• Le chaos mondial selon Francis COUSIN

     Interview Agence Info libre 24-09-2015

       Une pensée très étayée et formidable. Dans cette vidéo, elle s'ancre sur l'actualité, avant les attentats parisiens du 13 novembre.

       Remarques :

       (La première, une citation extraite de la présente vidéo, étant à relier à notre billet récent sur Morvan LEBESQUE au vu de l'évolution de la Bretagne sous la décentralisation - que n'a pas connue l'auteur de Comment être Breton ?, et devant les potentiels européens, beaucoup plus clairs aujourd'hui qu'en 1970)

       - "A bas les luttes de libération nationale ! Toute lutte de libération nationale est effectivement une imposture qui substitue à la première classe dominante une seconde qui parce qu'en plus, (elle) doit mettre en marche une accumulation capitaliste spécifique, est encore plus féroce."

       - Explicite sur la relation destructrice USA-Europe, Francis Cousin aborde aussi une cartographie mondiale - habituelle dans ses entretiens - de peuples passifs et d'autres portés à la révolte, qui positionne, malheureusement, pour nous, son discours dans un essentialisme ségrégatif, inutile de plus.

     

      Nous ne sommes pas capable de critiquer en profondeur, pour l'instant, la pensée de Francis Cousin. Elle nous passionne et nous séduit indubitablement. Elle énonce comme une vérité l'harmonie fondamentale de l'être humain en symbiose avec la nature, son seul milieu. Elle s'appuie principalement sur les analyses de MARX et DEBORD, ainsi que les Pré-socratiques pour pulvériser le système capitaliste.

       Nous ressentons une gêne personnelle dans l'usage d'une terminologie injurieuse parfois (beaucoup de "crétins" par exemple). L'accointance de Francis Cousin avec des penseurs d'extrême-droite fait partie de notre désir de comprendre et de prendre de la distance, d'autant que nous n'avons aucune culture de cette tendance politique. Ayant visionné nombre de vidéos à ce jour, la valorisation de communautés humaines sur d'autres ("Germains des forêts profondes" notamment), au nom de comportements historiques de révolte avérée contre tout pouvoir humainement incarné et sacralisé, l'insistance sur leur filiation occidentale ensuite pourraient expliquer qu'il se meut aisément dans la sphère très droitière (approche hiérarchique, mépris ancré), même si son aspiration est énoncée inverse.

       Mais qui échappe, dans notre société hiérarchique, au regard méprisant, ou condescendant ? Même si nous soutenons sincèrement sa pleine et entière possibilité.

    « La chaumineTsukeshoin / NISHI & HOZUMI - »