• HOMO HABILIS

     & HOMO ERECTUS & D'AUTRES

    Homo habilis Brest 29-12-2015

       Brest, près du cinéma Le Liberté, automne 2015.

       Dessin collé (peut-être photocopié) extrait d'un ensemble s'amusant à reconstituer quelques espèces d'hominidés en marche, jusqu'à l'homme moderne et sa caricature selon la COP 21 (scaphandrier).

     

     

       " (...) à partir de 4,5 millions d'années. On assiste alors, toujours en Afrique, à la floraison d'un groupe appelé à prospérer dans une grande variété de milieux jusqu'à il y a un million d'années, celui des australopithèques. (...).

      C'est à partir de ce groupe bigarré que vont se développer, d'un côté les paranthropes (des australopithèques munis de mâchoires puissantes et de très grosses dents - une expérience évolutive sans lendemain), et de l'autre le genre Homo. Et donc le premier homme "véritable".

       Ce premier homme est Homo habilis, une espèce découverte dans les gorges d'Olduvai, en Tanzanie, décrite en 1964 par Louis LEAKEY, Phillip TOBIAS et John NAPIER. Cet "homme habile" vivait entre 2,5 et 1,6 millions d'années. S'il inaugure officiellement notre genre, il n'a rien d'exceptionnel : "D'un point de vue anatomique, les différences entre Habilis et les australopithèques existent, mais sont vraiment très restreintes, explique Antoine BALZEAU, du Muséum d'Histoire naturelle de Paris. Il a été défini d'un point de vue plus théorique qu'anatomique. On avait trouvé auparavant des outils de pierre, à côté d'un paranthrope. Or on ne pensait pas les paranthropes capables de les avoir fabriqués car, à l'époque l'outil était associé à l'Homme... Aussi quand on a découvert un fossile un peu plus moderne, avec un crâne un peu plus gros, on s'est empressé d'en faire l'artisan de ces pierres taillées  et de l'appeler Homo habilis..." Mais on sait maintenant que les premiers outils ne sont en rien l’œuvre du premier homme. Et à bien y regarder, celui-ci ne nous ressemble pas tant que ça...

       Sa stature est en effet celle d'un enfant de sept ans, sa capacité crânienne inférieure à 700 m3. Adapté à la vie arboricole, il maîtrise la bipédie, mais sans être un grand marcheur. Une caractéristique qu'il partage avec deux autres Homo africains contemporains : Homo rudolfensis et Homo naledi, tout dernier membre de la famille, reconnu en septembre dernier. "Il faut attendre une autre espèce, Homo erectus, apparue il y a 1,9 millions d'années, pour marquer la vraie différence anatomique avec les australopithèques, poursuit Antoine Balzeau. Il est un peu plus grand (1,50 m - 1,60 m) et ses proportions sont identiques aux nôtres, avec des bras plutôt courts et des jambes plutôt longues." De quoi en faire le premier explorateur de la planète, bien loin de son berceau africain. au contraire de son "jumeau" Ergaster, qui n'a jamais quitté le continent."

       In Sciences et avenir, HS n°183, Laurent BRASIER, p.31.

     

    Homo habilis & homo erectus et d'autres

       Quant à la disparition d'Homo erectus (au 21-2-2019) : https://www.gurumed.org/2019/12/20/homo-erectus-de-nouvelles-preuves-que-ces-anctres-des-humains-sont-mystrieusement-morts-il-y-a-117-000-ans/

     

     

    « Etat d'exception & terrorisme / MANINÇA VA MAL FINIR »