• FABIANS

       Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_de_Panama  

     

       "Panama Papers" : une fuite organisée pour faire avancer la répression financière ?

       Source : http://leblogalupus.com/2016/04/06/panama-papers-une-fuite-organisee-pour-faire-avancer-la-repression-financiere-la-reponse-de-bruno-bertez/

       Ou l’argent sale n’est pas toujours celui que l’on croit…. Ou notre ennemi c’est la Finance des marchés…

        Inspiré de l’article de Dave GONIGAM, publié le 4 avril 2016 sur DailyReckoning.com :

       Jusqu’à présent, les "Panama Papers" ne concernent pas de gros fraudeurs occidentaux. Il s’agirait plutôt de renforcer le contrôle sur les contribuables lambda. On pourrait donc être en face d’une fuite organisée, destinée à renforcer la répression financière. Celle-ci, ainsi que l’élimination de l’argent liquide, poursuivent le même but : fermer toutes les portes de sortie pour permettre aux gouvernements de siphonner votre épargne via les taux négatifs.

    http://or-argent.eu/panama-papers-une-fuite-organisee-pour-faire-avancer-la-repression-financiere/

    La Réponse de Bruno Bertez

     
       "Des démiurges, des apprentis sorciers se croient autorisés par leurs fortunes à provoquer un nouveau Panama, un Panama  de circonstance, méprisable, car destiné à favoriser leur honteux agenda, cet agenda qui, depuis le 19ème siècle, les obsède: établir le pouvoir sans partage de l’argent.  L’agenda du pouvoir sans limite de l’argent devenu Capital par la magie des marchés. Car, que l’on ne s’y trompe pas, ce qui est en filigrane, c’est cela : la lutte entre l’argent dit « propre », clair, et l’argent dit « sale », malhonnête.

       C’est une lutte interne, intestine, entre deux factions. C’est une lutte historique entre deux formes d’argent : l’argent tombé du ciel, l’argent produit par l’argent, l’argent autoproduit, l’argent anglo-saxon, et l’argent rhénan, qui vient du bas, de la production, de la répartition plus ou moins légale, mais toujours légitime, car il a pris naissance dans le réel.

       Même l’argent d’exploitation, d’extorsion ou de corruption, est plus légitime que l’argent autoproduit, produit en dormant, qui se multiplie lui-même. Réfléchissez-y. Sortez, échappez-vous de la morale conventionnelle, de cette morale de vos Maîtres qui veulent que ce soient eux qui fixent la frontière entre le bien et le mal, le licite et l’illicite.  Ils ont réussi à vous faire avaler que ce qui n’est pas légitime, c’est ce qui n’a pas subi l’impôt, leur impôt ! Non, ce qui est condamnable, c’est l’argent du miracle de la multiplication des pains de la finance. C’est l’argent des Soros et de ses associés, de tous ceux dont, depuis le début, il est le faux nez.

    C’est un combat à mort entre celui qui serait bien-acquis et celui qui serait mal acquis. Le bien-acquis, pour eux, c’est celui qui est passé à la machine à laver du socialisme, de ce socialisme Fabien, créé par les ultra-riches et au profit de ces ultra-riches. Cet argent, devenu Capital, a fait alliance avec ce que l’on n’ose à peine appeler le socialisme ; cet argent, c’est celui du capital dit Fabien. Celui de l’exploitation du travail, bien sûr, mais de l’exploitation subreptice, celle que l’on ne voit pas et qui se donne des airs de morale et de générosité. Le capital Fabien a juré de détruire nos sociétés, nos nations, qu’il considère comme archaïques, fermées, identitaires ; bref, ce socialisme Fabien se sert du Capital pour la mise en place d’un nouvel ordre; à moins que ce ne soit l’inverse, comme par exemple la mise en place d’un nouvel ordre au profit du Capital devenu libre de toutes attaches. Ce n’est pas le règne d’autre chose que l’argent ou le Capital ; non, c’est le règne de l’argent sublimé, soi-disant devenu propre par l’alchimie de la finance de marché. Tout le reste serait sale, honteux, malhonnête. « 

    Bruno Bertez Le 5/4/2016

     

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabian_Society