• FICHE NUCLÉAIRE

      Le 07-04-2018

     RÉPERTOIRE, INFORMATIONS

      Ils osent, évidemment... On peut également trouver sur le site d'EDF ("groupe" EDF) les "plus belles photos" de 2017, 2018. Qu'en sera-t-il en cas de grave défaillance ? La suite peut nous le souffler : possiblement répugnant (et totalement). Sources : https://www.youtube.com/watch?time_continue=23&v=2Y_xsC__Tuw & https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-flamanville-3/l-epr-en-images

       Nota : il nous paraît important, dans la lignée de Günther ANDERS plaidant pour un usage effréné de tous les moyens de réveil (à la hauteur du drame contre négligence et malhonnêteté absolues), de concevoir des images, des vidéos, des textes, des blogs violemment consacrés à la situation désastreuse, française en particulier, mais aussi militaire générale. Que ceux qui en ont les aptitudes s'y mettent !

     

       Puisque le nucléaire ne lâche pas, JAMAIS (NOUVELLE LOI TERRESTRE toute-puissante créée par l'homme impuissant et sous-puissant), et que les actualités ou le besoin de savoir le font rencontrer a minima (pour ce qu'il représente effectivement), cette page, décidée ce jour 7 avril 2018, en complément des derniers billets de Tsukeshoin, va reprendre, sans aucun souci d'exhaustivité ni de hiérarchisation poussée (subjectivité franche à l'occasion et valorisation d'éléments particuliers sinon aux marges témoignant de l'emprise nucléaire totale : nulle échappatoire...), ce qui sera lu ou trouvé sur l'Internet ou ailleurs doté d'intérêt. Plusieurs rubriques seront sans doute créées au fur et à mesure des liens. Pas de promesses non plus de suivi à long terme.

     

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=YbjtLvvTFfs

     

       Du PROBLÈME nucléaire. De l'IMPASSE. De l’ÉPOUVANTE NUCLÉAIRE.

    Plus le temps passe, plus la catastrophe approche

    (alors qu'elle semble s'éloigner - disparaître - de ne pas être encore arrivée, ici près).

    La catastrophe arrivée, celle de plus, la suivante, ne quittera plus.

    (La radioactivité civie et miltaire imprègne déjà notre milieu, mesurable et connue en fait.

    Depuis le temps... Répandue, disséminée avec hotspots plus ou moins médiatisés).

    Jardin, campagne, forêts, villes, mégalopoles, mers, océans,

    nourriture, amis (humains, animaux), parents, et toi,

    et les ENFANTS, ceux que tu croises, les TIENS

    (vulnérables au plus haut point),

    plantes, animaux, champignons, eau,

    impitoyablement, indifféremment,

     POISON, déjà devenus ou proches de l'être,

    maintenant, demain, dans une heure, la semaine prochaine.

    TOUJOURS PIRE, JAMAIS FINI.

    (Glyphosate, tu nous filerais presque la patate, avec tes "gamineries" pourtant "dégueulasses".)

    HORREUR

     

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=lvx9s1kHusw. Écouter ou lire à la suite Jean-Jacques DELFOUR : https://www.youtube.com/watch?v=xxOkIQQFXfc & https://blogs.mediapart.fr/jean-jacques-delfour/blog/250416/l-hypothese-du-genocide-nucleaire

       "L’équation est simple : dissémination mondiale des êtres-radioactifs + nocivité indéfinie des faibles doses = GÉNOCIDE UNIVERSEL et PERPÉTUEL.

       Armés de la force révolutionnaire que donne la conscience d’être des survivants provisoires, nous pouvons rassembler nos puissances dispersées et combattre ceux qui, très peu nombreux et pas si puissants que ça, ont causé de facto ce désastre atomique perpétuel, cet anéantissement nucléaire infini. Contaminés et irradiés de tous les pays, unissons-nous !"

       (Note : Probable que les "ceux qui" vont se défendre, doté de la violence légale grâce leurs alliés historiques de plus. Leurs armes de "récupération", recyclage social, sont parallèlement, on l'a vu, de plus en plus aiguisées. Toute piste, tout acte de défense ou de la promotion de la VIE à l'écoute, pour autant.)

     

       Rétrospective nucléaire. On peut regretter le fond sonore, entre jeu vidéo et musique de fond (de commerce). Là où nous en sommes, terriblement. Par Isao HASHIMOTO. (A suivre jusqu'aux dernières minutes, enfin silencieuses.) Source : https://www.youtube.com/watch?time_continue=44&v=LLCF7vPanrY relayé&ehttps://www.youtube.com/watch?time_continue=44&v=LLCF7vPanrY par Étienne CHOUARD  (http://chouard.org/blog/2018/04/13/elus-responsables-une-carte-chronologique-de-chaque-explosion-nucleaire-depuis-1945/).

     

       "Ne pas en faire un psychose", de pas faire paniquer ? a entendu Damien GIRARD... De la stricte hiérarchie des protections et informations accordée aux membres du CEA et aux autres - "la populace" ?, en passant  et déjà vu, en plein BOOM, boom (le monde social de demain, AVEC ou SANS "l'élégant" Dosiris ou son ultime génération 10.0 ?). Source : https://www.youtube.com/watch?v=o-ZIi32ucgs

     

       NUCLÉAIRE CIVIL (FOCUS NON EXCLUSIF)

       PRODUCTEURS FRANÇAIS

       ♦ EDF OFFICIEL : https://www.edf.fr/groupe-edf & https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_de_France.

      EPR de Flamanville : https://www.edf.fr/groupe-edf/producteur-industriel/carte-des-implantations/centrale-nucleaire-de-flamanville-3/presentation

       ♦ AREVA ou ORANO (du "rêve féminin" à la "virilité enfin assumée" ?)  : http://www.orano.group/ & https://fr.wikipedia.org/wiki/Orano.

       Historique des derniers soubresauts d'AREVA ("grand merci" à l’État français, "si peu" impliqué historiquement : des consanguinités de pouvoir consubstantielles, en vérité) : https://lexpansion.lexpress.fr/areva-accuse-4-8-milliards-de-pertes-un-record_1657656.html

        ♦ FRAMATOME : http://www.framatome.com/FR/accueil-57/index.html & https://fr.wikipedia.org/wiki/Framatome

     

       INSTITUTS OFFICIELS

      FRANCE

       ♦ ANDRA (Agence Nationale pour les Déchets Radioactifs) : http://www.andra.fr/

       ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) : https://www.asn.fr/

       - Le CODIRPA (Comité Directeur pour la Gestion de la phase Post-Accidentelle) : https://www.asn.fr/Prevenir-et-comprendre-l-accident/Gestion-post-accidentelle/Les-travaux-du-CODIRPA

       Relevé des décisions de juillet 2017 :

       "Cette présentation est fondée sur différentes activités conduites dans le champ de la préparation et de la réponse aux situations issues d’un accident nucléaire par Mutadis, pour une partie d’entre elles avec WISE-Paris.

       L’analyse s’appuie notamment sur les résultats du projet de recherche européen PREPARE - “Innovative integrative tools and platforms to be prepared for radiological emergencies and post-accident response in Europe dont l’objectif était d’examiner les enjeux de la Convention d’Aarhus dans les contextes accidentels et post-accidentels nucléaires.

       Il ressort notamment de ces travaux que la participation active des populations est un enjeu clé du processus de réhabilitation des conditions de vie dans les territoires affectés par un accident nucléaire, notamment quant à la définition des objectifs de la réhabilitation avec les autorités. Cette participation nécessite l’accès des populations concernées à une information pertinente et adaptée aux réalités locales (est-ce contaminé autour de chez moi ? dans mon assiette ?). Plus largement, un soutien adapté de ces populations est nécessaire pour les accompagner dans les processus de choix quant à leurs conditions de vie."

       ♦ CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique) : http://www.cea.fr/

      ♦ CEPN (Centre d’étude sur l’Évaluation de la Protection dans le domaine Nucléaire) : https://www.cepn.asso.fr/

       ♦ CIPR (Commission internationale de protection radiologique) :

       ♦ IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) : http://www.irsn.fr/FR/Pages/Home.aspx

     

       Nota : Du "SECRET DÉFENSE" généralement argué par les instances supérieures à étayer (le nucléaire ayant son assise militaire, cette facilité se serait appliquée au civil, avec d'autant plus d'aisance qu'elle ouvre tous les pouvoirs).

     

       MONDE

       ♦ AIEA (Agence Internationale de l'Energie Atomique) : https://www.iaea.org/fr & https://www.iaea.org/

       "Atoms for peace and dévelopment". Le programme est annoncé d'emblée : de la foi en jeu.

       "L'Agence internationale de l'énergie atomique est la principale organisation mondiale pour la coopération scientifique et technique dans le domaine de l'utilisation de la technologie nucléaire à des fins pacifiques. Créée en 1957 par les Nations Unies en tant qu'organisme indépendant, elle compte 168 États Membres.  L’AIEA a été créée en 1957 dans le but d’utiliser la puissance de l’atome pour le bien de l’humanité. Elle travaille avec des partenaires aux quatre coins du globe pour aider les pays à mettre la science et la technologie nucléaires au service du développement.

       Organisme international sans légitimité, s'auto-reproduisant par co-optation depuis près d'un siècle, si son nom et sa tutelle (onusienne) ont évolué après la dernière guerre, selon Yves RENOIR.

       "Au niveau international, l’Organisation Mondiale de la Santé a abdiqué son rôle dans le domaine critique du rayonnement et de la santé et elle est subordonnée à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, dont le mandat est de promouvoir l’utilisation de l’atome. En dépit de ce conflit d’intérêt évident, l’AIEA dicte sa politique à l’OMS dans le domaine du rayonnement et de la santé. Les conseils et les directives (recommandations) sur les effets sanitaires des activités nucléaires émanent de l’institution nucléaire, qui n’a ni mandat, ni compétence dans la santé publique et qui est dominée par des physiciens et des ingénieurs du nucléaire et des radiologues médicaux – en d’autres termes, par ceux qui utilisent cette technologie." (Source : http://independentwho.org/fr/2015/04/17/livre-tchernobyl-consequences/) 

       ♦ ENS : https://www.euronuclear.org/welcome.htm

       Y est central le Comité BEIR : https://www.euronuclear.org/info/encyclopedia/beir.htm

       Doctrine affirmée dans un rapport de 1972 que les normes d'exposition sont relativisables (selon Thierry RIPAULT) pour passer à la "gestion du risque" (avec du "risk management"). Message : en cas de surexposition, il faut désormais apprendre à gérer sa condition. Vivre avec les substances toxiques... seuils dangeruex dépassés. Tchernobyl va "servir de légitimation nouvelle" et permettre de mettre en place la "culture pratique de la protection radiologique". On régit des risques par leur gestion et non plus par des normes, même si les normes elle-mêmes sont mobiles à souhait. (Information également répertoriée plus bas.)

       ♦ CIPR (Commission internationale de protection radiologique) ou International Commission on Radiological Protection (ICPR) : https://www.asn.fr/L-ASN/International/Les-relations-multilaterales-hors-Europe/La-Commission-internationale-de-protection-radiologique-CIPR & http://www.icrp.org/

       "La réglementation européenne actuelle, et par transposition de directive européenne, la réglementation française, sont la mise en œuvre de la recommandation n° 60 de la CIPR de 1990". Le document dernier en date, semble-t-il, est de 2007 : http://www.icrp.org/docs/P103_French.pdf

       WANO (World Assocaition of Nuclear Operators) : http://www.wano.info/en-gb

     

       ÉTAT DES LIEUX DU PARC NUCLÉAIRE CIVIL FRANÇAIS

       ♦ RAPPORT GREENPEACE 10-10-2017 (France et Belgique) : https://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/un-rapport-alarmant-d-experts-sur-la-securite-des-centrales-nucleaires_1950921.html

       "Les conclusions du rapport sont tellement alarmistes que les experts et Greenpeace, pourtant rompus aux hypothèses les plus inquiétantes ont décidé de ne rendre publique ce matin qu'une version expurgée des informations les plus sensibles. (...) Le renforcement des piscines de refroidissement et des 58 réacteurs coûterait "entre 140 et 222 milliards d'euros", selon les experts, "soit entre trois et cinq fois ce qu'EDF a prévu de dépenser pour prolonger la durée de vie des centrales", a calculé Le Parisien. Le directeur du parc nucléaire d'EDF, Philippe SASSEIGNEe, a assuré au quotidien que "tous les moyens sont mis en œuvre et de manière coordonnée, entre EDF et l’État" pour assurer la sécurité des centrales face aux nouvelles formes de menaces."

       Référence de l'article de l'Express, Le Parisien (10-10-2017) : http://www.leparisien.fr/economie/risque-terroriste-des-failles-dans-la-securite-des-centrales-nucleaires-10-10-2017-7320102.php

       Le rapport est axé sur le risque terroriste. "A l'époque du lancement du programme nucléaire français, l'attention a été portée uniquement sur le risque d'emballement du cœur du réacteur. L'évolution du risque terroriste en quarante ans change tout." Et le rapport de pointer du doigt le fait qu'aucune instance coordonnée n'existe sur la sécurité nucléaire. "Contrairement à d'autres pays, l'Autorité de sûreté nucléaire (NDLR : ASN) ne s'occupe que des questions de sécurité (!)", reconnaît Pierre-Franck CHEVET, son président.

       RAPPORT GREENPEACEhttps://www.greenpeace.fr/resume-rapport-securite-reacteurs-nucleaires-2017/

       Nota : A partir du risque terroriste, dont nous espérons que Greenpeace ne fait pas un instrument de communication (posant par là les termes de Günther ANDERS de la débauche voire de l'exagération à mener en matière d'alerte sur le problème nucléaire, par la question de l'intérêt personnel éventuel), l'examen de la sécurité des centrales est tellement important...

     José PLUKI expose de plein la fragilité des usines, le biais terroriste corollaire. La situation est donc périlleuse, et le pire redoublé du pire.

     

       Sources pdf : https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/2017/10/R%C3%A9sum%C3%A9-Rapport_FR.pdf & https://docs.google.com/viewerng/viewer?url=http://ekladata.com/pPfWSSz8b97oj1Pimkoa5Btk54I/Resume-Rapport_FR-GREENPEACE-10-10-2017.pdf

     

       La Farce cachée du nucléaire, Nozomi SHIHIRO, Yasnost’Editions, 2017 : http://www.sortirdunucleaire.org/Exclusif-Revelations-sur-l-etat-reel-des

       "Crayons de combustible qui éclatent et contaminent toute l’installation, fuites du circuit primaire, mauvaise qualité du béton des enceintes de confinement qui sont enduites de résine pour passer les tests décennaux d’étanchéité, tubes des générateurs de vapeur qui se fissurent à force de corrosion, usure et corps étrangers provoquant alors des fuites d’eau contaminée vers les circuits secondaires (censés être "propres") (...) une liste ahurissante des défaillances techniques qui sont le lot quotidien du fonctionnement des centrales mais qui sont occultées au public . 

       En mettant en parallèle les communications d’EDF vers le public, les avis techniques de l’ASN et les rapports internes de l’exploitant pour un même événement, l’auteur met en évidence le déficit criant de transparence et l’absence de réelle information des populations sur ce qui se passe au cœur de nos centrales. Ce qui va être présenté comme un simple "dégagement de vapeur" sans conséquence pour l’environnement cache en réalité une fuite de 150 m3 d’eau contaminée. Un simple exemple, mais édifiant, des stratagèmes et des manipulations que l’exploitant nucléaire utilise parmi tant d’autres.

      Des risques d’accidents bien réels

       Sont ensuite abordés les risques d’accident majeur, avec fusion du cœur du réacteur. Guidé par la sincérité et une intégrité dans l’analyse, refaisant les calculs en se basant sur des notes d’études non publiques, l’auteur présente une vision bien moins rassurante que celle portée par les discours officiels.

       Dépassés par la complexité des phénomènes, la multitude des variables en interaction à prendre en compte et les incertitudes inhérentes à chaque évaluation, les scénarios retenus par les ingénieurs d’EDF sont basés sur des données d’analyse "soigneusement" sélectionnées.

       C’est ainsi que les risques de contamination sont sous-évalués et les conséquences des catastrophes minimisées. Dès lors que les scénarios présentés ne sont ni réalistes ni exhaustifs, les plans prévus pour protéger les populations et l’environnement basés sur ces projections sont tout bonnement inefficaces et vains."

       Autre présentation propre à l'éditeur, Sortir du nucléaire : http://www.sortirdunucleaire.org/La-farce-cachee-du-nucleaire-en-bref :

       "En s’appuyant sur des documents internes, dont certains classifiés en "Diffusion restreinte", l’ouvrage donne une vision bien moins rassurante que celle propagée par le discours officiel bien huilé où tout serait sous contrôle. Dans un de ses documents, EDF avoue ses faiblesses en matière de gestion accidentelle : "Non seulement le nombre de phénomènes à prendre en compte est important, mais chaque phénomène est complexe et sa quantification est entachée d’incertitudes. […] De la même façon, l’évaluation des rejets dans l’environnement met en jeu une multitude de phénomènes physiques qui sont soumis à des incertitudes importantes".

      Les incertitudes importantes n’empêchent pas EDF de pronostiquer des rejets radioactifs ridiculement faibles en regard de ce que l’histoire nous a appris. C’est comme si les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima n’avaient pas eu lieu. Pour arriver à de tels rejets insignifiants dans les documents officiels des études d’accidents, EDF ne sélectionne que de gentils scénarios d’accidents vite maîtrisés.

       Dans certains cas, la fusion du combustible est tout de même envisagée mais ce n’est qu’au bout de plusieurs jours que la rupture de la cuve est censée survenir. Cela laisse le temps pour évacuer tranquillement la population avant que les conséquences radiologiques des rejets radioactifs ne viennent perturber les prévisions optimistes des Plans particuliers d’intervention (PPI). Pourtant dans les cartons dédiés à "l’Organisation nationale de crise", il existe des scénarios d’accident où le combustible en fusion (corium) perce la cuve en à peine plus d’une heure. Et dans ce cas, les rejets radioactifs deviennent extrêmement importants sans qu’il ait été possible d’évacuer les populations environnantes."

     

         Sources pdf : http://www.sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/pre_sentation_farce_cache_e_du_nucle_aire_-_web.pdf & https://docs.google.com/viewerng/viewer?url=http://ekladata.com/1Re3u39vdGINPKst48gszQ12wIg/pre_sentation_farce_cache_e_du_nucle_aire_-_web.pdf

     

       ACTEURS "ANONYMES" DU NUCLÉAIRE

       ♦ Association Ma zone à défendre (salariés sous-traitants du nucléaire) : http://www.ma-zone-controlee.com/qui-sommes-nous/ & http://www.ma-zone-controlee.com/

     

       DROIT FRANÇAIS RELATIF AU NUCLÉAIRE (sélection ponctuelle)

       ♦ Loi DE GANAY (2015) pénalisant lourdement toute intrusion sur les sites nucléaires : https://www.actu-environnement.com/ae/news/video-lanceur-alerte-greenpeace-nucleaire-cattenom-31013.php4#video&xtor=EREC-107

       ♦ Urbanisme et sites pollués avec le projet de loi ELAN : https://droit-urbanisme-et-amenagement.efe.fr/2018/04/11/cession-immobiliere-sur-site-pollue/

     

       PRODUCTION DE L'IGNORANCE (AGNOTOLOGIE)

       ♦ ANTINUCLÉAIRE 13 avec Thierry RIBAULT (CNRS) à partir de la catastrophe de Fukushima :

       1 - Émission du 27-06-2017 : https://www.youtube.com/watch?v=ifB8syAlmM4

       2 - Émission du 26-09-2017 : https://www.youtube.com/watch?v=wZIfq1Ns60s

       3 - Émission du 24-10-2017 : https://www.youtube.com/watch?v=7qqJu0fO_s4

       Conclusion provisoire  (le 28-10-2017) : https://www.youtube.com/watch?v=MrybDcDrnMM&t=33s

       Notes pour la conclusion : "Il faut rassurer... Expliquer sans expliquer... Pas d'hostilité... Co-gestion ?... Fabriquer le consentement de masse (à la contamination de masse)... Rétablir l'ordre (établi)... "Plan de réponse" accident majeur... Continuité... Congestion de la liberté... Troupeau... Démocratie en action... Accommodation au désastre... Édifice frauduleux... Démagogie profonde, populisme atomique incroyable pour re-légitimer les experts..."

       L'animatrice ne sait comment qualifier les propos de l'équipe de sommités expertes (dont françaises) venue habituer (soumettre sans issue ?) les habitants de Fukushima à leur sort épouvantable lorsqu'ils estiment leur mission accomplie et s'apprêtent à partir (eux), propos flatteurs et saturés d'auto-satisfaction dégoulinante de sensiblerie et de gloriole qu'elle cite en fin d'émission. L'invité Thierry Ribault, analyste cérébral, scientifique, juge les termes "grotesques". Nous nous permettrons notre avis, une sentence : ces propos sont répugnants, jouant, exploitant, manœuvrant TOUTES les cordes humaines, sensibles et rationnelles (exceptée la "sainte horreur" - en terme médiatique et communicationnel "hautement civilisé" - qu'est la violence directe et physique (venant des victimes !), du conflit manu militari au discours froid de la réalité glacé) pour mieux enferrer les personnes, le "collectif" visé. (La qualification injurieuse méritée de ces "hauts"-agents du mal reste à crier.)

     

       Comédie dramatique (noire) de l'agnotologie avec Pierre FETET de l'IMSN (Institut de Minimisation du Sentiment Nucléaire) à partir des indolores "excursions de puissance" et des "rejets radioactifs massifs contrôlés" : La prochaine catastrophe à Nogent-sur-Seine ? Il ne faudra pas évacuer tout le monde... et les routes seront bloquées, grâce à l'armée (ministère de tutelle de l' "autre" institut)... D'après le texte remanié d'une employée (polytechnicienne) de l'IRSN. Source : https://www.youtube.com/watch?v=Osgv31u8_Nk

     

       ANTI-NUCLÉAIRE

      ♦ Collectif Anti-nucléaire 13 (Bouches-du-Rhône) : https://www.youtube.com/user/collectifantinuke13/videos & https://collectifantinucleaire13.wordpress.com/

       ♦ Jean-Jacques DELFOUR et son livre La Condition nucléaire, (2014) : https://journals.openedition.org/lectures/14361

       ♦ Cécile ASANUMA-BRICE : https://blogs.mediapart.fr/cecile-asanuma-brice/blog/250716/le-temps-est-venu & https://blogs.mediapart.fr/cecile-asanuma-brice/blog.

          ♦ Tcherno23, Michel GUERITTE (près de Soulaines) : https://fr-fr.facebook.com/tcherno23/,    https://www.youtube.com/channel/UC0vdZS0z-2eRTkY9-mEyRhw/videos & https://www.youtube.com/channel/UC0vdZS0z-2eRTkY9-mEyRhw.

       ♦ José PLUKI (Jean GANZHORN), très repris plus avant : https://sites.google.com/site/lesrionsdesoleil/artistes/conf-gesticulees. Ne pas rater son livre (http://www.du-goudron-et-des-plumes.fr/telechargement/nucleaire-le-prochain-gagnant-leger.pdf).

       ♦ IndependantWho : http://independentwho.org/fr/

      ♦ CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité), depuis 1986 : http://www.criirad.org/

       Nota : C'est le compteur ou radiamètre Geiger  Radex RD1212 qui est estimé le plus fiable et accessible pour détecter les rayons ionisants gamma et bêta. Il "permet de mettre en évidence toute une série de situations présentant un risque d'irradiation, soit lié à une pollution radioactive, soit à des phénomènes naturels. Il "ne permet pas de répondre à tous les problèmes de radiodétection et de radioprotection. Il n'est pas adapté pour le contrôle de l'eau et des aliments, sauf en cas de contamination très importante. Il n'est pas adapté pour la meure du radon, et ne permet de détecter ni les émetteurs alpha purs, ni les émetteurs bêta purs de faible énergie tels que le tritium." (Source : http://www.criirad.org/laboratoire/radiametres/compteur-geiger.html

       ♦ Réseau Sortir du nucléaire : http://www.sortirdunucleaire.org/

       Nota : Non abordé dans Tsukeshoin, et faisant partie de la plaie nucléaire, aussi lointaine qu'elle veut se laisser croire, et proche voire intime qu'elle est, le problème des aliments ionisés a été l'objet d'une brochure divulguée par l'association : Irradier nos aliment ? Non merci, de Maria DENIL et Paul LANNOYE (2005). Source : http://www.sortirdunucleaire.org/Irradier-nos-aliments-Non-merci

       Que de la nourriture bio soit autorisée à être ionisée est même possible (information lue pour les magasins U, dans un blog : à prendre avec circonspection donc et essayer de vérifier, et chez tous les marchands).

     

       Source : http://www.sortirdunucleaire.org/Irradier-nos-aliments-Non-merci

     

       TCHERNOBYL

       ♦ Les enfants de Belrad : https://enfants-tchernobyl-belarus.org

       ♦ Tchernobyl, déni passé, menace future ?, Marc MOLITOR, Racine RTBF, 2011 : http://enfants-tchernobyl-belarus.org/virtubook/Marc/

      Tchernobyl. Les conséquences de la catastrophe sur la population et l'environnement, Alexey V. YABLOKOV, Vassili B. NESTERENKO, Alexey V. NESTERENKO & Natalia E. PREOBRAJENSKAYA, éditions IndependantWho, Paris, 2015 : http://independentwho.org/media/Documents_Autres/Tchernobyl_Consequences_de_la_catastrophe_sur_la_population_et_l_environnement_V01PDF.pdf

       "Le livre sur Tchernobyl, publié par l’Académie des Sciences de New-York, est un antidote puissant à la pseudoscience de l’institution nucléaire et sa lecture est essentielle pour n’importe quelle personne à la recherche de preuves fiables issues de sources indépendantes sur les effets de l’énergie nucléaire sur la santé et l’environnement." (Source : http://independentwho.org/fr/2015/04/17/livre-tchernobyl-consequences/)

       Extraits :

       "La morbidité et la mortalité sont incontestablement plus élevées chez les experts médicaux qui ont travaillé avec abnégation dans les territoires contaminés et ont subi une exposition supplémentaire au rayonnement, notamment une exposition aux isotopes radioactifs de patients contaminés. Beaucoup de ces médecins et scientifiques sont morts prématurément, ce qui est une raison supplémentaire pour que les résultats médicaux de Tchernobyl n'aient jamais été publiés." (p. 55)

       "Selon les données du ministère bélarusse de la santé publique, juste avant la catastrophe (en 1985), 90 % des enfants étaient considérés comme "médicalement en bonne santé. En 2000, moins de 20 % étaient considérés comme  tels et dans la province la plus contaminée de Gomel, moins de 10 % des enfants étaient bien portants [NESTERENKO, 2004]." (p. 60)

     

       FUKUSHIMA

       ♦ Que se passe-t-il ? Grâce à Pierre FETET, dévoué et chercheur, et son réseau d'observateurs et analystes soucieux : http://www.fukushima-blog.com & http://www.fukushima-blog.com/2018/03/sept-ans-de-malheur-nucleaire-a-fukushima.html (http://www.fukushima-blog.com)

       ♦ M. NAOTO, un homme au parcours relayé (qui rétrospectivement, et aujourd'hui nous ébranle et nous pose beaucoup de questions) : https://unpiedjaponais.wordpress.com/2015/01/06/il-reste-un-homme-a-fukushima/

     

       INFORMATION ÉDUCATIVE (ET "NEUTRE"...) (AGNOTOLOGIE BIS ?)

        ♦ "C'EST PAS SORCIER", émission télévisuelle de vulgarisation scientifique à destination des jeunes francophones curieux des réalités. Va-t-il permettre de rester "cool et souriant dans ses baskets"...) ? La date des émissions en font, outre des documents d'examen communicationnel, des repères "historiques" de l'évolution de ce qui est dit, d'autant que deux saisons se sont penchées sur le nucléaire :

       - "Énergie nucléaire" (2006) : https://www.youtube.com/watch?v=3alIeGA8vnA

       Notes : Questions subalternes et notes, d'une neutralité impossible de notre part : D’où vient l'uranium, où sont fabriquées les pastilles d'uranium ? Le cas d'explosion par hydrogène est traité mais pas celle par vapeur, soulevée par Pierre FETET et qui serait autant un risque majeur qu'un vide technique (pas de réponse). Le scénario catastrophe, à peu près décrit, est "très peu probable" mais arrivé en 1979 à la centrale états-unienne de Three Mile Island (et pas trop grave, si l'on écoute le discours). Tchernobyl est vite traité.

       - Le numéro spécial déchets suit (2006) promis par Frédéric COURANT, qui préfère s'éloigner d'une zone temporaire de stockage de déchets, "tout de même", après avoir demandé qu'il en soit question à son collègue Jamy : https://www.youtube.com/watch?v=HtZRUFeB3dA

       Notes : La coiffe de Fred mise à la va-vite, type Popeye gamin, est-ce pour dire  quelque chose ? Qu'il s'agit là quasiment d'un déguisement ? (Gloups)... "A la piscine, oui, chouette !" Déchets extrêmement radio-actifs, en attente dans des puits, à La Hague... Mot de la fin, de Fred, revenu un peu sur terre, l'ami (car il se montre trépident et alerte tout du long), sur la durée de vie des déchets... Trop dur ! Réponse du labo, où professe Jamy : économisons sur la lumière (!), et tout ira (bien) mieux ! (L'honneur est sauf et la leçon faite).

       - Les centrales nucléaires qui "se visitent comme des musées"... et plus encore avec C'est pas sorcier, puisque le cœur du réacteur est ouvert et filmé... C'est reparti à la centrale de Cattenom, en 1995, 11 ans avant : https://www.youtube.com/watch?v=0xGx22MHXJM

       Notes : Le combustible uranium est présenté, dans cette émission plus ancienne : partout présent, même sous les océans (on n'en saura guère plus, à part dans une extraction souterraine ou une explosion de carrière à l'air libre)... Fred, "pas mal !" en "tenue blanche"... (l'esprit gai-luron décidément de la partie télévisuelle). On peut voir le rayonnement dans l'eau autour du réacteur au repos : "joli, hein !", sans aucune ironie... Lumières bleues... Les poussières ingérées "influencent votre corps humain" prévient un cadre de la centrale... "Faudrait peut-être pas arrêter la tranche trop longtemps !" remarque la voix féminine régulière... "Un réacteur, même s'il s'emballe ne peut pas se transformer en bombe atomique"... "Comme on a imaginé le pire et qu'il ne faut absolument pas qu'il faut qu'il y ait une fuite radioactive vers l'extérieur..." Tchernobyl : "gigantesque explosion de vapeur" (tiens...). "Aucune fuite" ne fut à déplorer suite à l'accident de Three Mile Island, grâce à la double coque autour du cœur. "Heureusement, en France, il n'y a jamais eu de catastrophe nucléaire. Mais dans ce domaine, il n'y a pas vraiment d'assurance tout-risque. Christian USELLE de la direction : "L'accident que l'on craint le plus, c'est clair, c'est la fusion du cœur. Donc, notre souci primordial, c'est de faire en sorte que ce cœur garde son intégrité, reste complètement étanche (Et si on ne le bâtissait pas ?) En dehors de ça, une fois que le cœur aura fondu, il faudra bien sûr continuer à le refroidir, mais ça, on sait faire, ça ne pose aucun problème. Il suffit de rajouter de l'eau, de rajouter de l'eau, de rajouter de l'eau (qui va où ensuite ?) Mais rassurez-vous, de ce point de vue-là, on fait tout pour que ça ne se produise pas." Ben, on se rassure comme on peut... " "Non contaminé ! C'est bon Jamie, je suis libre !"... "Ils n'ont pas droit à l'erreur. Non ! Ici, une fausse manœuvre peur virer à la catastrophe !... Une centrale comme celle-ci est prévue pour fonctionner 30 ou 40 ans maximum. Après ça, il faudra tout démonter et attendre encore 40 ans que le réacteur ne soit plus radio-actif..."

       La radioactivité n'est pas tout présentée sous sa face sanitaire, sauf comme danger implicite et grave. Le discours est essentiellement technique, explicatif et joyeux, ou vite enjoué devant l'évocation du danger (l'on passe à autre chose ou beaucoup, l'essentiel est prévu pour parer aux problèmes).

       De "catastrophe", ne serions-nous pas en train de glisser à l' "accident" pour parler d'une réelle catastrophe ? Le tour en voie de passer...

     

      PROPAGANDE NUCLÉARISTE (ou "RAVIS DE LA CRÈCHE")

        ♦ Michel GAY ? Auteur et décoré !

      -  Pas de problèmes de déchets : https://www.contrepoints.org/2018/04/06/313421-dechets-nucleaires-ou-est-le-probleme (par Gérard FOUCHER, Liberté Hebdo !, 07-04-2018)

     

       PROJETS DE SUR-SOCIALISATION ("MÉTROPOLES" & "RÉSILIENCE")

       ♦ Les programmes Ethos : https://ethos.cepn.asso.fr/

       ♦ Gilles RIARD DUBREUIL (cabinet de conseil Mutadis) présent à NTW (Nuclear Transparency Watch) : https://reporterre.net/Un-des-fondateurs-du-mouvement

       "Ce cabinet est dirigé par Gilles Hériard Dubreuil, un des fondateurs du "courant Écologie humaine", et sert à faire accepter des risques ou des projets d’infrastructure aux populations."

       Le cabinet Mutatis à Sivens : https://www.youtube.com/watch?v=bc4vFNQbRpM

       ♦ "Transcendance, spiritualité et écologie selon MACRON" (Blogalupus) : https://leblogalupus.com/2017/03/17/transcendance-spiritualite-et-ecologie-selon-macron-candidat-du-mondialisme/comment-page-1

       ♦ PARIS VILLE PILOTE ? : https://www.paris.fr/parisresilient

     

       FOLIE DÉCOMPLEXÉE

        ♦ DEMAIN AUJOURD'HUI (le "rêve" du futur en expérimentation forcenée)

       - Production végétale sous bunker 39-45 réhabilité : https://www.novethic.fr/actualite/videos/isr-rse/la-video-des-solutions-a-strasbourg-un-ancien-bunker-transforme-en-ferme-urbaine-145650.html

       Masanobu FUKUOKA s'insurgeait déjà contre les serres... transformant les rayons solaires et dénaturant les plantes poussant sous leur filtre...

         (Tomates d'hiver et de printemps  - cet hiver, ce printemps : http://echelledejacob.blogspot.fr/2018/04/vous-ne-verrez-plus-les-tomates-de-la.html ou https://www.youtube.com/watch?time_continue=329&v=0rc4CFLOBCA)

       - Ces technologies qui doivent nous sauver de l'effondrement ! (ou comment ce qui nous tue devient, idéologiquement  notre sauveur) : https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/11/cette-boue-japonaise-trouvee-au-fond-de-locean-pourrait-sauver-les-nouvelles-technologies-et-notre-civilisation_a_23408377 (ou moins idéologique : https://www.courrierinternational.com/article/dimmenses-reserves-de-terres-rares-decouvertes-au-large-du-japon)

       - Drones pollinisateurs : https://www.novethic.fr/actualite/environnement/biodiversite/isr-rse/face-a-l-extinction-des-abeilles-walmart-mise-sur-des-robots-pollinisateurs-145651.html

       - ITER, l'expérimentation grandeur nature de la FUSION NUCLÉAIRE pour un avenir dans des centaines d'années... "Plus propre que propre" comme il y a plus blanc que blanc... Lithium et eau de mer, et TRITIUM.

     

       Incroyable les licences qui peuvent exister en certains domaines et pour certaines personnes en notre société humaine... Licence et gouffre d'argent. Source : https://www.youtube.com/watch?v=-UC8eSbQiWU

       A propos du tritium, Monique SENÉ, physicienne retraitée du CNRS, membre du Groupement des Scientifiques pour l'Information sur l’Énergie Nucléaire (GSIEN) lors du colloque Risques sanitaires du nucléaire, en 2009  : https://www.youtube.com/watch?v=X46SZ6UhNXg

       Une substance qui n'a pas d'organes cibles, une partie peur se lier à l'ADN, etc... Documentation insuffisante et non encouragée (elle).

       Un soleil sur terre : ça devrait faire rire franchement (l'idée)...

     

       INITIATIVES INTERMÉDIAIRES (MICRO) (EN QUESTION)

       ♦ MANAGEMENT HERVÉ : https://www.wedemain.fr/Michel-Herve-le-patron-qui-ne-voulait-pas-etre-chef_a3244.html

        ♦ REPÉRAGE ÉLECTRIQUE (avant ou pour se libérer du monstre)

       - Un boîtier permettant de reconnaître les origines nucléaires de son électricité est disponible à la vente par un pro-nucléaire pourtant déclaré - et figure marquante, d'emblée, de la présente liste - Michel GAY, consommateur-acteur : https://www.contrepoints.org/2018/04/01/313142-le-boitier-revolutionnaire-qui-elimine-lelectricite-nucleaire (par Gérard FOUCHER, Liberté Hebdo !, 07-04-2018)

     

       NUCLÉAIRE MILITAIRE

       ÉTATS-UNIS d'AMÉRIQUE, OTAN, RUSSIE, GUERRE FROIDE, "ALLIÉS", ETC., ETC..

        "(...) l'industrie ne produit pas des des armes pour les guerres, mais provoque des guerres pour les armes. Qu'elle a besoin de la guerre pour s'assurer que l'on utilise ses produits, qu'elle ne peut pas "vivre sans tuer", que l'usure des armes est nécessaire pour que la production continue. Les armes sont des marchandises idéales - le marxisme a peu de parlé de cela jusqu'à présent -, car ce sont des produits qui, tout comme les biens de consommation, ne servent qu'une seule fois. Vu sous cet angle, les munitions et les petits pains sont des produits de même nature. Une fois lancé, un missile à tête nucléaire n'est pas réutilisable. C'est pour cette raison que l'industrie aime tellement les armes."

       Et si je suis désespéré, que voulez-vous que j'y fasse (1977), Günther ANDERS, traduit par Christophe DAVID, Allia, 2010, pp. 69-70.

     

       ♦ ÉCONOMIE MILITAIRE

       - Arme nucléaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire

       Note : On sera surpris de lire le paragraphe sur les radiations ("Pour une arme nucléaire classique, l'irradiation ne constitue pas une menace supplémentaire, car les zones où l'irradiation est significative sont également celles où l'effet de souffle et de chaleur est très fortement destructeur.")

       - Satan 2 : http://www.cnewsmatin.fr/monde/2016-11-07/satan-2-le-missile-nucleaire-russe-capable-de-detruire-un-pays-de-la-taille-de-la.

       Note : Un jour viendra-t-il où l'on implorera qu'ils le fassent, d'ici ou d'ailleurs, l'acte fatidique ? Jusqu'où l'espoir peut-il faire SUPPORTER LA MISÈRE vers laquelle nous nous dirigeons, plus ou moins doucement.

       - Tête Nucléaire Aéroportée (TNA) : https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%AAte_nucl%C3%A9aire_a%C3%A9roport%C3%A9e

       - Vers des mini-armes nucléaires (prolifération) : http://www.leparisien.fr/international/etats-unis-le-pentagone-envisage-de-developper-des-mini-armes-nucleaires-18-01-2018-7506969.php

       ♦ ACTES MILITAIRES, CRIMES & GÉNOCIDES

        - Armes nucléaires "ordinaires", guerre à distance, SYRIE 13 & 14-04-2018, USA, FRANCE, Royaume-Uni), défense russo-syrienne : (L’Échelle de Jacob)

       Armes conventionnelles et non nucléaires, pardon...

       "(...) les missiles de croisière qui ont été largués sur la Syrie cette semaine disposent tous d'uranium."

       "L’uranium appauvri (isotope U238, abréviation "UA") est un sous-produit de l’enrichissement de l’uranium et du traitement du combustible usé. Il ne possède pas les propriétés nécessaires pour être utilisé dans un réacteur mais cela ne le rend pas moins dangereux, bien au contraire. Cette substance est très toxique. Par ailleurs, de tous les éléments radioactifs, l’uranium appauvri est celui qui reste radioactif le plus longtemps, avec une demi-vie de 4,47 milliards d’années.
     
        L’uranium appauvri est utilisé dans l’armement pour ses propriétés physiques. Étant un métal lourd, il est d’une efficacité redoutable pour transpercer les parois des chars blindés et des tanks. Il est tellement dur qu’il ne se déforme pas lorsqu’il entre en contact avec sa cible. On peut comparer cette pénétration à celle d’un caillou dans l’eau.
     
        Au contact de sa cible, l’uranium s’enflamme, relâchant en grande quantité de minuscules particules radioactives. Transportées par le vent, ces particules peuvent se retrouver dans l’eau, le sol, les nappes phréatiques… contaminant tout l’environnement.

       Les propriétés chimiques et radiologiques de l’uranium appauvri ont des impacts désastreux sur l’environnement et les êtres humains. La contamination à l’uranium appauvri se fait quasi exclusivement de manière interne, car le rayonnement émis par l’UA est de type alpha, et donc très court. Ainsi, il y a trois voies majeures de contamination, par inhalation, ingestion ou lésion cutanée. C’est l’inhalation de particules qui est la plus dangereuse pour les êtres vivants.
      
        Étant à la fois chimio-toxique et radio-toxique, l’uranium appauvri atteint les reins, les poumons, le squelette, les organes reproducteurs, la thyroïde, les muscles, les ganglions lymphatiques ainsi que le système neurologique. Les types de pathologies observées sont principalement les cancers (dont leucémies) et les malformations congénitales. Les effets ne sont pas les mêmes selon l’intensité et la durée d’exposition, mais aussi selon la nature physique et chimique de l’uranium appauvri, qui peut varier d’un obus à l’autre. En outre, les enfants sont beaucoup plus vulnérables aux effets de l’uranium appauvri. Même une faible dose peut avoir des effets. La Commission Internationale de Protection Radiologique a été obligée d’admettre officiellement que, si le risque augmente en fonction de la dose reçue, il n’existait pas de seuil d’innocuité. (...)"

       Source : http://echelledejacob.blogspot.fr/2018/04/crime-contre-lhumanite-les-etats-unis.html à doubler du dernier billet de Régis CHAMAGNE : https://www.regischamagne.fr/le-debriefing-russe/ ainsi que des propos du Général Dominique DELAWARDE sur L’Échelle de Jacob : http://echelledejacob.blogspot.fr/2018/04/general-dominique-delawarde-examinons.html mais aussi ceux du Président de la République Emmanuel MACRON, le 15-04-2018 : https://www.youtube.com/watch?v=mt0as7x-kfs.

     

       50 000 tonnes d'uranium appauvri sont produites chaque année par la France, la Chine, les Russes et les Américains.... Un documentaire de Jacques CHARMELOT, System-TV & Arte, 2012. Source (par L’Échelle de Jacob, le 16-04-2018) : https://www.youtube.com/watch?v=ATLdj81ifJo

     

     

       ÉPILOGUE

       "Chers amis, il y a vingt-huit ans, j'ai - comme je l'ai déjà rappelé - formulé à Hiroshima même le slogan : "Hiroshima est partout", puis j'en ai fait le titre d'un livre.

       A l'époque, je voulais dire que chaque point de notre terre pouvait être touché et anéanti exactement comme Hiroshima. La situation actuelle est bien pire.

       Car par un seul Hiroshima, peu importe où il a lieu, peu importe que ce soit à Harrisburg, Tchernobyl ou Wackersdorf et peu importe qu'il arrive en temps de guerre ou pendant notre prétendue paix, par un seul Hiroshima - tous les autres lieux de notre bien aimée terre pourraient devenir conjointement un immense Hiroshima - et même pire. (...)"

       Günther ANDERS, page finale de La Menace nucléaire, écrite en 1986, alors que l'explosion de Tchernobyl venait de survenir.

     

     

       CALAYA & MOKE au zoo.