• LE MESSAGE DE JESUS pour les enfants

     Et pour les curieux de tout poil.

    DÜRER

       "Le Christ parmi les Docteurs de la Loi, Albrecht DÜRER (1471-1528)". Source : http://www.spiritualite-chretienne.com/christ/tableaux/Images-2.html

     

      La présentation généraliste et simple que fait un livre pour la jeunesse nous intéresse, particulièrement pour décrire ce que le Messie aurait apporté, enseigné, en relation l'héritage judéo-chrétien, avec nos valeurs conscientes ou inconscientes, celles du monde actuel et les faits de ce dernier. Et le livre tend incidemment à éduquer les enfants.

      JÉSUS, texte Sylvie DERAIME, conception Jacques BEAUMONT, collection "La grande imagerie", Fleurus, 2014.

       EXTRAITS SURLIGNES :

       "Après son baptême et sa retraite dans le désert, Jésus commence à enseigner la parole de Dieu, d'abord en Galilée puis dans toute la Palestine. (...)

       Un nouveau message

      Jésus enseigne par ses actes et, bien sûr, par la parole. Les Évangiles sont remplis de ses dialogues, de ses discours et de ses paraboles, petits récits imagés puisant dans la vie de ses auditeurs pour illustrer des enseignements spirituels profonds. Ces paroles ont été mémorisées, et peut-être notées sur des papyrus ou des tablettes de cire, par ses disciples, qui les ont ensuite transmises oralement avant de les transcrire. Le message de Jésus est à la fois fidèle à la religion dans laquelle il a été élevé, le judaïsme, et la dépasse.

      Les dix commandements

     La Bible relate que, tandis que le peuple hébreu errait dans le désert avant de pénétrer sur la Terre promise, Dieu a appelé le prophète Moïse au sommet du Mont Sinaï. Il a alors dicté à Moïse les dix commandements, qui furent gravés sur des tables de pierre. Ces commandements forment la base de la Loi juive et sont, avec d'autres règles religieuses et sociales, consignés dans la Torah, les cinq premiers livres de la Bible.

       I - Tu n'auras pas d'autres dieux que moi.

       II - Tu ne fabriqueras aucune idole.

       III - Tu ne te serviras pas à faux du nom du seigneur.

       IV - Tu n'oublieras pas de célébrer le jour du sabbah.

       V - Respecte ton père et ta mère.

       VI - Tu ne tueras pas.

       VII - Tu ne commettras pas d'adultère.

       VIII - Tu ne voleras pas.

       IX - Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

       X - Tu ne convoiteras pas ce qui appartient à ton prochain.

       Un message d'amour inconditionnel

       Jésus respecte les dix commandements, piliers du judaïsme. Pourtant, dans un discours relaté par MATTHIEU et connu comme le Sermon sur la montagne, il en donne une interprétation nouvelle. Et, ce qui choque une partie de son auditoire, il ne s'exprime pas comme un serviteur de Dieu mais comme s'il parlait lui-même à la place de Dieu : "Vous avez entendu ce qu'il a été dit : "Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi." Eh bien moi je vous dis : "Aimez vos ennemis et priez pour vos persécuteurs." Jésus précise qu'il est facile d'aimer ceux qui nous aiment. L'amour qu'il prêche est plus exigeant : "Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés, ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés, donnez et vous recevrez." Il appelle chacun à exprimer le meilleur de l'humanité.

       Dans le Sermon sur la montagne, prononcé sur une colline, près de Capharnaüm, en Galilée, Jésus commente les dix commandements du judaïsme et fixe des règles de conduite très exigeantes, fondées sur l'amour inconditionnel, la pardon et la compassion. Il invite chacun à se comporter envers les autres comme aimerait être traité, et même mieux.

       Tous les humains sont frères devant Dieu

       Jésus de Nazareth ne prétend pas créer une nouvelle religion. Il n'élabore pas de nouveaux rites. Il enseigne toutefois à ses disciples une prière inédite, qui commence par ces mots : "Notre père". Appeler ainsi Dieu est très inhabituel dans la tradition juive. Jésus, lui, emploie souvent le mot araméen "abba", qui, selon les spécialistes, se traduirait mieux par "papa". Cela signifie beaucoup de choses et, d'abord, que, le Christ est lui-même le Fils de Dieu, comme le disent tous les évangélistes et comme le croient les chrétiens. Ensuite, en s'adressant ainsi à Dieu, les hommes et les femmes sont invités à reconnaître qu'ils sont tous frères.

       La richesse est celle du cœur

      Un jour, un jeune homme riche vient voir Jésus. Il lui explique qu'il respecte scrupuleusement les commandements de la Loi juive et lui demande conseil : que doit-il faire pour s'assurer la vie éternelle ? Celui-ci lui répond : "Ce que tu as, vends-le et donne-le aux pauvres." Jésus ne condamne pas la richesse matérielle, il ne dit pas que l'argent est méprisable. Mais il affirme qu'on ne peut servir à la fois Dieu et l'argent. Comme le pouvoir, la richesse matérielle peut rendre égoïste et faire oublier aux hommes ce qui est le plus important. Pour Jésus, la vraie richesse vient de la pureté du cœur. (...)

       Une ultime instruction

       Alors que s'achève le repas, Jésus annonce sa mort prochaine plus clairement qu'il ne l'a fait jusqu'alors et donne cette dernière recommandation à ses disciples : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés." Cela doit être le principe fondamental de la communauté des fidèles. (...)

       Conformément à la coutume juive, Jésus partage le pain en distribue un morceau à chacun. Toutefois, il prononce des paroles jamais entendues : "Mangez, ceci est mon corps livré pour vous." Puis il partage une coupe de vin, en disant : "Ceci est la coupe de mon sang qui sera répandu pour vous." Les gestes de partage et les paroles prononcées par Jésus au cours de ce dernier repas seront, après sa mort, reproduits par les chrétiens lors de la messe, chez les catholiques, et de la sainte cène, chez les protestants. C'est ce qu'on appelle le rite de l'eucharistie.

       L'arrestation à Gethsémani

       Cette dernière nuit, Jésus éprouve de l'angoisse, se sent abandonné et retrouve confiance après avoir reçu un réconfort dans la prière. Selon les spécialistes, cet épisode relaté par les Évangiles est symbolique. Il témoigne que, si Jésus est Dieu, comme il l'a dit à ses disciples, il est aussi humain, donc vulnérable. Ce récit invite les hommes à trouver leur force non dans la violence mais dans la foi. Ainsi, Jésus ne se défend-il pas quand une troupe arrive pour l'arrêter.

     

    De GELDER

       "Le Christ au Mont des Oliviers, Aert de GELDER (1645 - 1727). Source : http://www.spiritualite-chretienne.com/christ/tableaux/Images-4.html

       (...)

       Un tombeau vide

       A l'aube du troisième jour, le matin de la Pâque, Marie-Madeleine et d'autres femmes rejoignent le tombeau avec des aromates pour rendre hommage à Jésus. Or, la pierre a été déplacée, le tombeau est vide. Selon l'évangéliste Jean, Marie-Madeleine voit dans le jardin un homme qui se fait reconnaître d'elle avant de s'éloigner. C'est Jésus, il est vivant. Elle s'empresse d'aller rapporter cette bonne nouvelle aux autres disciples.

       (...)

       Jésus ressuscité apparaît à bien d'autres disciples que Marie-Madeleine. Puis, devant eux,, il s'élève au ciel. Dès lors, les apôtres vont inlassablement diffuser la bonne nouvelle de sa résurrection. (...)"

     

    Photographie !

       "Voici une photo assez rare qui m’a été communiquée il y a quelques temps et on m’en a raconté l’histoire. Je ne sais pas de quand elle date exactement mais elle a été prise il y a un bon nombre d’années, c’est sûr. Jusqu’à présent, elle avait circulé d’une façon "underground" (plutôt en secret) mais je crois que le temps est venu où il faut la diffuser le plus possible.
        Elle aurait été prise par un touriste qui s’était rendu à Jérusalem et qui a photographié le mur des lamentations. Or, quand il a développé sa pellicule, à la place du mur des lamentations, c’est cette image qui est apparue sur la photo. Lorsqu’on m’a montré celle-ci pour la première fois, on m’a demandé si ça me disait quelque chose et là, j’ai fait un bond et répondu : "Oui ! C’est le Maître Jésus avec Joseph d’Arimathie et l’apôtre Thaddée. C’est de cette façon-là que je les vois dans les annales akashiques." "

       Source : http://www.chroniquesdanielmeurois.com/photo-de-jesus/

     

       Note : Outre cette photographie qui peut rasséréner en agitant la croyance sinon la déraison, les trouvailles de Nag Hammadi ont soulevé d'autres enthousiasmes. Sobriété garder. Nous sommes ignares en chrétienté quoique pétrie.

       https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vangile_selon_Thomas

       http://www2.unil.ch/unicom/allez_savoir/as16/pdf/3christ.pdf

       https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnose

     

    LE MESSAGE DE JESUS pour les enfants

       "A Fox Fur, a Unicorn, and a Christmas TREE, Image Credit: Rolf GEISSINGER

        Explanation : What do the following things have in common : a cone, the fur of a fox, and a Christmas tree ? Answer : they all occur in the constellation of the unicorn (Monoceros). Pictured as a star forming region cataloged as NGC 2264, the complex jumble of cosmic gas and dust is about 2,700 light-years distant and mixes reddish emission nebulae excited by energetic light from newborn stars with dark interstellar dust clouds. Where the otherwise obscuring dust clouds lie close to the hot, young stars they also reflect starlight, forming blue reflection nebulae. The image spans about 3/4 degree or nearly 1.5 full moons, covering 40 light-years at the distance of NGC 2264. Its cast of cosmic characters includes the Fox Fur Nebula, whose convoluted pelt lies below center, bright variable star S Mon immersed in the blue-tinted haze, and the Cone Nebula near the tree's top. Of course, the stars of NGC 2264 are also known as the Christmas Tree star cluster. The triangular tree shape traced by the stars appears here with its apex at the Cone Nebula and its broader base centered near S Mon"

       Source : http://apod.nasa.gov/apod/ap120410.html

     

    « OSSIAN & CELTIE (croix) & DENEZ (mues)Apporter NON LA PAIX MAIS L'EPEE »