• EQUATION BASIQUE

     1 INCONNUE VOIRE 2 : CONSCIENCE / NOMBRE

    Keriadenn TSUKESHOIN 19-04-2020

       Irrésistible floraison de l'arbre de Judée (Cercis), le 18-04-2020. D'une fleur, des gousses de graines vont se former...

     

       La conscience et son élévation sont de ces attendus classiquement avancés (à gauche ?) comme aptes à résoudre les problèmes (humains !)  les pires. Les débats entre Etienne CHOUARD et BASCAR organisés par le Sanglier jaune que je vais encore relayer avec passion d'ici une page ou deux (le dernier ayant été partiellement suivi vendredi dernier pour y constater l'étripage verbal qui s'y déclenche !) octroie une parole retenue et apparemment sereine (elle) revenir aussi là-dessus. C'est DOM, ainsi dé-nommé, qui articule la recette magique. La conscience (humaine !) et son élévation...

       MARSFARM à l'honneur aujourd'hui, s'inscrit dans cette lignée mais avec l'assurance du connaisseur, fournit des ressources d'un autre type avec le lot (simplissimes), et me permet ma remarque inaugurale !

      Je crains la-les conditions en solution des problèmes, pour tout dire ! "Conscience (humaine)" passe encore (on dira parfois "conscientisation" pour délivrer le moment - douloureux ?, l'accouchement, la libération ?). "Elévation" me renfrogne, même si la chose est aboutie par l'expression d'un pas (d'un dépassement donc) : par sa qualification hiérarchisante aux connotations évidentes et faussetés probables attachées.

       (Quelque chose qui nous était obscur et charriait son bourbier s'illumine et extrait par le haut ! Alleluia !)

      Outre mon adhésion gênée à cet attendu... "progressiste" (je suis devenue trop à droite !?), chrétien ?, judéo-chrétien ?, rationaliste ?, "Lumièriste !", je soutiens que d'autres réalités sous-tendent (portent) le monde, humain singulièrement et pour mon propos !, et devant l'effarante réalité qui nous est imposée actuellement (le fulgurent covid-19), de l'ordre de ce que Günther ANDERS a su pointer comme nous dépassant violemment, anéantissant nos capacités de représentation, écrabouillées sous les données hors d'échelle, de logique, de concrétion, de perception...), celles-ci détiennent leur force conductrice, où l'humanité est hautement concernée, avec sa conscience et bien d'autres attributs, vitaux, énergétiques, sensibles...

       Faudrait-il nommer ces forces à l’œuvre ? Le bon sens échoit immédiatement, diront certains, moi la première, avec une circonspection de pair, car "le bons sens" du Crédit agricole ("près de chez vous") et les facilités qui l'accompagnent en seul stéréotype peuvent avoir un goût amer (celui de la stupidité ou du conformisme). Le sens alors, tout simplement ? Rien de révolutionnaire mais capital ! Je laisse en sens-puce, en pense-sus, ...suspens ! le reste, fatiguée.

       J'y reviendrai. Ou d'autres ! Quoique, c'est dimanche au bureau ! Sens au pluriel, émotion, cœur, allant..., autres, relation aux autres !...

       Une lutte est en cours. Autre certitude, désormais vécue dans les chairs incarcérées ! Beaucoup est requis, et notre être entier est assailli, se doit de réagir... Un ordre naturel existe, avec ses lois (c'est ma conviction sans prêter d'harmonie souvent ajoutée, mais un équilibre dynamique et relatif, comme un milieu est bénéfique ou difficile à vivre selon sa place et son être - à soi, humain, ou animal, plante, voire pierre -, et changeant dans une forme de répétition ici, répétition moindre ou superlative ailleurs). Les "fous" (j'aime à penser ainsi les super-riches et super-puissants impliqués dans ce qui arrive depuis quelque temps et de plus en plus méchamment... UE, banques, grandes entreprises en jeu, ne sachant qu'inventer pour exciter une vie de vide et d'angoisse ontologique, donc assoiffée de preuves et d'effets, de réussite décidée, de victoires programmées) ne peuvent engendrer et réaliser leurs souhaits, aussi "sensés" fussent-ils (pour eux-mêmes, du moins). C'est ainsi. Les dommages sont libres de s'exercer pour autant et notre misère entrainée, puisque lutte est ouverte, serais-je dés-orientée (en dame conspipi-rationniste !).

       Lutte à mort ? Au sein de la même espèce !

       La Nature la connaît...

      (Sommes-nous sortis de la Nature, hommes ? Pouvons-nous prétendre à en être sortis... ou à sortir d'une lutte indemnes - et dans l'état où nous sommes ?)

       L'intervention du jeune MONTAGNIER (Luc, professeur) est la voix (l'eau) de la rivière à suivre, quelle que soit la teinture grossière de ses cheveux sous les sunlights des plateaux TV. Les coiffeurs à domicile sont confinés !

        Nota 1 : Article très développé à charge contre "notre" professeur chez MSN... "by Microsoft news" trouvé ce jour, 20 minutes à l'origine s'emble-t-il... https://www.msn.com/fr-fr/news/anti-infox-factchecking/non-le-coronavirus-na-pas-c3-a9t-c3-a9-cr-c3-a9-c3-a9-c3-a0-partir-du-vih-contrairement-c3-a0-ce-quaffirme-le-professeur-luc-montagnier/ar-BB12NkI3

       Contre-attaque vaccination, KENNEDY Jr / GATES sur Strategika : https://strategika.fr/2020/04/16/robert-f-kennedy-jr-denonce-le-programme-mondial-de-vaccination-de-bill-gates/

      # Et le 20-04-2020 avec des archives très intéressantes : https://www.youtube.com/watch?v=44dyfx1K7EY

       Le 21-04-2020, Le professeur est out et nuit gravement à la société, Charles BWELE chez Régis de CASTELNAU le vigile (attention de ne pas trop se prendre au sérieux ?) : https://www.vududroit.com/2020/04/covid-19-pandemie-infodemie-et-infoguerre/

       Nota 2 : Une enquête sur l'origine de l'épidémie est-elle importante ? La réalité des effets de ce mal reste une priorité de connaissance personnelle mais l'autre question sera nourrie si possible, d'autant plus si les gouvernements "gênants" ou "dérangeants" s'y mettent !

       Donald TRUMP concernant des sommes d'argent colossales et une analyse décoiffée du Lupus pour ne pas en rester là : https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=amTk1omPK5w&feature=emb_title & https://leblogalupus.com/2020/04/19/lan-pire-contre-attaque-covid-19-neocon-trump-rebondit-sur-la-crise/

       Nota 3 : Slobodan DESPOT parle de cœur et d'autres essentiels sur Strategika, décidément central, BERTEZ doublé et détaillé par Youssef HINDI (tous véritablement excellentissimes) - https://strategika.fr/2020/04/04/pandemie-et-post-democratie-entretien-avec-slobodan-despot/ & https://strategika.fr/2020/04/18/coronavirus-accelerateur-historique-entretien-avec-youssef-hindi/

     

    Keriadenn TSUKESHOIN 19-04-2020

       Et le pied d'artichaut, seul, là, oui, juste au-dessus !, en place depuis l'été dernier, va-t-il donner ? Jardin, le 18-04-2020, fin de journée, "maître !" soleil... couchant.

     

      "Néguentropie : végéter est action / couronne solaire", Marssfarm, 18-04-2020.

       Copie surlignée :

      "Quand on teste un médicament c'est en comparaison du placébo en double aveugle, ce qui signifie que tout à la fois le médecin & les patients ignorent quelles pilules sont actives & lesquelles ne contiennent que du glucose.

       - Cela indique d'une part que la psychologie importe puisque des personnes recevant le placébo guériront.

      (D'autres phénomènes peuvent être à l’œuvre, dont la santé et la riposte, mouvantes : actives.)

       - Et d'autre part cela revient à utiliser comme cobayes les personnes testées.

       Le premier facteur montre que la médecine n'est pas une science pure ou dure. Le second a un aspect éthique important difficile à concilier avec le serment d'Hippocrate. A cet égard les impératifs de la recherche sont en contradiction avec le désir de soigner au mieux en toutes circonstances : on ne traite pas vraiment la moitié des personnes du test qui reçoivent un placébo & à l'inverse on administre aux autres une substance dont on ne connait pas les effets induits.

       - Didier RAOULT avec sa vision panoramique du monde prend en compte le premier facteur & est rebuté par le second. Il avait 7 ans quand GOSCINNY & UDERZO dessinèrent le druide Panoramix. Le gosse fut-il influencé par le personnage ou s'agit-il d'un lien dans le subliminal intemporel, les deux artistes inventant le caractère que Raoult deviendrait ?

       Le professeur est un homme âgé devenu de ce fait très pragmatique. C'est pour cela qu'il est climato-sceptique, car il ne croit qu'aux solutions qui se peuvent appliquer. Les tenants de l'hypothèse du CO2 comme origine du réchauffement à ce jour ne proposent pas de vraies solutions que tout un chacun serait prêt à adopter. On ne voit personne réduire ses trajets en automobile, ses tontes de gazon, la température du système de chauffage ou baisser la clim..

       - Si on parle d'écologie vraiment & à court terme, soit dans le délai d'un siècle, la pollution des milieux par des toxiques importe surtout par qu'elle détermine ce que nous mangeons, buvons, respirons. Cette question interroge nos modes de vie, de consommation, de pensée au travers de nos pratiques industrielles, domestiques & agricoles.

       Si on parle de climat vraiment, la photosynthèse importe surtout. La photosynthèse, la néguentropie exercée par les plantes est le point qui devrait décider des pratiques en agriculture & en forêt. Elle est aussi la solution contre la désertification, la fabrique des déserts.

       Nous constatons que la planète se réchauffe. Les zones sub-arctiques reverdissent & pourront être habitées à l'échéance d'un siècle environ. Le Canada, l'Alaska, le Groenland, la Scandinavie, la Russie deviendront à cause de ce reverdissement de puissantes régions ou nations.

       - Qu'arrivera-t-il à l'inverse dans les zones déjà arides & sous les tropiques ? Il est plus difficile de le prévoir à cette heure. Nous supposons que l'aridité de régions augmentera, tandis que d'autres pourront voir leur climat se tempérer.

       La photosynthèse supplémentaire des régions froides, contribuera au bout d'un siècle ou plus à tempérer à nouveau le climat planétaire à la condition toutefois que l'humanité sache apprendre, corriger ses pratiques en ce qui touche aux domaines

       - de la terre, de l'habitat, des transports, de l'industrie.

       Le brûlis des forêts par exemple pratiqué à très grande échelle ce jour en de nombreux pays constitue une atteinte grave aux milieux, aux espèces, aux sols. Ces brûlis sont un grand facteur d'entropie, une destruction, une perte du point de vue biologique.

       -  Il y a beaucoup de gaspillage de l'énergie dans la société humaine ce jour. Mais ce n'est pas le seul gaspillage : l'argent, le savoir, le temps, l'espace, la nourriture sont aussi des domaines où des économies sont toujours possibles.

       L'hypothèse du réchauffement anthropogène est-elle juste ? C'est difficile à dire car nous sommes à ce sujet tout à la fois acteurs & observateurs. L'erreur de diagnostic au sujet de cette causalité n'est pas grave si elle devient une incitation à moins gaspiller. A ce jour on n'observe que très peu de changements dans nos modes de vie. Ce qui est certain est que le climat est toujours un enjeu économique & géopolitique.

       Les boursicoteurs tendent à craindre l'incertitude. En cela les politiciens dont une fonction importante consiste à protéger les populations, les suivent. Il est naturel que le climat de la Terre fluctue car dans la nature rien n'est statique. Il est étrange que le changement nous soit présenté comme une menace & que nous acceptions de nous laisser convaincre d'en avoir peur.

       - En France ce jour on taxe surtout le travail & en conséquence cela crée le chômage. Taxer le carbone pourrait être une voie d'innovation à condition de substituer une taxation à l'autre & non pas créer un impôt supplémentaire en une économie qui en compte déjà trop.

       Ces sujets sont complexes & comme en tous les sujets très complexes personne en particulier ne décidera : l'évolution se fera par élévation des consciences.

       Cette élévation des conscience, c'est la forme psychologique de la démocratie. C'est elle qui renverse tous les dictateurs à la fin. Ce jour les dictateurs politico-financiers s'enflent comme un crapaud effrayé. Le peuple est comme le bœuf de la fable : il regarde & en fin de compte décidera. C'est juste une question de biomasse : la biomasse des peuples est mille fois supérieure à celle de leurs dirigeants.

       Le soleil si l'on y regarde bien est notre seule source vraie d'énergie.
       L'utiliser, l'apprivoiser, la capter fournira la réponse à nos problèmes environnementaux.

       L'agroforesterie, les bâtiments solaires - chauffés ou climatisés par le soleil - les énergies renouvelables sont des secteurs d'activité clés pour ouvrir cette voie."

       Source : http://marssfarm.centerblog.net/6548605-neguentropie-vegeter-est-action-couronne-solaire-p1c

     

       Merci pour cette citation arrivée ce jour avec l'infolettre de Lieux communs :

       "Le noble et désintéressé comportement des ouvriers insurgés [de Lyon en 1831] a surpris et fasciné les contemporains, y compris ceux qui étaient chargés de la répression, tel LAMARTINE : "La ville a été prise d’assaut par quarante mille ouvrier, qui, une fois vainqueurs, se sont conduits comme des séminaristes". A un ami, il écrit le 29 novembre 1831 : "Dans cette révolte immense, la politique n’a aucune part. C’est l’émeute de la faim. Les femmes criaient, en se jetant au-devant des corps : ’’Tuez-nous tous, nous n’auront plus faim...’’ (...) Nous attendions le pillage et l’incendie s’ils étaient vainqueurs. Rien. Pas un crime de sang-froid après le combat (...) Trois cent soldats sont tombés. Le Rhône était rouge. Cette pauvre garde [nationale] avait refusé de tirer la première sur des ouvriers qui ne demandaient que de l’ouvrage. Dix ou vingt imprudents de la garde ont commencé le feu. Tout s’est mêlé alors et confondu : Les femmes, les enfants, et le peuple passé au coté des ouvriers, dont le courage est d’autant plus inouï qu’ils étaient exténués de faim, en lambeaux."

       Alfred de LAMARTINE, cité in FERRO Marc, Histoire de France, OJ, p. 374."

       Source d'origine sur le site de Lieux communs : https://collectiflieuxcommuns.fr/?+55-lamartine-a+

     

       On reprendra pour finir Slobodan DESPOT : "L’homme se distingue justement du bétail en ceci qu’il refuse la survie à n’importe quel prix."

       Même source que ci-dessus.

     

    « ANTICIPATION DETAILLEEMES / SAPIR, BERTEZ EN ECHO SONORE »