•  ET INÉGALES BALADES ARTISTIQUES

        "Le retour de Martin Guerre", Daniel VIGNE (1972). DEPARDIEU, icône héroïque de nos pages... Curieux (à titre personnel), mais aveu fondamental... Il incarne ici l'imposteur, l'usurpateur (ces riches mots résonnent violemment) dans une histoire qui tourne mal, alors que sa généreuse personne sème le bonheur. Justice et jalousie... Nathalie BAYE, enturbannée et ravissante, émouvante Bertrande (on attend de revoir ce film pour dire plus au près). Au rythme de méchantes cordes.

     

       Nous ne saurions trouver de réponse, avancions-nous précédemment, à mi-mot [à propos de la France et de son destin (sa destinée !), - où les principes et "leur capitaine", l'universel, pérorent et convainquent avec des artifices encore géniaux (liberté, égalité, laïcité / cette dernière allumée devant tant de prouesses et mettant de côté la fraternité qui ne saurait se décréter ni se clamer selon nous, en dépit de son effet moteur assuré ainsi qu'on pu en jouer et abuser beaucoup, la liberté... plus ambiguë, naturelle et construite) -, bouleverse encore et conquiert (si l'on sait se soucier de l'héritage) avec sa langue, ses paysages, son patrimoine... Son peuple ? (Ceux qui habitent ? Celui formé autour du bien qu'il a et/ou choisit.)]

       Pourtant à force de tourner autour des questions lancinantes, le tourbillon, au tempo qui s'impose, touche inévitablement à cœur, à un moment, long ou davantage, à l'ångström près, pour mieux filer, ailleurs et convoler, trans-percer le restant, gigantesque, infini.

       Un peu de plaisir et de détonation ?

       Le jour est tectonique, mardi de surcroît (jour de mars, on se souvient !).

       A plus tard ! Architecture et liberté à venir, avec un peu de paille, peut-être bien que oui, que non.

     

    Lire la suite...


  •  UN DE PLUS ?

        DAFT PUNK, "Get lucky" (2013). En si mineur dorien (Wikipédia). Source : https://www.youtube.com/watch?v=5NV6Rdv1a3I

     

       Le cœur chaloupe un instant, deux. Las se prend ?

     

    Lire la suite...


  •  Ancienneté ré-énoncée et théorisations... abusives ?

    Feu d'usage très très ancien / WRANGHAM (2016)  "Fossiles d'Homo erectus et reconstitution. (Cleveland Museum of Natural History) By Hairymuseummatt. Source : http://www.dinosoria.com/homo_erectus.htm

       "Il y a au moins 500 000 ans, Homo erectus a apprivoisé le feu. Il a alors franchi une étape décisive qui allait le distinguer pour toujours des autres espèces animales."

       "La plus ancienne de toutes les sous-espèces d’Homo erectus a été mise au jour à Olduvai Gorge, en Tanzanie. Appelée Homo erectus olduwaiensis, cette sous-espèce est considérée par la majorité des paléontologues comme le seul spécimen d’Homo erectus en Afrique.

       D’autres fossiles ont été retrouvés en Algérie qui remontent à environ 900 000 ans. Le plus récent Homo erectus qui fait l’unanimité a été exhumé en Allemagne, à Bilzingsleben. Il est daté de plus de 300 000 ans. Les fossiles africains et européens diffèrent des fossiles d’Homo erectus de Java et de Chine. (...) Certains chercheurs classent les fossiles d’Europe dans une autre espèce : Homo heidelbergensis. Par contre, d’autres estiment qu’il s’agit simplement d’une sous-espèce : Homo erectus heidelbergensis. Cette controverse peut sembler futile mais elle a une importance considérable. En effet, si tous les fossiles sont considérés comme faisant partie de la même espèce, on peut alors considérer Homo erectus comme l’ancêtre de l’Homme actuel. Par contre, si ces fossiles appartiennent à des espèces distinctes, seule l’une d’entre elles serait notre ancêtre."

       "Homo erectus (l'homme debout) dérive probablement d'Homo habilis. Il vivait il y a environ 1,7 à 0,5 million d'années. Ses origines se situent en Afrique de l’Est. C’est le début du quaternaire. Cet hominidé va perdurer pendant presque 1,5 million d’années ce qui est un vrai record.
        Ce nouveau venu va cohabiter avec Homo habilis pendant des centaines de milliers d’années. Puis, il va le supplanter et occuper toute l’Afrique. Homo erectus quitte rapidement l’Afrique et en quelques dizaines de milliers d’années, on le retrouve au Proche-Orient. Par ce chemin, il atteint l’Eurasie.

       En France, l’Homo erectus est également appelé Anténéandertalien : Tautavel (450 000 ans), Montmaurin et Orgnac (300 000 ans), Le Lazaret, Biache-Saint-Vaast et de La Chaise (150 000 ans)."

       "Principales caractéristiques : face plus gracile, orbites basses,  crâne qui saille au niveau de l’occiput et sur le dessus en une sorte de crête, pas de fosses au dessus de la canine, mastoïde plus petite, dents assez proches de l’Homme moderne mais encore assez volumineuses, tête ronde sur un cou bien dégagé, bassin haut et étroit, jambes longues et bras courts."

      " Les aires du langage sont bien marquées sur les moulages. Cependant, Homo erectus n’était certainement pas un intellectuel car la partie frontale est très faible.

      Leur stature était proche de la nôtre en plus robuste. Il n’était probablement pas aussi velu qu’on l’imagine.
    Homo erectus était un excellent marcheur mais aussi un bon coureur."

       Source : http://www.dinosoria.com/homo_erectus.htm à partir des ouvrages : Berceaux de l'humanité, Larousse (2003) et La vie des hommes de la préhistoire, Ouest France (2003).

     

       Notes :

       - Avec une très grande ancienneté annoncée, fort différente de celle donnée dans le présent texte (volontairement édité / capture de foyers existants ou "fabrication" ex nihilo en distinctions partisanes, nodalité de la cuisson "brochée" dessus), l'article qui suit est à rapprocher d'un autre déjà rapporté en Tsukeshoin mentionnant une datation à 1,9 millions d'années d'usage. La valorisation de la cuisson est particulièrement présente. L'argumentation, due peut-être à sa transcription résumée et française, ne nous convainc cependant pas entièrement, par la validité des traces archéologiques telle que formulée du moins, et pour commencer. L'importance de la denture et de la taille des mâchoires est le maillon central, - ici comme pour les autres chercheurs (Chris ORGAN, Michael CHAZAN) relayés par Science et avenir -, d'un changement de comportement des homininés absolument déterminant, puisqu'il lie alimentation cuite et développement cérébral.

       - Un autre article, repris deux fois en Tsukeshoin, cite les travaux de Richard WRANGHAM en s'interrogeant également sur la validité de ses conclusions. La cuisson en est au cœur : http://tsukeshoin.eklablog.com/sucres-comperes-a124722422 ou http://tsukeshoin.eklablog.com/alimentation-des-debuts-d-homo-sapiens-a119629150

       - La raw food (alimentation crue) se voit directement mise en cause, par à un décompte calorique qui s'avérerait insuffisant sans cuisson (beaucoup plus énergétique aux mêmes effets masticatoires, conduisant par ailleurs à l'aménorrhée des femmes). C'est donc fort intéressant... et ne peut en laisser là. Dominique GUYOT à venir sous peu et à ré-examiner sous cet angle, notamment.

       - Pour un aperçu de l'assiette de nos ancêtres (avant les Gaulois) avec le détail du régime "paléo" au goût du jour (où les huiles sont étrangement admises) : http://tsukeshoin.eklablog.com/alimentation-des-debuts-d-homo-sapiens-a119629150

     

    Lire la suite...


  • Masanobu au foyer

       Masanobu FUKUOKA jouant de sa pince près de l'irori traditionnel : . Source de l'image seule : http://www.onestrawrevolution.net/One_Straw_Revolution/Article_Amazing_Natural_Farm.html

       Voir aussi : https://unpiedjaponais.wordpress.com/2015/02/11/irori-%E9%91%AA-et-kotatsu-%E7%82%AC%E7%87%B5-la-chaleur-dans-les-maisons-japonaises/

       "Le irori tenait une place centrale dans les maisons japonaises à l’instar de nos cheminées. Ce carré, en dessous du niveau de la maison, servait à faire du feu, pour chauffer autant que pour faire à manger. Une grande tige de métal, suspendue au plafond s’étire jusqu’au dessus du feu pour tenir les marmites."

     

    Lire la suite...


  •  Quelques images de la Cène

    Saint Gonery La CèneLa Cène de Saint Gonery

       Dans l'église Saint- Gonery (22), La Cène, fin XVe siècle.

       Sources : http://galimatias.canalblog.com/archives/2009/10/13/15410629.html

       http://www.infobretagne.com/plougrescant-chapelle-saintgonery.htm

    Lire la suite...


  •  Cuisines et arrière-cuisine.

    Unité d'habitation MarseilleUnité d'habitation de Marseille

       Cuisine type de l'Unité d'habitation de Marseille (ou Cité radieuse), aménagements de Charlotte PERRIAND, photographie de Gérard ROUCAUTE  & Marc HELLER. Puis famille déjeunant dans un appartement de l'immeuble, "Le Corbusier, L'Unité d'habitation de Marseille, 1950 © Fondation Le Corbusier".

       Sources : https://www.pinterest.com/pin/294422894360428736/

       http://www.gastronomica.be/w/pg/pg-005_3_18.html

       ou http://www.musee-gourmandise.be/fr/musee-gourmandise/articles-de-fond/77-musee-gourmandise/articles-fond/120-cuisine-mode-de-vie

     

    Lire la suite...


  •    Fumées et bouillonnements intérieurs

       Source : http://stravaganzastravaganza.blogspot.fr/2011/12/villagers-how-they-lived-in-medieval.html

     

    Lire la suite...


  • Maison reconstitution

       "(...) toit de blackhouse à St Kilda, Iles Hébrides, Écosse". Modélisation informatique 3D d'une maison du XIXe siècle (vers 1830) tirée d'une vidéo reconstituant la construction du toit (film de 2014 - accessible à la suite).

       Source : http://www.alicewatterson.co.uk/portfolio/blackhouse-roof-construction

    Lire la suite...