• MANTEAU ROUGE, MANTEAU VERT

     Vie ou mort ? SANG, SÈVE, PEUR....

    Saint-Julien, invasion algue

       "À Saint-Julien, petit village près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), un étang a disparu ! Une nappe rouge et verte a envahi la surface. Il s'agit d'une plante tropicale. Ouest-France". Source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-julien-22940/insolite-une-curieuse-nappe-rouge-recouvre-un-etang-des-cotes-darmor-4177358

       Relayée par Source celtique : http://sourceceltique.over-blog.com/2016/04/une-curieuse-nappe-rouge-recouvre-un-etang-des-cotes-d-armor-ouestfrance-fr-23-04-16.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

     

       "Insolite. Une curieuse nappe rouge recouvre un étang des Côtes-d'Armor", Marie-Claudine CHAUPITRE et Thibaud GRASLAND, Ouest-France, 23-04-2016.

       Source : http://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-julien-22940/insolite-une-curieuse-nappe-rouge-recouvre-un-etang-des-cotes-darmor-4177358

       Copie intégrale du texte :

       "À Saint-Julien, petit village près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), un étang a disparu ! Une nappe rouge et verte a envahi la surface. Il s'agit d'une plante tropicale.

     L'étang du château de la Coste, dans le petit village de Saint-Julien, près de Saint-Brieuc, a quelque chose de lunaire, depuis quelques semaines. Une bien curieuse nappe rouge a recouvert entièrement la surface. On ne voit quasiment plus l'eau.

       "Il y a quelques semaines, elle était verte. Puis elle est passée au rouge, confie un promeneur. Depuis quelques jours, sur un côté, cela reverdit." Un couple, rencontré ce jeudi soir, se balade avec ses deux petites chiennes : "C'est très épais. L'autre jour, les filles (les chiennes) ont cru que c'était de la terre. Elles ont fini à l'eau !"

       Une plante exotique

      Cette apparition inquiète. La ville a rapidement entouré l'étang d'un ruban de sécurité pour en empêcher l'accès. ... Un panneau explique la raison : "Présence d'une plante invasive : l'Azolla Filiculoïde". On l'appelle aussi "Fougère d'eau". Cette plante est originaire d'Amérique du Sud.
       Elle possède un rhizome ramifié qui se fractionne au fur et à mesure de la croissance de la plante. Ces frondes sont petites, vertes, rosées, ou teintées de rouge comme c’est le cas actuellement. Son taux de croissance est d’autant plus rapide que la température de l’eau est élevée.

       Une invasion catastrophique
       Les pêcheurs et les bénévoles de l’Association pour la pêche et la protection du milieu aquatique (APPMA) surveillent la progression de la plante comme le lait sur le feu : "On a peur que, par bouture, ça arrive sur les cours d’eau et notamment sur la retenue du Gouët. Si ça arrivait, ce serait ingérable. Si cette plante se met à couvrir tout le plan d’eau, elle le privera totalement de lumière et donc de toute vie", craint un pêcheur grand connaisseur des eaux douces du bassin-versant autour du Gouët.

       Le phénomène inquiète d’autant plus qu’il se produit "dans une eau libre", c’est à dire ouverte sur les ruisseaux alentour.

       Les collectivités préoccupées
    Qui peut agir pour éviter une invasion catastrophique ? La première inquiétude, c’est la présence de la réserve d’eau potable de Saint-Barthélémy située à moins d’un kilomètre, en aval : "Les agents de Saint-Brieuc agglomération et les pêcheurs ont sécurisé la sortie, en bloquant le déversement par une bâche flottante pour bloquer la plante", explique Claude BLANCHARD, maire de Saint-Julien. 

       Quelles solutions pérennes ensuite ? L’étang étant privé, les choses sont compliquées. Une réunion est prévue mi mai entre les collectivités et le propriétaire pour y réfléchir. Plusieurs hypothèses sont à l’étude : collecter la plante par le dessus, vider l’étang, ou y déposer des carpes qui se délectent de cette fougère...

       Mais comment cette plante exotique a-t-elle pu arriver dans ce plan d'eau ? C'est le grand mystère... Plusieurs hypothèses sont évoquées : un oiseau qui aurait déposé une graine, ou quelqu’un qui aurait vidé son aquarium dans l’étang..."
     
       Note : La  dose de légèreté dans le ton du texte ne peut-elle exaspérer ?
     
     

    Azolla Filiculoïde à Saint-Julien (22)

       Azolla Filiculoïde... Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Azolla_filiculoides

     

       Introduction de WIKIPÉDIA :

       "Azolla filiculoïdes (parfois dite Fougère d'eau ou Fairy moss, c'est-à-dire Mousse des fées pour les anglophones), comme d'autres azollas est une petite fougère aquatique flottante originaire des zones tempérées chaudes et tropicales, de la famille des Azollaceae.
        C'est une plante qui en Europe montre - localement et dans certaines conditions (eaux lentes et plutôt eutrophes) - des capacités invasives, ou au moins de pullulation. Elle s'est cependant révélée utilisable en tant qu'engrais vert, et comme agent de détoxification d'eaux usées ou industrielles, notamment en ce qui concerne les métaux lourds."

       Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Azolla_filiculoides

       Nota : abritant des cyanobactéries, fixatrices d'azote. Toute la page est intéressante.

      

       L'AUTRE MANTEAU, VERMEIL Chez Théophile GAUTIER (Printemps nouveau), ailleurs sanglant et fou (humain) :

       Gérard MANSET, "Manteau rouge" (1981), L'Atelier du crabe. Source : https://www.youtube.com/watch?v=-ZAtOhL0cDw

    « Naoto MATSUMURAQuest-ce que la VIE / SUING (2016) »