écologie. En attendant, des mots claquants du Lupus résonnent à nos oreilles d'angoissée historique donc. On pensait n'avoir à traiter que le Grand remplacement, voici que s'annonce, terrible, LE GRAND TRANSFERT... 

     

    Lire la suite...


  •  Et de la violence (avec détour "fachosphère").

       "La rage de vivre, c'est que (...) notre auto-émancipation humaine nécessite l'abolition de l'argent, et la communauté humaine." Source : https://www.youtube.com/watch?v=fPsgInlsITk

     

    Lire la suite...


  •  Episode 2 PEUPLE / POPULATION

    Lire la suite...