• FEMMES D'AUJOURD'HUI

     EN SOCIETE CONTEMPORAINE

     

       Catherine TISSOT-COLLET. Sources : https://www.lecese.fr/content/questions-catherine-tissot-colle-a3m-metaux-strategiques & https://www.youtube.com/watch?v=xAhnLD3sPEk

       "Pour qu'il puisse y avoir une base règlementaire acceptée par TOUS"...

     

       Sans vouloir créer un bouc-émissaire. Un symbole tout au plus. Avec une grande tristesse. Et pour fermer le ban de notre focale sur la féminité.

     

       "Une lobbyiste de la pollution au cœur de la convention pour le climat", Gaspard d’ALLENS, 05-10-2019, Reporterre.

       Source : https://reporterre.net/Une-lobbyiste-de-la-pollution-au-coeur-de-la-convention-pour-le-climat

       Extrait du début de l'article :

       "C’est une nomination pour le moins surprenante. Catherine Tissot-Colle, responsable du Medef, le syndicat des chefs d’entreprise et conseillère d’une grande entreprise minière a rejoint le comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat. Cette convention rassemble 150 citoyens tirés au sort qui devront proposer des mesures d’ici fin janvier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en France.

       Catherine Tissot-Colle fait désormais partie des douze membres qui gouvernent cette instance originale de démocratie participative. Selon la lettre de mission écrite le 2 juillet 2019 par le Premier ministre, Édouard Philippe, le comité de gouvernance a pour objectif de « superviser la mise en œuvre et les méthodes de travail de la Convention ». Ce comité désigne des experts et fournit le cadre méthodologique des futurs débats. Un rôle loin d’être mineur, qui peut orienter les travaux de la nouvelle assemblée.

       Catherine Tissot-Colle, 63 ans, travaille depuis 2001 à Eramet, un leader de l’extraction du nickel, du lithium et du manganèse. Le chiffre d’affaires du groupe dépasse les 3,8 milliards d’euros en 2018. Avant d’entrer chez Eramet, elle avait été salariée pendant douze ans chez Areva. En 2007, elle est devenue directrice de la communication et du développement durable à Eramet avant d’être nommée, à partir du 1er octobre 2018, conseillère auprès du président-directeur général du groupe.

       Selon les informations disponibles auprès de l’Autorité des marchés financiers, elle touchait en 2008 une rémunération annuelle de 195.099 euros avec voiture de fonction. (...)

     

       En parallèle de ses activités professionnelles, elle est entrée au Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2010 pour y représenter le Medef, dont elle est membre du conseil exécutif depuis 2012. En 2014, elle est devenue présidente de la commission RSE (responsabilité sociale des entreprises) du syndicat patronal. Elle est également porte-parole de la Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux, un organisme qui rassemble les industries métallurgiques et défend leur intérêt dans le cadre de réformes institutionnelles, comme la récente révision du code minier.

      (...)"

     

       Stéphane EDOUARD passe en vitesse supérieure en décryptant notre joli monde. On l'aime bien - ayant écouté un temps ses shows portant sur les rapports hiommes-femmes qui nous ont beaucoup instruite, nous l'ignare et bête fonceuse alors) - tout en observant ici, sa barbarie bien à lui, qu'il reconnaît d'ailleurs  : https://www.youtube.com/watch?v=SgD-KBS52fw

       Nota basique : dans quelle tenue vestimentaire et avec quelles poses se présente-t-il à son public.

     

       Michel DRAC dont on attend avec impatience le retour et pouvant nous trouver surprise de son attitude assez peu facile avec les femmes (évidemment relevés) , sur un livre américain instructif à souhait : Men on strike, d'Helen SMITH. Des dérives qu'un féminisme inadapté produit ? Relayé par un pouvoir profiteur des ruines et injustices réelles ? Source : https://www.youtube.com/watch?v=1OQ0pywF0AU

     

       Francis DUPUIS-DERI : "crise de la masculinité ?" sur Thinkerview. Des mises au point nécessaires et très riches (très bien vues, selon mes expérience et analyse). Source : https://www.youtube.com/watch?v=ndXqR_aWHcU

     

    « LA PESTEDECHETS BIS (ET SANS FIN) »