• "MON" JARDIN

     COUP DE SEMONCE

    Keriadenn TSUKESHOIN 28-04-2020

       Jardin tout récemment. Une décision administrative tranchante et négative transforme mon regard sur le bout de terre que j'ai entrepris de travailler depuis 8 ans (et que l'on m'a laissé travailler avec liberté totale pour désintérêt sauf matériel peut-être et in fine !). Un mélange de force, de libération en découlent, avec beaucoup d'ébranlement social (pour le cadre qui nous structure et souvent nous contraint) que la situation actuelle ne demandait pas ! ah ah ah.

     

       Anthropomorphisme, service, admiration, contemplation. Dialogue pour moi, expérimentations (agro-écologique et professionnelle pour en ajouter encore).

       C'est la liste de relations au milieu naturel que la lecture de Marssfarm me fait venir en positif.  Il ne fait plus la chasse la nuit aux limaces tous phares de tracteur allumés. Je tonds les herbes des allées avec assiduité depuis 2 ans.

       J'aime profondément le lieu où je vis. Et parfois, je décime. Bataille, guerre ? : décision importante, passage à l'acte, taille au moins. J'amende aussi (toilettes sèches et déchets alimentaires compostés) ou plus souvent je paille (chanvre du propriétaire) ! Autre ébranlement ?, mais dont je suis l'auteur ? Je ne mesure vraiment que les conséquences visibles et voulues. J'en retire généralement beaucoup de satisfaction. J'imagine cela comme ma place voire mon rôle. Je suis indécrottablement architecte, et sur une partie du terrain, j'officie comme telle et plutôt vertement.

         Constat. Pour reprendre courage sans doute. Dans mon océan de fatigue et d'inquiétude matérielle ce matin.

     

    Keriadenn TSUKESHOIN 19-04-2020

       Jardin en regardant vers le hangar, lequel est ma grosse bête, la belle baleine en tôle et bois qui règne en maîtresse des lieux initiale et repère de toujours. Un été peut-être sera-telle engloutie sous les frondaisons des arbres devenus. Et en hiver, elle me reviendra, dans des vagues de rameaux bruissants.

     

       "Abondante récolte d'adventices au verger potager", MARSSFARM, 26-04-2020.

       Source : http://marssfarm.centerblog.net/6548609-abondante-recolte-a--entices-au-verger-potager-p0c

       Copie surlignée :

       "A cause de l'aridité d'un mars chaud & venteux les sources ne voulaient pas repartir. Avec les pluies d'avril, elles ont démarré en même temps que les chênes débourraient. Les chênes débutent leur végétation avec circonspection, hésitants à savoir si c'est un mai ou un oui, un avril ou un déjà.       

       On voit à la ferme de Mars beaucoup de chênes en fin de vie : atteindre 20 mètres de hauteur sur des sols peu profonds - 60 cm - fut déjà un exploit. Ces chênes pédonculés sont des arbres de haies qui se répandirent à l'occasion des deux guerres du vingtième siècle. L'essence est peu apte à former des peuplements purs. Une fois son travail précieux de reconstruction des sols accompli, elle devra laisser place d'une manière ou d'une autre à d'autres espèces d'arbres, buissons & herbacées en nombres conséquents.

       Nous avons arrosé les vignes juste avant la pluie. Son effet est ainsi multiplié en des sols qui étaient très en dessous de la saturation en eau, voire en déficit hydrique. Les jeunes pommiers avaient débourré dès février & supporté la gelée qui passa en mars. Les vignes plantées premières ont en revanche souffert de cette gelée car ce sont des plants importés de régions plus au sud. Il aurait fallu les pailler pour les protéger. Les gaines de dissuasion protègent aussi du froid, de l'humidité ou du vent de la nuit. Il est besoin de protéger les plants du froid les deux premiers hivers. Puis les laisser car la vigne supporte bien le froid quand elle est hors feuilles.

        Deci delà de grandes fourmilières rouges ou noires s'installent autour d'un jeune plant. Elles ne gênent pas l'arbre mais leur présence est nouvelle en Creuse. Il y a aussi des petits rongeurs qui profitent du sol ameubli autour d'un plant pour y creuser leur terrier.

       Les crottes des prédateurs révèlent qu'ils utilisent les lignes d'arbres comme allées de circulation, les parcourant chaque nuit. Les chasseurs expliquent que la plupart des animaux sauvages ont adopté un rythme nocturne en stratégie d'adaptation pour se tenir loin des humains. Ce n'est pas un comportement naturel mais une adaptation d'évitement.

       Les semis & plantations au jardin prospèrent avec les averses. De même les adventices & les limaces.

       Des limaces de toutes couleurs - gris, brun, jaune, roux.

       Nous avons décidé de les laisser accomplir leur travail de sélection, sachant qu'elles ne mangent que les plantes affaiblies ou inadaptées lorsque les jardiniers ont trop dégradé le milieu.

       - Plutôt que d'intervenir lors, nous les regardons donc, les observons avec respect, les écoutons avec interrogation, les admirons avec tendresse, les suivant en leur errance avec émerveillement.

       Il y a au potager 100 espèces adventices comestibles dont la plus présente est l'ortie. L'ortie est une rudérale qui dénote la présence d'azote. Elle prolifère car nous avons 10 ans durant fertilisé les allées du verger-potager avec les eaux dites sales de la maison. Elle est dit-on la plus nourrissantes des potagères, une excellente nourriture. Son urticance déplait au nez des chevreuils & protège ainsi les jeunes fruitiers que les mâles pourraient frotter de leurs bois.

       Couper (sans arracher) les adventices qui poussent trop dans les interlignes donne une abondante récolte d'herbes sauvages qui seront un repas : oseilles, chicorées, orties, plantains & gaillets en sont les genres les plus courants. On peut leur ajouter un peu de consoude. Les pousses de ronce peuvent aussi être mangées.

       Vous les jardiniers & jardineuses vous n'êtes pas confinés : la Terre est votre jardin."

       Source : http://marssfarm.centerblog.net/6548609-abondante-recolte-a--entices-au-verger-potager-p0c

     

       Un peu plus tard, le 29-04-2020 : http://marssfarm.centerblog.net/6548610-2-un-jardin-herbes-folles-philosophes-p1c ou encore : http://marssfarm.centerblog.net/6548611-2-3-un-jardin-sans-herbes-indesirables-ni-desherbage-11p2c

     

    "MON" JARDIN Keriadenn 04-2020

     Dioscoride de Cibo et Mattioli Germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys), f. 159r

       Sources : https://www.moleiro.com/fr/livres-de-medecine/dioscoride-de-cibo-et-mattioli.html & https://www.moleiro.com/fr/livres-de-medecine/dioscoride-de-cibo-et-mattioli/miniatura

     

    « TRAUMAS ?BILAN »