• Patrimoine moderne en déshérence

     "L'école d'architecture de Nanterre, le grand saccage", Cyrille VERAN, AMC, 26-01-2016.

        "À l’abandon, vandalisée, tel est le sort de l’école d’architecture de Nanterre (Hauts-de-Seine), réalisée par Jacques KALISZ et Roger SALEM en 1971 et considérée comme l’un des bâtiments emblématiques de l’architecture française des années 1970. Les courriers de son fils Serge Kalisz, président de l’association "Les amis de l’école d’architecture de Nanterre"  auprès des édiles ne semblent pas trouver d’écho. Voici un aperçu du saccage."

    Ecole archi Nanterre Kalisz2015

      "École d'architecture de Nanterre de Jacques KALISZ et Roger SALEM, état des lieux en 2015 - © Serge Kalisz."

       Source et diaporama : https://www.amc-archi.com/photos/l-ecole-d-architecture-de-nanterre-le-grand-saccage,4269/ecole-d-architecture-de-nante.9

     

       Note : La durée de vie des certains bâtiments en dur tendrait-elle à drôlement diminuer ?

       La période de production des années 70-90s serait-elle une "classe d'âge" ciblée ? Nous repensons aux édifices de Iwona BUCZKOWSKA, déjà signalés en Tsukeshoin.

      L'article de Batirama alors relayé suggérait l'inadéquation mais aussi les nouveautés qu'apportent nombre de bâtiments en péril. Extrait :

      "L’architecte Françoise-Hélène JOURDA aimait prendre le contrepied des idées reçues en affirmant qu’elle construisait pour trente ans. Cette durée de vie de plus en plus limitée se constate particulièrement avec les ouvrages récents. Pas tant pour des raisons de ruine, mais simplement par inadéquation.

      Au moins, la "Pièce Pointue" pourrait être un chantier de démolition-recyclage exemplaire. Il n’empêche qu’il s’agit d’un témoin historique des premiers pas franciliens de la construction bois, qui est couronné par de nombreux prix. Et que ce qui est remis en cause, ce n’est pas forcément le manque de densité, mais sans doute aussi l’approche alternative dont témoigne toujours ce projet."

       Source : http://www.batirama.com/article/12126-menace-sur-deux-ouvrages-bois-pionniers.html

       Ceci écrit, et si nous ne souscrivons pas à 100 % à l'architecture novatrice de la dite époque, fourmillante et offrant de multiples orientations architecturales, il est impérieux d'y reconnaître l'expérimentation et la mise en forme souvent soignées d'une modernité à échelle humaine.

       Le hiatus actuel naitrait-il d'une relation dégradée de l'humain à son milieu. Milieu entonné environnement (rupture et panoptique super-actif, au lieu d'implication et d'échanges), tenir une rampe, s'assoir au coin d'un dièdre lambrissé, "balconner" d'à peine une tête sur la cour deviennent alors autant de faits perturbants, de configurations subversives difficiles à tenir. Hypothèse...

       Le second article de la revue AMC du 26-01-2016 (auteur Bénédicte CHALJUB) décrit le projet de l'école d'architecture :

       "Bâtiment prototype de l’enseignement de l’après-68 et rare exemple de préfabrication métallique en France, l’ancienne école d’architecture de Paris-la Défense située à Nanterre, en bordure du parc André Malraux, demeure menacée de démolition par l’État, son actuel propriétaire. Conçue par les architectes Jacques Kalisz et Roger Salem en 1970-71 avec le concours de l’entreprise Geep-Industries, elle est emblématique d’une pensée combinatoire s’appuyant sur la métaphore organique. Sa modularité favorise l’appropriation par les usagers et le développement de nouvelles pédagogies. Revenir sur les ambitions architecturales, urbaines, programmatiques et sociétales portées par cette œuvre inventive permet d’offrir, à l’heure du Grand Paris, des arguments objectifs pour envisager sa reconversion. Mais qui ne sont toujours pas entendus, à en juger par l'état de délabrement de ce patrimoine."

       Source : https://www.amc-archi.com/photos/patrimoine-l-ecole-d-architecture-de-nanterre-par-jacques-kalisz-et-roger-salem-1970-1971,4275/ecole-d-architecture-de-paris.1#xtor=EPR-1

    « Peupliers chus 2014Skolvan / AUFFRET »