• FRANCE, MONDE / DRAC (2016)

     "Caporalisme", richesse, faiblesse, ruptures.

        Michel DRAC questionné en 2016 par E&R Normandie (avant l'élection de Donald TRUMP). Première partie. Source : https://www.youtube.com/watch?v=05GOiET0ZIQ

       Voir aussi (en introduction) sur TVL par Élise BLAIZE, à partir du livre Triangulations (Le retour aux sources, 2016) : https://www.youtube.com/watch?v=Sz1W4y1PsIw

     

       Deuxième partie : Source : https://www.youtube.com/watch?v=nwBmd-sRVbc (# Quelques indices de GINI pour les "inégalités de patrimoine en France" entre 2010-12015, livrés le 23-12-2016 dans la Lettre d'information de Laurent MUCCHIELLI n° 212 : http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?post/2016/12/23/Les-inegalites-de-patrimoine-en-France-2010-2015)

     

       "Vive la faillite !" Michel Drac, invité en 2015 (?) par E&R Alsace. Source : https://www.youtube.com/watch?v=X9u-Int1N34

       Beaucoup d'explications, une tonalité et un rythme didactiques. De la nuance. Avec une introduction nécessaire et stimulante à rebours des préjugés - et des faits historiques ? (populations riches, la révolution est logique) Par une personnalité marquée à l'extrême-droite française, revendiquée nationaliste selon les définitions données, dans une intégration capitaliste à priori (industriel et non financier, par exemple, qu'un anti-capitalisme soit ici ou là prôné).

       Quelques notes prises à la volée (sans l'importante stratégie de l'appauvrissement par les élites) :

       - Bilan général en monde dominé par l'Occident et notamment Les États-Unis.

       "Ça va extraordinairement bien". "Nous sommes incroyablement riches". Exemple du temps de travail passé pour manger est très faible. Pour se procurer un œuf, un travailleur fournit aujourd'hui quelques secondes.

     (Nous reviendrons sur cette illustration, symptomatique de l'angle de vue de Michel DRAC. L'homme produirait donc l’œuf...)

       Cas de la Corée (développement économique extraordinaire) et de la Chine (prochain de la liste).

       Une humanité riche est révolutionnaire.

       Il y a une tendance générale et mondiale à l'égalisation sur le modèle riche établi en pays "modernes".

       Le pouvoir se sent assiégé, fragile. Il est parallèlement dépassé, et administre un système qu'il sait non viable mais ne sait transformer. L'endettement sur lequel il repose est un cercle vicieux. La troisième et surtout la quatrième révolutions industrielles (usine intelligente, ordinateurs, virtualisations) est timide et ne produit pas de résultat profitable (destruction de la valeur d'échange si valeur d'usage supérieurement créée) non plus, puisqu'il est encore centrée sur son assise même.

       De l'hyper-financiarisation... Les niveaux d'endettement publics ne sont pas viables, mais ne sont pas nouveaux. Ils se résorbent. Le niveau de l'endettement privé est en revanche faramineux, bien au-delà de endettements publics et totalement nouveau. Il s'agit d'une énorme bulle en apesanteur. La théorie quantitative de la monnaie (QE) est dépassée. Mais on peut jouer sur la monnaie, et l'on s'en est aperçu en 2008. Il y a une régulation grâce au virtuel, avec un jeu de passe-passe possible avec le réel, avec par exemple le rachat de dettes. Pour l'instant, cela marche, à condition que les grands décideurs (banques centrales) arrivent à se mettre d'accord.

       Dans la zone euro, on comprend de mieux en mieux le projet américain . Dans Le Grand échiquier, BRZEZINSKI préconise, sans le dire franchement, un avantage donné à l'Allemagne. Robert KAGAN envisage un partenariat de l'englobement. Paul FRATCHER ? (...).

       Conception française des nations, rénovée de la vision gaulliste. L'Allemagne continue la vison de Karl SCHMIDT (nazi notoire) sans le dire. Elle nourrit un conflit avec les USA également non-dit.

       A partir de la mise en place du change flottant (États-Unis), les Européens s'entendent pour une fluctuation régulée et révisable (parités administrées) qui s'avère efficace. La chute du mur de Berlin avec la réunification des Allemagne provoque une phase de tension inflationniste dans le pays (corrigée par , tandis que les autres pays importants connaissent une crise. La France reste dans un arrimage au Deutsche Mark, qui lui est extrêmement nocive (dès avant l'Euro). Elle s'est trompée dans son appréciation de rapport de force avec l'Allemagne. L'Euro est décidé pour protéger des attaques spéculatives sur la situation en cours.

       (...)

      De l'intérêt pour le système impérialiste (sous domination américaine) de la croissances des inégalités dans les sociétés développées. Chance pour les élites de conserver leur place.

       Et de la France. Jusqu'à l'anthropologie. Passionnant...

       Le Français est un paysan dominé par un État central très fort (avec une petite classe dirigeante clientéliste et aujourd'hui incompétente et inconséquente). Les marques sont profondes, dont la méfiance entre personnes, le calcul stérile collectif (incapacité à construire hors l’État).

     

       ET :

       https://www.youtube.com/watch?v=4CIP6TyrW3U : (Pour un État fort et plébiscite régulier adapté à une situation critique -. Pour la démocratie et le citoyen accompli (religion). "Son ami Piero San GIORGIO" cité face à l'effondrement qu'il voit lui-même en lente dégradation fragmentaire plutôt qu'en affaissement brutal et net. Essartage médiéval et fin du système en exemple. Des dispositions que prend lui-même Michel DRAC autour de la BAD (Base Autonome Durable) : achat de terres en commun, réseau humain, sport de combat, polyvalence de savoir-faire...).

       https://www.youtube.com/watch?v=BZqo3kkkKN0 : Des élites, des participants de la catastrophe, du sens à trois acceptations dont le "moderne libéral", qui "passe son temps à "coder le réel pour fabriquer un sens posé sur la matière" - propre à l'empire, avec un système de représentation qui finit dans le sur-codage (schizophrénie). Du féminisme (désir de penser par soi-même, justifié) devient un processus de circulation marchande (les cigarettes d'Edward BERNAYS). De la paraphrénie, psychopathologie collective : fabriquer un monde discursif de mystification et de mythification, en auto-référencement permanent et dévoration du réel en cherchant à sauver l'illusion, coûte que coûte. Cas d'ENRON. Refonder du sens : ce n'est pas le regard de l'homme qui pose le sens sur le monde (exemple de GOETHE, FAUST et MEPHISTOPHELES, le souvenir de MARGUERITE salvateur).

      Très économique (E&R 2015) : https://www.youtube.com/watch?v=Ip2wjx5SARUhttps://www.youtube.com/watch?v=Ip2wjx5SARU & https://www.youtube.com/watch?v=P4nuiuF61Mg (BAD notamment).

       Pour archivage (la notion de "race", Radio Courtoisie, du 28-05-2013 en conflit avec des réalités et représentations par individus, malaise consécutif et incapacité à se transférer en d'autres modèles, païen notamment, etc.) : https://www.youtube.com/watch?v=foVpZzr8m-s. Passionnant encore.

     

       Discours du Président François HOLLANDE le 1er décembre 2016, à réécouter (si c'est humainement possible !) - et voir (apocalyptique ?) pour ceux qui n'ont pas la télé - en avant-goût de de l'observation de ce  que cette personne va faire à la suite, de sa place hautement officielle, occupée pour plusieurs mois encore (on pourrait l'oublier), en plus de visites à reluire comme celle des salles reconstituées de Lascaux : https://www.youtube.com/watch?v=KTGufiUyQPc

       Note (dure !) : En satisfecit imposé, son mandat aura été marqué par une "excellente" gestion - de la continuité dans l'asymptotique, le changement - aux arrières-postes - actifs et interrompu. Pour résumer l'impression : tenir pour obtenir, dévoiement aggravé des principes constructifs du pays, renforcement des pouvoirs en place, déconnexion, mépris et emprise hiérarchique derrière un habillage protecteur conséquemment ignoble (on tâche de préserver le plus longtemps possible les arcanes sociales autant pour tromper son monde que pour installer ou solidifier ce qui intéresse en haut-lieu). Nous pressentons, non sans dégoût, l'homme aussi content d'entrain politicien que ses pairs, Ségolène ROYAL (effrayante dans un genre et un pouvoir différents) à peu de distance. Reste, inséparable, la question de la complicité et la participation à ce qui est ainsi décrié. Chacun, soi.

     

    REGIME POLITIQUE EN FRANCE 2016

        Rose et bleu, la messe est dite. Le 23-12-2016, la ministre de l'Environnement inaugure et décide. Elle aime. Source : http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/22/la-technologie-francaise-prometteuse-de-la-route-solaire-inaugu/?utm_hp_ref=fr-homepage&ncid=webmail

       Plus critique : https://www.contrepoints.org/2016/12/25/275974-segolene-royal-inaugure-route-solaire-desastre-financier

     

    « Commentaire de Francis COUSIN (10-04-2016)SOLSTICE d'HIVER 2016 »