• Principiel Stephen Jay GOULD

     (avis personnel)

    GOULD et DARWIN

       Source : http://www.naturalhistorymag.com/perspectives/302413/remembering-stephen-jay-gould

     

       Article en attente de contenu.... Disons, annonce.

       Créé ce jour pour s'inscrire dans la logique actuelle de Tsukeshoin (il y en a une, morbleu !)

     

       Nous sommes une lectrice de Stephen Jay GOULD, pas au niveau que nous le souhaiterions, mais accrochée et grande amatrice. Deux livres (le premier lu deux fois) ont allumé cet enthousiasme : L’Éventail du vivant. Le Mythe du progrès, et Aux Racines du Temps. Le paléontologue prend les problèmes à bras le corps, remonte aux sources les plus enfouies, les plus grandioses, décortique, assemble, nourrit d'hypothèses classiques ou révolutionnaires ses propos, avance ses propres théories, se passionne et transmet. Du grand art pour embrasser tout le monde et le monde entier / le fameux "tout pour tous" (le concernant, c'est" vraiment" vrai - pour nous).

      Pour l'instant, nous laissons un seul lien sans autre contenu, retrouvé ce matin, mais fréquenté (et d'ailleurs à l'origine de la décision de lire enfin Gould !) :

       http://revolution-lente.coerrance.org/Stephen-Jay-Gould-l-eventail-du-vivant-et-le-mythe-du-progres.php

       Il faudrait aussi lire Darwin, dans le texte...

    « Hiérarchie des aliments / PELT - 1994Foyers du bas Moyen-Age »