• ENTREZ

     

       Vous voici quelque part, assurément (!?).

       Tout d'abord, un ou deux renseignements sur l'image d'en-tête, au cas où sa notoriété resterait celle d'une profession mais attirerait : il s'agit d'un bâtiment de l'architecte finlandais assez fameux Alvar AALTO (1898-1976), construit en 1952-54. Maison dite expérimentale, elle se situe à Muuratsalo, en Finlande.

       Là-bas, le paysage - géographique - est fait de "lacs et de collines boisées".

       "La maison est directement campée sur un rocher entouré d'eau. Tant les échelles que de nombreuses solutions techniques s'orientèrent d'après les conditions de la nature environnante. Ainsi les fondations reposent sur des pierres naturelles. La partie murée de briques de la première phase de construction est blanchie à la chaux. (...) La situation de l'édifice rappelle celle d'un temple grec placé au milieu de la nature."

       In Aalto - Le Paradis pour les petites gens, Louna LAHTI, Tashen, 2004, p. 71.

       La photographie a été trouvée sur la toile. http://www.maison.com/architecture/portraits/vie-oeuvre-architecte-finlandais-alvar-aalto-6494/galerie/25856/

       Ceci dit, et ayant rappelé qu'Alvar Aalto s'inscrit dans le grand Mouvement moderne qui a emporté la création architecturale (professionnelle) à partir du tout début du XXe siècle - mouvement sans critique solide et avérée (?!), et qu'un tsuke-shoin pourrait se reconnaître dans ces murs de Muuratsalo, le choix de cette image autant que de cet édifice très appréciés l'un et l'autre - en lecture bi-dimensionnelle du moins (nous n'avons pas visité la maison) -, permet d’élargir d'emblée l'horizon d'un bureau transposé sur internet qui pèche d'office (!) de la planéité effective de ses perspectives et/ou la "dématérialité" de ses figures (la maison de Muuratsalo existe, et témoigne du passage du temps).

       En avant les mises en abyme.

       Nous sommes au temps du tertiaire florissant (économiquement). Les guerres n'ont pas stoppé.                                                                                                                                           Il y a des drones.

       Le pas d'ouverture absolue serait sans doute le noir ou le blanc, en gardant l'arc-en-ciel. (Je reprends ici une part de la vision dénichée par Annie LE BRUN chez Victor HUGO, quand ce dernier a pu regarder la lune, le ciel ! à la lunette et en a conclu autrement de la Terre). Le NOIR, le BLANC. Un noir profond, infini, en velours de préférence. Un blanc limite, éblouissant, capable de transparence derrière l'opacité éclatante. Annie Le Brun honore le premier, Kenneth WHITE chante le deuxième. Deux auteurs clés pour "nous". Le Brun, amoureuse et perçante, excellant probablement en connaissance humaine rapprochée (la personne), l'autre, plein d'allant, de maniements, développant les médiations de l'homme avec et sur sa planète - en orbites, en chausses, en quête de vérité et d'harmonie terrestre.

       "Notre" bureau, "mon bureau", est, quant à lui, sans porte ni fenêtre au sens propre. Loin d'exister par de minimales configurations à la japonaise, il est largement cerné d'étagères saturées. Pourvu d'un écran informatique, de dossiers et de livres plus ou moins" illustrés", il jouit tout de même d'un vrai seuil - intérieur, et d'une vraie baie, tout aussi intérieure, un percement en hauteur sans vitrage, en sorte de second jour, dans l'axe de la porte d'entrée. Ce bureau est placé dans un coin d'une vieille maison ... aux trois-quarts aveugle.

       Eh, de l'air là-dedans, de l'air, de la lumière !

       Non ! Que son obscurité veille, que les trésors fusent... L'ampoule a tout de même la couleur du jour. Quelqu'un s'y est d'ailleurs trompé : "Il y a une fenêtre !?"

       Car la chance est que derrière son épais mur de pierre et de terre, règne la campagne, une rivière ou gros ruisseau, un jardin, avec le bonheur, pour moi, de pouvoir toucher l'humus (l'humain en vient, n'est-pas), de rétablir le lien ... primordial ?, et me demander comment nourrir plusieurs (puisque l'essentiel est à portée de main et que le savoir est perdu ou gâché).

       Cultiver ?

       Oui, le bureau est là pour qu'on en sorte. Toujours. Sortir et cultiver (ou pas). Laisser faire, oui. Regarder. Observer. Constater. Et rentrer et réfléchir, écouter d'autres. Se cultiver. Penser. Ressortir. C'est ballot. Minimum prudent. Sanitairement heureux.

      Le jardin, la campagne, les bords de l'eau suffiraient-ils ? (vœu secret, avec insuffisance au préjugé)

       L'issue de ce blog tranchera.

       D'ores et déjà, l'art architectural qu'il nous a été donné - permis ? de tâter, a changé de cap, sous la gêne de son autoritarisme de papier, de fichiers informatiques et CCTP ... Il y aurait à partager maintenant, à DÉVIRTUALISER cet art envoûtant et si ancien de la "projetation" spatiale (jargon, pardon), en s'essayant de pair à cette critique ou au moins ce recul d'avec la Modernité architecturale qui nous paraît trop absente (revoir du côté du Post-modernisme qui fut sollicité lors de notre travail de fin d'études, insuffisamment), la multiplicité de ses productions (quelle explosion en effet), l'horizon techno-logique préoccupant du BIM compris.

       Nous sommes par ailleurs en Bretagne (Bretonne ?) et nous sommes située entre Rennes et Saint-Brieuc, non loin de la ville de Dinan, dans les Côtes d'Armor. Breiz, notre "pays", est, pour nous, outre le lieu de vie (donc essentiel) et centre d'affection singulière et consciemment récente, un objet de réflexion détonnant. Un mot le caractérise directement, lui accordant vie et unité, et beaucoup d'autres qui rebondissent vers la France (qui est "notre pays", plus incontestablement, de par notre tradition familiale résolument tournée vers elle, son extraordinaire diversité géographique - et humaine, encore ? - / profondes amours paternelles et grand-paternelles (sic) pourtant d'origine landernéenne, ses Lumières ou plutôt le sens de la curiosité et de la con-naissance qu'elle accepte - ou accepta !, sa langue, nombre de ses auteurs, son goût du progrès - aussi irrésistible pour notre autre généalogie - paysanne, sa devise tri-partite : liberté, égalité, fraternité), son ambition et son goût des idées (certains comme Philippe GRASSET parleront même pays de la "perfection") interrogent le monde entier : autant de chemins à emprunter du coin du tsukeshoin, avant de ressortir, DEHORS.

       Alors ENTREZ ! Dansez, avec les je-nous-nous,  nouvoiements,

                                                                                        nounoiements / louv' (jeux et/ou faiblesses !).

      

       Quelques indications formelles :

          - en bleu foncé, ce que nous voulons souligner, sans trop gêner la lecture,

          - en vert moyen, les effets de style détendus, visant la respiration, faciles s'il le faut, ou les apartés,

          - en gras, le "max plus important" (surtout s'il est bleu foncé).

          Les patronymes sont écrits généralement en MAJUSCULE quand ils apparaissent pour la première fois dans un billet, quitte à modifier en ce sens la typographie de textes copiés (que les auteurs acceptent mes excuses).

     

     (Complété le 21-12-2015)

    (Et le 13-06-2018) 

  •  DE LA VÉRITÉ, DES COMPTES... plandémiques.

        Ema KRUSI questionne le Dr Astrid STUCKELBERGER qui possède un avis étendu et profond sur "l’isolation du virus, des tests PCR, des cycles d’amplification, des réglementations internationales bafouées, du vaccin…" des bio-marqueurs, des plus de 65 ans, du confinement... "Mensonges d'Etat". Source : https://www.youtube.com/watch?v=mFNSYAUntsw

     Vers la 53e mn : "Le pays qui va le plus éclater... Il va falloir démanteler... La France, la pire situation en Europe !"

       Un mot sur la révolte 1789 bis...

     

       Le recul aidant, une vision d'ensemble de ce que la maladie du coronavirus est se profile clairement. Deuxième vague ? Virtuelle ou pire, création, inflation criminelle...

       Quant aux perquisitions chez des pontes, attention, qu'inutiles, elles ne préparent les perquisitions chez soi..., leur banalisation, à la manière néo-zélandaise. Le titre n'entend pas cela (pour l'instant)

       La résistance s'organise...

       CONNAISSANCE, LIBERTÉ, PROSPÉRITÉ, ÉQUILIBRE NATURE.

    JOIE, BONHEUR, PAIX, AMOUR

    Bon dimanche !

     

    Lire la suite...


  • SUITE GUILLEMANT

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=h0w2zZ4uezw&feature=emb_title

      

       Avant de revenir aux causalités les plus tangibles - dotées des potentiels qui les habitent ?, aussi contradictoire cela peut-il sembler, l'écoute de Philippe GUILLEMANT est fondamentale.

       Le lien entre ce qui nous apparaît (pour réel) et la vérité de l'univers pourrait être à enrichir, de pair.

       Personnellement, j'écoute en boucle, en sorte de vortex donc, sans direction ni sens uniques.

        Extériorité et accès ?

     

    Lire la suite...


  •   RETOUR à Philippe GUILLEMANT

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=0jHsq36_NTU&feature=emb_title

     

       Pause. Pause de l'inscription des idées les plus noires et malades pour l'humanité et la vie.

       Nuit quasi-blanche (!) à force de nouvelles agressives et effrayantes (d'autant plus que concevables et... de mon angoisse personnelle avouée), alors que la pièce qui manquait au Village et qui a permis, pendant le chantier, de se gaver de vidéos, ou plus exactement de leurs discours, est en voie d'achèvement.

       STOP. On a compris.

       On a compris que nous étions en DICTATURE SANITAIRE et POLITIQUE qui ne dit pas son nom (NOM : Nouvel Ordre Mondial, par exemple) et laisse croire que la situation est temporaire (ce que beaucoup souhaitent - supplient ? - entretenant corrélativement l'acceptation) tout en ne travaillant qu'à sa pérennisation, son installation définitive et totale (absolue).

       Le "monde d'après", langoureusement fanfaronné par MACRON ? Sale blague ! Ignominie.

       Gouvernement d'incapables ? Oui et non : au-delà des critiques sans panorama ("comme il gère mal la crise" sermonnent certains, jusqu'à finir de se poser les grosses bonnes questions comme le Pr PERRONNE), visiblement  mauvais dans la réalisation de son projet réel (ou du projet dicté globalement), il avance, cahin-caha, attentiste, provocateur, réactif..., moyens étendus d'une structure sociale étatique - ou européiste - forcenée à sa disposition et réquisitionnée jusqu'au paroxysme surtout ! : ARS au garde-à-vous - puisque élaborées pour cela !, refus de masques d'importation facile et massive au sommet de l'épidémie car "hors normes", ouverture des mannes budgétaires pour relayer la délation et le fichage des malades par la Sécurité sociale - médecins, brigades, tests à gogo, pour rester dans le domaine médical... Incohérence, dégât assumés avec arrogance, et mépris de l'intelligence s'il le faut (PARLY, BUZYN, Macron, etc.), ne se refusant rien, des brèles embarqués de pair évidemment, hommes de main, femmes de mensonge et inversement...

       Avance ? Cahin-caha, malgré leur vanité et par leur labeur ?

       Jusque maintenant !

       En Tuskeshoin, et ailleurs  : pause (voire délaissement) avec retour à Philippe GUILLEMANT, messager et appui de fond, si écoute véritable.

       STOP.

       PAUSE !

       En avant vers demain, coloré, vivant, et libre !

     

       Nota sur la Suède sans cesse reprise en référence chez les résistants : je m'interroge sur la docilité qui règne là-bas sous le vocable de "social-démocratie" - "modèle" pourra-t-on même ajouter -, ayant permis de s'abstraire du nuisible confinement puis des masques pathogènes.

       Nombre des attendus français par exemple, ne sont-ils pas déjà très implantés là-bas ? Disparition de l'argent liquide, multi-culturalisme turbulent pour ne pas dire pré-guerrier, technologisation en pointe des activités, eugénisme et euthanasie décomplexés, liste non exhaustive, outre la soumission générale par un lissage bien managé des contestations et de la colère individuelle ou collective saines, un droit très intrusif, une vie privée et publique particulière ? N'a-t-on appris au détour d'un commentaire chez le Lupus que la grippette de H1N1 avait donné lieu à une vaste campagne de vaccination là-bas ? Questions ouvertes, connaissance limitée de la Suède comme de ses voisins, les modèles asiatiques également parfois (trop souvent) vantés, sous suspicion personnelle accrue !

     

    Lire la suite...


  •  PRÉ-FIGURATION DE RÉVOLTE / Michel MAFFESOLI

    "J'AVANCE MASQUE" (DESCARTES)

       Source avec texte, à explorer  : http://www.lebistrotdelarosecroix.com/2018/08/larvatus-prodeo.html

     

       "Larvatus Prodeo" est une formule que DESCARTES devait confier à ses intimes rosicruciens mais qu'il dévoile aussi dans ses Méditations Métaphysiques :

       "De même que les comédiens, attentifs à couvrir le rouge qui leur monte au front, se vêtent de leur rôle, de même au moment de monter sur la scène du monde, où je ne me suis tenu jusqu'ici qu'en spectateur, je m'avance masqué (larvatus prodeo)..."  

     

       En ce qui me concerne, l'heure n'est pas encore à se découvrir ! ou du moins totalement. Le masque a en effet certains atouts, s'il est fabriqué et porté en proéminence (masque élastiqué bas autour de la tête et noué lâche autour du cou laissant nez et bouche ouverts à l'air primordial.

       Cheminons - dans la paix.

     

    Lire la suite...


  •  GUILLEMANT (Philippe) CROISÉ DU FUTUR

       Attention bijou de collectionneur pour ouvrir cette page, ôtée de celle sur le virus ou non-virus pour remplacer un autre disparu comme les antiquaires le savent... Cela tangue sur Youtube, censure ou pas. Il s'agit donc d'une réalisation issue de Charles et Ray EAMES architectes et designers sur l'éternel. Sources : https://www.youtube.com/watch?time_continue=12&v=Ldhr1FnK9UY&feature=emb_title par le  blog de M. COLIN pour la fête de la science.

       Précédemment, apparaissait, lourde d'attente et de siphonnerie, une modélisation du Soleil dans l'Espace, filant à grande vitesse dans l'espace entrainant avec lui sa cohorte de planètes, tourbillonnantes de fait. C'était un repère dévastateur avant le départ, le grand départ ! Disparu du net, il vient de réapparaître (sur Tsukeshoin, plus tard, donc) ! Source : https://www.youtube.com/watch?time_continue=102&v=BU_kBwSpC0E&feature=emb_title

       Inversion des pôles en autre avant-goût, serpent de mer, de terre, de ciel ! : https://www.gurumed.org/2020/07/15/si-les-ples-magntiques-de-la-terre-devaient-sinverser-il-le-feraient-10-fois-plus-vite-que-prvu/

     

       Philippe GUILLEMANT fut cité opportunément par Anders, à la suite d'un article nickel sur les Fabiens sur le Blogalupus, ce dernier se faisant un devoir coloré de reprendre le propos : https://leblogalupus.com/2020/07/17/le-billet-du-lupus-le-socialisme-fabien-une-hydre-a-deux-tetes/ & https://leblogalupus.com/2020/07/14/le-virus-quantique-et-le-chat-de-schrodinger-a-lere-des-masses-controler-leconomie-dune-maniere-soft-via-une-planification-centrale-qui-ne-dit-pas-son-nom-ne-suffit-pas/

     

       Pour ceux qui douteraient encore de la pertinence de la lecture (ses prismes), de l'interprétation (puis de la représentation) en notre monde ?

       Nous sommes le pays le plus avantagé pour le nouveau futur...

     

       "LE VIRUS QUANTIQUE
        On a affaire à un virus macroscopiquement quantique.
        Il existe partout à la fois et il n’est apparu nulle part. Ou plutôt, après qu’il soit apparu quelque part, on se rend compte qu’il a toujours existé partout, dans le temps passé comme dans l’espace, avant d’avoir été observé.
        Donc il ne tue pas s’il n’est pas observé. Et même s’il est observé, il ne tue que les gens déjà malades.         Donc, ce n’est pas lui qui tue. Ou plutôt si, mais seulement ceux qui sont victimes du fait qu’il est observé comme un tueur. En fait il tue et ne tue pas, en même temps. Autrement dit, il tue mais seulement après qu’on soit déjà mort. Si on veut, car un virus quantique, c’est compliqué.
        La preuve qu’il a tout d’un chat de Schrödinger, c’est qu’il passe à travers les masques et qu’en même temps, il est arrêté par les masques. Il rend les porteurs sains inoffensifs et en même temps, il les rend dangereux. Il est de nature à être anéanti par un vaccin et en même temps, aucun vaccin ne peut avoir d’effet sur lui. Il fait de Bill GATES un sauveur, et en même temps un diable 666.
        Il devient en réalité plus dangereux lorsqu’on se protège contre lui par confinement. Il redevient inoffensif lorsqu’on pense qu’il n’existe pas en protégeant ainsi son système immunitaire. Oh pardon, il est hors de question de penser cela, sinon vous devenez dangereux. Vous devez croire que le virus se fiche complètement de votre système immunitaire. En fait, le virus est en même temps insensible à votre système immunitaire, et détruit par lui.
        Ce virus est à la fois minuscule, inoffensif et archi puissant. Il a été capable d’empêcher à lui seul l’effondrement du système financier. Il est capable d’arrêter à lui seul la pollution sur terre et peut-être même le réchauffement climatique. On en a donc absolument besoin et s’il disparait, on est mal. Et comme il y a à nouveau un risque d’effondrement financier, on sait que le virus va revenir, juste avant l’effondrement car c’est ainsi qu’il opère. C’est un vrai virus Batman qui vient nous sauver des terribles conséquences de nos bêtises, qui ne tue que les malades et qui a déjà prouvé qu’il est capable de sauver la planète.
        Ce virus étant donc un vrai héros, je vous parie qu’il va revenir."

        Philippe GUILLEMANT

        http://guillemant.net/index.php?cate=accueil&page=Bio_guillemant.htm

     

       Nota : page en cours de construction. Merci de votre compréhension.

     

    Lire la suite...


  •  PEU A PEU POUR MIEUX "CONCLURE"

       Silvano TROTTA, à l'origine (?) de la propagation francophone sur Internet d'autres observations, analyses médicales et traitements du coronavirus issus de médecins européens dont français (Dr PALIARD-FRANCO). Nota : Dommage d'intituler la vidéo "Gouvernement de l'ombre" car est minoré le problème principal d'une guerre économique sans concession autour de la santé et accessoirement, certes et en effet majeure, de lutte folle de pouvoir global à l'échelle mondiale, avec des acteurs déjà posés à cette dimension, avec des ambitions plus ou moins déclarées, le sujet étant pourtant clairement édicté et observé tout le long du propos filmé. L'ensemble tend alors à l'étiquetage complotiste, là où le renversement des accusations doit plus que jamais opérer, avec tranquilité. Source : https://www.youtube.com/watch?time_continue=209&v=bBEzlSxr-lY&feature=emb_title

       En parallèle, suivant les angoisses - justifiées ! - propres au Lupus (socialisme autoritaire versus égalitarisme par le méga-bas, avec coercition doublée des historiquement connus contrôle et parole blindée - muselée d'un côté, de langue d'acier de l'autre), l'ONU se laisse aller à sa tendance, l'actuelle pandémie en tremplin (in)espéré : https://leblogalupus.com/2020/04/17/coronavirus-le-rapport-de-lonu-qui-annonce-la-globalisation-des-solutions-en-vue-dune-societe-plus-egalitaire-et-plus-inclusive/

       L'OMS autre organe d'échelle mondiale qu'il est bon de regarder (par Florian PHILIPPOT pour la simplicité et l'actualité) : https://www.youtube.com/watch?v=2id_l25Z6Wo

     Un premier bilan médical de l'approche adoptée en France et en Suisse ? Contre-productive qui signifie platement... criminelle... (mon adjectif) : http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/04/14/covid-les-decisions-prises-n-ont-probablement-fait-que-prolo-305840.html

     

       L'existence d'une médecine encore indépendante en France, de professionnels libéraux ou "publics" (médecins "de ville", d'IUH et autres centres hospitaliers, mais aussi retraités de la recherche!), sur des principes d'argent collectif (pot commun, mutualisation non travestie - puisque le terme est aujourd'hui galvaudé et détourné par ceux qui illusionnent en chef) utilisé avec engagement et esprit critique doit faire réfléchir : avec Etienne CHOUARD et BASCAR pour ma part, ces derniers se chahutant toujours grâce au Sanglier jaune mais sans encore arriver à trouver leur "harmonisation" au coeur de la problématique actuellement dramatique ! C'est à venir explicitement en débat bis, préparé ce jour en écoutant pour mieux le connaître le deuxième, ardent, convaincu, passionnant...

    En jeu, HYPNOSE ou VÉRITÉ.

       Cas d'école sous nos yeux ahuris et rassérénés en fond de scène (après une semaine personnellement insupportable côtés nerfs et mental de fond)...

       Pr Luc MONTAGNIER :

       "Nous sommes dans la Nature (nos ancêtres) depuis des millions d'années et la Nature ne tolère pas n'importe quoi, c'est-à-dire qu'il y a des harmonisations. (...collègue PEREZ) La Nature n'admet pas n'importe quelle construction moléculaire ou si elle les souffre, elle essaie de les éliminer."

       Les "corps étrangers" du génome du coronavirus, tirés artificiellement du virus du VIH... en laboratoire P4 de ces "cabanes scientifiques" si protégées - pour la création d'une diabolique chimère qui peut enfin justifier une peur irraisonnée au cœur de notre confinement !, seraient "traités" progressivement, - exfiltrés, évacués au fil des personnes contaminées -, ainsi que l'évolution de la maladie à Seattle le signifierait : les "déjections" des parts VIH du virus covid-19 constatées là-bas (?) seraient générées par la révision et sorte de sélection naturelles de l'infectant - parts justement issues de cette zone géographique, où est observé justement un affaiblissement drastique spontané de la maladie ? (Selon ma compréhension aventurée des mots du professeur Luc Montagnier).

       Proposition du chenu, grand, souriant et surtout manifestement jeune savant : "ondes interférentes" à trouver pour ré-accorder les séquences ARN du virus artificiellement créé, toujours selon ma logique (ondes électro-magnétiques dites aussi OEM, sachant que des ondes d'un autre ordre au moins existent, appelées scalaires).

       Source : https://player.acast.com/frequence-medicale-et-pourquoi-docteur/episodes/journal-du-160420 & https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/32190-EXCLUSIF-La-these-d-un-virus-manipule-echappe-d-un-laboratoire-chinois-pave-mare-Pr-Luc-Montagnier

      Pr Luc MONTAGNIER (méthode d'observation par calculs informatiques) ailleurs : https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=YwVfVIcsQGU&feature=emb_title ou son collègue Gérard GUILLAUME sur Sud Radio : https://www.youtube.com/watch?v=hdLaRi4a9DY

       Étude indienne antécédente, outre les travaux du chercheur canadien décédé Franck PLUMMER cité en introduction (vidéo) - spécialiste du VIH : http://www.cielvoile.fr/2020/02/analyse-genetique-indienne-du-nouveau-coronavirus.html

       " "Tous les scientifiques ne sont pas des moutons

       L’un des plus grands mathématiciens du XXème siècle, Alexandre GROTHENDIECK analysait les découvertes du Fondateur de l’homéopathie et s’interrogeait en ces termes sur le changement de paradigme qu’elles proposent à la Science :
        "Cette médecine nouvelle qu'il a découverte et développée, et qui me semble en même temps contenir en germe une science nouvelle de vastes dimensions, va résolument à l'encontre des grands courants de pensée qui ont dominé son temps comme ils dominent encore, de façon quasi-totale, le nôtre, et notamment la médecine et les sciences de la nature telle la chimie et la physique. Elle opère avec des principes actifs si subtils, manifestement extra-matériels, que sa thérapeutique (dont les succès, stupéfiants pour certaines affections où la médecine traditionnelle est impuissante, sont patents depuis plus d'un siècle et demi) est comme un défi permanent aux idées éprouvées (et surtout intangibles !) qui fondent la chimie, la physique, la biologie, la physiologie depuis deux siècles ; un défi que "la science" jusqu'à aujourd'hui encore a préféré ignorer avec superbe, plutôt que de s'y confronter (au risque de devoir se repenser de fond en comble…)." "

       Source : https://planete-homeopathie.org/forum/viewtopic.php?f=9&t=6933

     

    Lire la suite...


  •  DANS L'ARBRE (HYPNOMACHIE)

    BASCAR Arbre connaissance

          L'arbre de la connaissance du bien et du mal. Source : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1692&v=YVm3_kmOI80&feature=emb_title

     

                  "Dans l'ETRE" comme place géniale, j'y vais !

       Fanfaronnades du gars qui tient TÊTE drôlement bouclière ? Ambition, prétention, je suis.

       Une dose de vanité ? Ou de volonté de puissance et de domination fort classique ?

       Quelques références nouvelles, une interprétation dynamique et de possibles voies. Alors ! ( Z'y-va.) On s'imprègne et on verra de quelle digestion "nous" serons saisis, après ingurgitation !

          (La fin est proche !)

     

    Lire la suite...


  •  EN BONNE COMPAGNIE

    OLERIA ET SON CHAT Keriadenn 04-2020

       Stérilisation, confinement, et retour à la liberté pour une jeune chatte au sens très affuté du plaisir de sa vie : arrivée dans l'arbre, arbuste du balancement au vent, un Olearia virgata, de mémoire. Février 2020.

     

       La tentation est forte de s'emballer contre ce qui se passe et surtout contre les gens qui nous dirigent et nous contraignent à l'emprisonnement draconien in extremis pour la majorité (une minorité surexposée sans soutien) et d'autres sortes de catastrophes déjà palpables, au nom d'une maladie laissée, pour une stupéfaction hors d'âge entre peur ici et incrédulité là, dans l'inconnu, et/ou l'attente de solutions médicales aussi hypothétiques que faussement scientifiques, ni pragmatiques, ni respectueuses... (l'administration pénitentiaire en volet 1, le travail forcé - avec administration pénitentiaire donc - en étape 2 ?).

       Revenons au calme, à la logique et surtout au sang-froid, au sang tempéré nourricier :

          au temps

             à ses mouvements

                jusque l'accord que des textes convoque.

             Juan ASENSIO, lecteur aiguisé critique nous donne l'occasion de se re-caler, avant de rallier, en ce qui nous concerne, notre ciel sans conteste.

       L'espace.

       (L'architecture est un faire spatial en labeur onirique.)

       (Acte d'amour ?) (Beauté en jeu. Outre.)

       Temps / espace. Verbe / action. De l'accomplissement. De la volonté de maîtrise. Quête / conquête.

          Don de soi.

          ETRE - humain (HOMME). Univers. Terre.

            (Cela peut être très simple, comme le bonheur, dans tous ses déchirements et plénitudes.)

                POESIE, oui.

     

    Lire la suite...


  •  UNE FROID SUR LA JOUE

       "La Maline" Arthur RIMBAUD (1870). Par Léo FERRE. Jamais trop. Jamais assez. Source : https://www.youtube.com/watch?v=v7bqmeLllHk

       (Quelques problèmes orthographiques. RRrgh. Le seul mets pourtant délicieux.)

     

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique