• GLAIRES, MUCUS, RHUME

     CASASNOVAS, WALKER / Rhinovirus !

    Cellules cillées

        "Du nez aux bronchioles terminales, les voies aériennes de conduction sont tapissées par un épithélium cilié, première ligne de défense de l'appareil respiratoire. Les cellules ciliées et les cellules à mucus assurent une fonction commune, l’épuration (ou clearance) muco-ciliaire.

        A la surface des voies aériennes, un nombre considérable de cils (environ 109 par cm2) mobilise le mucus et les particules inhalées vers le carrefour aérodigestif. Les cellules ciliées sont présentes dans les voies aériennes supérieures (cavités nasales, sinus, pharynx) et inférieures (de la trachée aux bronchioles terminales), mais aussi dans l'oreille moyenne (trompes d'Eustache), les voies génitales (canaux déférents, muqueuse de l'endomètre et des trompes) ou le canal épendymaire du système nerveux central. Des structures proches des cils existent aussi dans le flagelle du spermatozoïde et dans les cellules sensorielles. Enfin, il est banal d'observer dans tous les tissus, des cils rudimentaires au cours du développement embryonnaire.

        La cellule ciliée est une cellule hautement différenciée, caractérisée par la présence à son pôle apical de prolongements cytoplasmiques, les cils. Chez l'homme, une cellule ciliée possède environ 200 cils qui mesurent en moyenne 6 mm de long pour 0,2 mm de diamètre. Le cil est une extension cellulaire ultra-spécialisée, formée d’un axonème entouré par la membrane ciliaire.(...)"

       Source : http://www.orlnemours.fr/dyskinesies/structure.htm 

       Voir aussi : http://gillesayoun.blogspot.fr/2012/08/la-muqueuse-nasale-facteur-primordial.html

       ET très recommandée, une modélisation 3d : http://blausen.com/?Topic=9331

     

      Dans une vidéo, celle des Questions-réponses n° 121, Thierry CASASNOVAS détaille la provenance de ces substances très mal aimées, communément synonymes de maladie superficielle : les glaires ou mucus. C'est autour à la 18e minute, sur une question de Rosalie :

       https://www.youtube.com/watch?v=DgTCdWXmb_g

       Résumé :

       "Il n'y a pas de mucus dans le corps !" Explications...

       Existent des tissus essentiels dans l'organisme, les MEMBRANES et les MUQUEUSES, constituant la limite entre le milieu extérieur (dans lequel est compris l'intérieur (!) des organes de digestion, de ceux de la respiration, etc.) et le milieu intérieur de l'organisme (sang, lymphe, cellules). Elles fonctionnent en absorption et et en élimination. Elles accueillent des bactéries sur leur face extérieure (ligne de défense), et sont pourvues de glandes dites à mucus. Ce sont ces dernières qui vont produire du mucus et des glaires pour accompagner un produit, issu de l'alimentation par exemple (donc transformé !) les traversant. Ce mucus sera gras pour une substance considérée comme toxique.

       Ainsi le mucus du nez est-il formé par les fosses nasales.

      Dans le cas d'une alimentation temporaire par céréales, laitages ou produits cuits (produits tous acidifiants)  - c'est-à-dire auxquels l'organisme n'est ni habitué et surtout pas conçu pour : "le retour à l'envoyeur" est manifeste. Les membranes produisent du mucus en rejetant ce qui ne lui convient pas.

     

       Remarque :

       - Arnold EHRET (hygiéniste, 1866-1922 et référence parmi d'autres de Thierry Casasnovas), dans son livre Le Système de guérison du régime sans mucus (1ère éd. 1953), pointe la relation directe entre alimentation et formation de mucus. Il prône une nourriture essentiellement composée de fruits et légumes crus, en plus de la bonne pratique du jeûne et de la mono-diète. Il accuse certains aliments d'être particulièrement nocifs, en dépit de nos habitudes millénaires. Une liste, tirée d'une étude de Ragnar BERG est disponible pages 152-156.

       Chez Macro Éditions, collection "Nouvelles pistes thérapeutiques", 2013.

     

       Autre vidéo ré-abordant les muqueuses : Des pellicules... avec une levure en agent (déséquilibre hyper-sébhorrée) : https://www.youtube.com/watch?v=LHzSfQsOOEs

     

       # Ajout du 14 mars 2016 : Illustrations prévues pour accompagner le billet consacré à la querelle PASTEUR BEAUCHAMP, c'est finalement avec les explications de Thierry Casasnovas qu'une ballade en rhinite s'est imposée. 

      GLAIRES, MUCUS, RHUME

      GLAIRES, MUCUS, RHUME

       Extrait de : Votre santé par les jus frais de légumes et de fruits (1970), Dr Norman WALKER, trad. Nadien GASSIE, Éditions d'utovie, 1999-2008.

     

       Il n'empêche ?!...

     

    BECHAMP / PASTEURBECHAMP / PASTEUR

      On l'a, l'affreux qui fait couler le nez et les sinus ! Sources : http://www.turbosquid.com/3d-models/common-cold-virus-max/389758 & http://medicalschool.tumblr.com/post/27761771827/rhinovirus-infection-is-linked-to-about-70-percent

     
     
     
       Enfin, dans la rubrique," médocs vous êtes graves" (tout dans le "bord et laid"):
     
    http://openyoureyes.over-blog.ch/article-les-anti-rhumes-des-amphetamines-cachees-en-vente-libre-113254381.html
     
       Ou La chaîne de Vévé (sachant qu'une émission récente le midi sur la radio France Bleue - la semaine dernière, consacrée aux effets secondaires des médicaments et tenue parallèlement à la sortie d'un livre écrit entre autres par Irène FRACHON (affaire Médiator / Servier) a laissé une auditrice raconter ses mésaventures - importante perte de la vue, à la suite d'une exceptionnelle prise d'Actifed, ce fut l'une de seules qui put clairement donné le nom du produit, on demandait aux autres témoins de ne pas mettre directement en cause des médicaments  - pour une information solide sans doute...) :
     
       http://lachainedevv.com/effets-secondaires-le-scandale-francais-irene-frachon/
    « "Bretonneries" / Emile BERNARD 1889INDE, Chandigarh en 2015 »