• Elections régionales 2015 - 1er tour breton

      Résultat et question

       "Résultats de la région au 1er tour
     
    Liste conduite parNuancesVoix% Inscrits% ExprimésNb Sieges
    M. Jean-Yves Le Drian
    LUG 419 846 17,34 34,92  
    M. Marc LE FUR LUD 282 005 11,64 23,46  
    M. Gilles PENNELLE LFN 218 475 9,02 18,17  
    M. Christian TROADEC LREG 80 727 3,33 6,71  
    M. René LOUAIL LVEC 80 516 3,32 6,70  
    M. Xavier COMPAIN LFG 44 938 1,86 3,74  
    M. Jean-Jacques FOUCHER LDLF 34 916 1,44 2,90  
    Mme Valérie HAMON LEXG 16 445 0,68 1,37  
    M. Jean-François GOURVENEC LDIV 10 412 0,43 0,87  
    M. Gael ROBLIN LEXG 7 465 0,31 0,62  
    M. Bertrand DELÉON LREG 6 521 0,27 0,54  


     Nombre% Inscrits% Votants
    Inscrits 2 421 863    
    Abstentions 1 172 622 48,42  
    Votants 1 249 241 51,58  
    Blancs 27 820 1,15 2,23
    Nuls 19 155 0,79 1,53
    Exprimés 1 202 266 49,64 96,24

       En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%."
     
       LEXG Liste Extrême gauche
       LFG Liste du Front de Gauche
       LPG Liste du Parti de Gauche
       LCOM Liste du Parti communiste français
       LVEG Liste Europe Ecologie-Les Verts et gauche
       LSOC Liste du Parti Socialiste
       LUG Liste Union de la Gauche
       LRDG Liste du Parti radical de gauche
       LDVG Liste Divers gauche
       LVEC Liste d’Europe-Ecologie-Les Verts
       LECO Liste Ecologiste
       LDIV Liste Divers
       LREG Liste régionaliste
       LMDM Liste du Modem
       LUDI Liste de l’Union des Démocrates et des Indépendants
       LLR Liste « Les Républicains »
       LUD Liste Union de la Droite
       LDLF Liste Debout la France
       LDVD Liste Divers droite
       LFN Liste Front National
       LEXD Liste Extrême droite
     
     

       Elections régionales 2015 - 1er tour

        Source :http://www.cartesfrance.fr/geographie/cartes-elections/carte-elections-regionales-2015-premier-tour.html

     

       Affreuse question (franchement "négativiste" !) :

       Le rose de la Bretagne (le bon "score" de Jean-Yves Le Drian) et le moindre record du FN comparé à d'autres régions françaises pourraient-ils être dus à la soumission hautement disciplinée des Bretons, l'accomplissement d'un long trajet ? L'intégration d'un modèle étatique et centralisé, jusqu'à l'aveuglement, la douce somnolence et/ou l'application fidèle et a-critique de l'élève longtemps châtié, enfin parvenu aux marches du podium ?

      Au 05 & 06-03-2016 : Ce commentaire ne devant pas être interprété comme le regret d'un vote breton d'extrême-droite massif - au cas où...

      Un peu de Blogalupus et de Bruno BERTEZ que nous suivons en grande partie :

       "Je n’ai pas une sympathie particulière pour TRUMP ; cette affirmation n’est pas un dédouanement, je ne m’excuse pas d’être favorable "au populisme". En son temps, j’ai soutenu BERLUSCONI, je soutiens tous les populistes, qu’ils soient classés à droite ou à gauche, car leur fonction historique est de faire éclater le bipartisme et les fausses alternances. Ils ont une fonction, la plus belle et la plus noble qui soit : celle de faire resurgir les forces de vie, d’espoir, la spontanéité, le désir de vivre et de reprendre sa vie en main.

       Cette fonction est objective, elle les dépasse, eux et ce qu’ils sont ; la preuve, le populisme monte partout ! Ce qu’il faut considérer dans ce mouvement, c’est cela: le mouvement. Comme dit le philosophe, l’important n’est ni que la porte soit ouverte ni qu’elle soit fermée ; l’important, c’est le mouvement qui permet l’ouverture, la fin de la clôture. Le populisme, c’est la forme "changement", sans contenu prédéterminé, c’est l’aventure. La reprise de la grande aventure de la vie politique, la réouverture de la Frontière. C’est le refus de l’arrêt de mort de tous ces salauds qui proclament la fin de l’histoire.

      Les populistes et ceux qui votent pour eux sont les équivalents des  "terroristes" en politique étrangère. D’ailleurs, on voit la même mobilisation, les mêmes gens, les mêmes lignes de partage.

       La fonction des populistes est une fonction historique, progressiste, elle est de dynamiter le système, de le disloquer, de le fragiliser afin qu’il se réaménage. L’ordre ne sera pas celui des discours populistes ; non, ce sera celui qui se construira lui-même, bottom-up, une fois que le travail de destruction aura été opéré. Le vote utile, pour ceux qui votent et veulent être entendus, c’est cela, c’est le populisme."

       Source : http://leblogalupus.com/2016/03/05/humeur-de-loup-reflexion-sur-les-attaques-mondiales-contre-trump-par-bruno-bertez/

    « Michael REYNOLDS architecteElections régionales 2015 - 1er tour français »