• Mythes de la création monétaire / MINARCHISTE

    Exposition de dollars Guggenheim

       Source : http://www.zeutch.com/cool/hans-peter-feldmann-24254

       Simplicité, simplisme...

     

       "Comment les banques créent la monnaie… quelques mythes.", Le Minarchiste, 12-11-2015

       CONCLUSION du BILLET :

       "La principale chose que j’aimerais que vous reteniez de ce billet est que les banques ne prêtent pas les dépôts, mais elles ont besoin des dépôts pour faire des prêts et créer de la monnaie. Si les banques n’avaient pas besoin des dépôts pour faire des prêts, elles cesseraient cette activité et économiseraient des milliards en frais d’intérêts payés à leurs déposants. De plus, elles ne se donneraient pas le mal d’emprunter à long terme sous la forme de débentures et actions privilégiées pour se prémunir contre des sorties de fonds imprévues.

       Une chose que l’on constate à travers le document de la BoE est que les banques commerciales contemporaines mettent moins d’emphase sur leur rôle d’intermédiation financière, lequel consiste à recueillir des dépôts pour faire des prêts. On laisse sous-entendre que les banques n’ont pas besoin des dépôts pour faire des prêts, ce qui est faux. C’est une question de sémantique : les banques ne prêtent pas les dépôts, elles émettent des prêts supportés par des réserves qui sont essentiellement constituées de dépôts. Cela revient à dire que les banques ont besoin des dépôts pour faire des prêts ! La nature de la transaction a changé, mais pas l’essence…

       À son bilan au 30 juillet 2015, la Banque Royale disposait de $694.2 milliards en dépôts,de $7.4 milliards en débentures sur lesquelles elle paie des intérêts et aussi de $5.0 milliards en actions privilégiées sur lesquelles elle doit verser des dividendes. En revanche, son portefeuille de prêt ne se chiffre qu’à $464,7 milliards. On constate donc que les banques ont davantage de dépôts que de prêts !

       Donc, si les banques créent monnaie à partir de rien, comme le suggèrent certains hurluberlus du web, pourquoi alors la Banque Royale se donne-t-elle la peine de verser des intérêts sur près de $700 milliards de dépôts et plus de $12 milliards d’emprunts ? Rien qu’au troisième trimestre de 2015, ces charges ont totalisé plus de $2 milliards pour la Banque Royale! Pourquoi se donner tout ce mal? La réponse est que les banques ont besoin de ces dépôts et de ces emprunts pour faire des prêts. CQFD.

       Pour ma part, l’approche que je préconiserais pour réformer le système monétaire consisterait simplement à empêcher les banques de prêter les dépôts à vue, lesquels peuvent être retirés à tout moment. Les banques pourraient seulement prêter les dépôts à terme et la maturité moyenne du portefeuille de prêts devraient être la même que celle du portefeuille de dépôts. Des titres de dette pourraient être utilisés pour financer les prêts à plus long terme. Cela réduirait presque à néant la capacité des banques commerciales à créer de la monnaie."

        Source :

    https://minarchiste.wordpress.com/2015/11/12/comment-les-banques-creent-la-monnaie-quelques-mythes/

       Voir aussi : https://minarchiste.wordpress.com/2013/07/18/comment-les-banques-creent-de-la-monnaie/

     

       Note :

       Quand chacun y va de son exclamation (jusque méprisante) et étale des documents aussi impressionnants que repoussants : on va bien envie d'abandonner la rubrique FRIC !

      - La cohérence du propos du Minarchiste n'imposerait-elle pas d'éviter de parler de "création" ?

      -  Revenir à notion latine ex nihilo (à partir de rien), ainsi que préciser la réalité de la réserve fractionnaire.

       Bref rappel :

       "Théoriquement la capacité de création monétaire des banques privées est limitée par le taux de réserve obligatoire fixé par les banques centrales, on parle de système  de réserve fractionnaire. Cependant, d’une certaine façon, leur capacité de création monétaire est quasi illimitée. En effet, d’une part les banques ont la possibilité de jouer sur les frais de dossier et d’autre part les crédits créés par une banque quand ils sont déposés dans une autre banque permettent à celle-ci d’augmenter sa réserve obligatoire et donc de créer un nouveau crédit et ainsi de suite.."(par Sortir de l'économie)

     

    Exposition Guggenheim

       Source : http://www.zeutch.com/cool/hans-peter-feldmann-24254

      Sur les images choisies : des murs du musée Guggenheim de New York couverts de dollars... Pour 100 000. Des spectateurs respectueux ? De l'art, de l'art, couronné par un prix.

       Nous espérerions des vols, une ou des prises au moins, comme ici.

     

      Une suite : http://tsukeshoin.eklablog.com/ble-flouze-c27151952

    « EIFORYA / VAN BUUREN & RAYEL - Maison à Saljo / Makoto TANIJIRI »