• PROTÉINES MON AMOUR... 12

     Feuilles vertes, amours tout entières...

       Éviterait-on de grignoter les nervures principales de la feuille ? "Pendant l’été, le 16 juillet 2013, nous trouvons une chenille de la même espèce [chenilles de la Bucéphale, Phalera bucephala, un papillon de nuit (famille des Notodontidae)], mais plus grosse, 6 cm de long, à Sainte Hélène du Lac, en train de se nourrir sur une feuille d’Aulne. La chenille peut se rencontrer sur de nombreux arbres et arbustes à feuilles caduques (bouleau, noisetier, chêne, hêtre, tremble…). Source : http://groupenaturefaverges.over-blog.fr/tag/papillons/

        Note :

       Protéines foliaires, protéines foliaires... Salade, mâche, cresson, ou encore choux : kale, rouge, vert... Fanes ? Algues !? Les prospections de Claude COSTES et ses amis, François COUPLAN bon entendeur penché sur les ressources inouïes des plantes sauvages - cuisinées le plus souvent, sont aujourd'hui doublés par les tendances du "manger sain" et surtout la mouvance crudivore "verdurienne" (pur néologisme Tsukeshoin !).

     

       Dans notre itinéraire personnel, Anne-Marie "de" Crudivegan - selon sa propre formule (adepte de la formule 80/10/10% de Douglas N. GRAHAM) et surtout Nadège PAIRAIN et Colette HERVÉ-PAIRAIN (Veg an'bio) ont été les contrepoints majeurs au convaincant discours de Thierry CASANOVAS découvert en avril 2014 (Vivre cru). Elles donnaient alors des arguments béton (chêne et/ou roseau plutôt ?) là où notre héraut de la simplicité alimentaire ne parlait pas encore abondamment de micro-nutriments (période légèrement ultérieure, dans notre souvenir - qui peut correspondre à une écoute de plus en plus perméable et approfondie de notre part), pour vanter globalement le cru, les fruits et les jus... verts !

       Victoria BOUTENKO (Green for life pour son livre réputé, non traduit en français) est de ceux qui ont montré l'importance de la chlorophylle à ces crudivores françaises engagées et animatrices de sites Internet (et tant d'autres) (sites de plus en versés dans une approche commerciale). L'auteure américaine attentive à l'alimentation, d'abord passée au crudivorisme végétalien "classique" pour des problèmes de santé familiaux a connu une baisse de niveau, au bout de sept ans de réussite et observé, in vivo, l'intérêt de la verdure - crue - pour y remédier (définitivement ?).

      Si Anne-Marie ne lésinait pas (en 2014 du moins) sur les salades vertes (entières) dans ses recettes mises en vidéo sur You-tube ou éditées en livres numériques, avec Les incroyables smoothies verts, La chlorophylle santé bien-être ! (Jouvence, 2011), Nadège et Colette Pairain apportent de séduisantes informations, avec d'autres références centrales de Veg an'bio : les Dr Ann WIGMORE ou Dr Gabriel COUSIN... 

     - L'une de ces informations plutôt remuante et disponible partout (!) tient en ce que la "molécule de chlorophylle ne diffère de celle de l'hémoglobine (le sang humain) que par son atome central : fait de magnésium chez la plante et lui donnant sa couleur verte, il est fait de fer chez l'homme, donnant au sang sa couleur rouge." (page 23, "Le saviez-vous ?")

     

    PROTÉINES MON AMOUR... 12PROTÉINES MON AMOUR... 12

    PROTÉINES MON AMOUR... 12

      Dans le sang des vertébrés, "les globules rouges sont les éléments en plus grande quantité et ce sont eux qui donnent la couleur rouge au fluide. Les hématies contiennent 280 000 molécules d'hémoglobine. (...) Une hémoglobine est une protéine dont la principale fonction est le transport du dioxygène dans l'organisme.  L'hémoglobine est constituée de quatre chaînes identiques deux à deux : deux chaînes α de 141 acides aminés et de deux chaînes β de 146 acides aminés. Chacune de ces chaînes est associée à un groupement prosthétique : l'Hème. Une hémoglobine contient 4 hèmes et une molécule d'hème est constituée d'un ion ferreux Fe2+." Sources : http://luminol-tpe.e-monsite.com/pages/bienvenue/qu-est-ce-que-le-sang.html & http://www.voyagesaucoeurdelascience.fr/la-couleur-du-sang/

       (Pour une représentation visuelle haute en simulation...)

     

    PROTÉINES MON AMOUR... 12

    PROTÉINES MON AMOUR... 12PROTÉINES MON AMOUR... 12

       "La chlorophylle est une chlorine chélatant un cation de magnésium Mg2+ au centre du macrocycle et estérifiant — hormis les chlorophylles c — un alcool terpénoïde en C20, le phytol, qui est hydrophobe et sert d'ancrage à des protéines des membranes thylacoïdes2. Elle présente une structure quasi-identique à celle de l'hème des érythrocytes, les globules rouges du sang. C'est la présence, dans sa structure, de nombreuses doubles liaisons conjuguées qui permet une interaction avec le rayonnement lumineux et son absorption. Les chaînes latérales de la chlorine sont variables et ceci entraîne une modification du spectre d'absorption entre les différentes familles de chlorophylles." Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chlorophyllehttp://wiki.scienceamusante.net/?title=La_chlorophylle pour l'image ("Filtrat après broyage des épinards.")

     

       - "La chlorophylle, pour une alimentation haute vitalité.

       Certains la définissent comme du "soleil liquide". Il s'agit, pour dire simple, d'un pigment vert présent dans les plantes qui contient des minéraux et des protéines. Si la vie n'est pas possible sans soleil, elle ne l'est pas non plus sans chlorophylle. Ce qui revient à dire qu'en consommant un maximum de chlorophylle, nous donnons un bain de soleil à tous nos organes et cellules internes, en leur apportant l'oxygène indispensable à une bonne santé. Un organisme oxygéné "de l'intérieur" ferme la porte aux maladies qui ne trouvent aucun  moyen de s'y installer.
       En effet, les bonnes bactéries, celles qu'on nomme aérobies (elles font le ménage à l'intérieur du corps), ont besoin d'oxygène pour se développer. Lorsque cet oxygène est insuffisant, les mauvaises (anaérobies) prennent le dessus, leur développement s'intensifie, causant quantité d'infections et de maladies par la toxicité interne qui s'ensuit.

       Le Dr Ann Wigmore, célèbre praticienne de santé et nutritionniste américaine, appelait la chlorophylle le "sang de la plante", elle en parle longuement dans son livre L'herbe de blé : source de santé et de vitalité (1). Elle affirme que la chlorophylle peut nous protéger des cancérigènes mieux que ne pourrait le faire tout autre aliment ou médicament, elle agit en renforçant la résistance des cellules, en détoxiquant le foie et et le flux sanguin et en neutralisant chimiquement les éléments pollués. (...) A travers ses expériences et expérimentations, Ann Wigmore confirme que le seul fait d'inclure du jus d'herbe de blé (concentré de chlorophylle) dans le régime alimentaire aide à protéger de la pollution et que les enzymes qui semblent les plus efficaces dans la stimulation du système immunitaire sont la superoxyde dismutase (SOD), la protéase, l'amylase et la catalase." (pages 22-26)

       (1) Paru aux éditions Jouvence en 2001.

       - Selon un angle de vision toujours médicale, dans le même petit livre pratique et accessible, d'autres qualités plus admirables les unes que les autres sont également énumérées, émanant du Dr Cousens... la plus spectaculaire étant la réduction des effets des radiations.

        - Veg an'bio fourmille d'indications sur les bienfaits de la chlorophylle ou expose en détail les jus d'herbe et Réjuvelac selon Ann Wigmore (lequels seraient peut-être à l'origine de la recoloration des cheveux blancs de la nutritionniste !). Parmi les nombreux articles disponibles, voici l'un signé de Nadège, recentré sur les feuilles dans leur ensemble, riches en protéines et en tant d'autres substances aussi nécessaires qu'actives : http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/2011/03/que-nous-apportent-les-l%C3%A9gumes-%C3%A0-feuilles-vertes-.html

       COPIE INTÉGRALE (image exceptée) :

       "Les bienfaits des légumes à feuilles vertes

       Voici un petit aperçu de ce que la consommation des feuilles vertes (comestibles !) vous apporte comme bienfaits.

       Pour commencer, je vous fais un récapitulatif (non exhaustif) des feuilles vertes que vous pouvez consommer. Je vous rappelle que plus ces feuilles sont vert foncé, plus elles sont riches en chlorophylle :

       - Salades : mâche, roquette, romaine, batavia, feuille de chêne, scarole, cresson ...

       - Choux : chou frisé, feuilles de chou-rave (délicieuses et parfaites pour faire des roulés), kale [(dénommé  en français "chou vert frisé demi-nain" ou encore "chou frisé non pommé" (...)], bok choy, feuilles de chou-fleur et de brocoli (qu'habituellement on jette mais qui se consomment pourtant, une fois la côte centrale enlevée)...

       - Légumes à feuilles vertes : épinards, blettes ou poirées, oseille ...

       - Plantes sauvages comestibles : orties, pissenlits, pourpier, stellaire, feuilles de primevère et de violettes, lierre terrestre, chénopode, consoude, alliaire, plantain, pimprenelle, amaranthe...

       - Fanes : de radis, de carottes, de betteraves, de navets, feuilles de patates douces, panais...

       - Herbes aromatiques : menthe, persil, basilic, coriandre, aneth...

       - Graines germées ou pousses : alfalfa ou luzerne, moutarde, radis, tournesol, poireau, brocoli, fenouil, trèfle, fenugrec ...

       Comme vous pouvez le constater, le choix est suffisamment vaste pour changer tous les jours de verdures.

       Maintenant, côté nutrition, voyons ce que ces feuilles vertes vous apportent en plus, bien sûr, de la très précieuse chlorophylle :

       - du potassium : bon pour la pression artérielle et la santé du cœur ;

       - du magnésium : aide à réguler le taux de sucre dans le sang. L'association de hauts niveaux de magnésium et d'un bas indice glycémique font des feuilles vertes un aliment de choix pour les diabétiques de type 2 ;

       - des vitamines : A, C, E, plusieurs du groupe B et K. Une tasse de feuilles vert foncé apporte neuf fois la quantité journalière recommandée de vitamine K, vitamine qui aide à la régulation de la coagulation du sang, protège les os, réduit l'accumulation de calcium, régule l'inflammation, peut même prévenir le diabète et est importante pour l'entretien du cartilage.
        La vitamine K produit quelque chose appelée l'ostéocalcine qui est une protéine essentielle à la bonne santé des os ;

       - des phytonutriments : du béta carotène, de la lutéine, de la zéaxanthine et de petites quantités d'Oméga-3. La lutéine et la zéaxanthine aident à la protection des cellules et des yeux des dommages causés par les radicaux libres et le vieillissement ;

       - des bioflavonoïdes : la quercétine. Celle-ci arrête les substances impliquées dans les allergies ;

       - des folates : aident à la réparation de l'ADN ;

       - des fibres : aident à la bonne absorption de tous ces nutriments.

        Les feuilles vertes sont aussi d'une aide très précieuse dans le cadre de la prévention du cancer, du vieillissement et  pour améliorer la résistance des os. 

       NOTE : Vous pouvez aussi relire cet article traitant des feuilles vertes, et celui-ci sur leur contenu en protéines.

       Alors, foncez ! Mangez du vert, encore et toujours ! En salades, sous forme de smoothies, en roulés, en pâtés, en soupes ...les idées ne manquent pas .

       Et si vous n'arrivez pas, malgré tout, à trouver autant de verdures que vous le souhaitez ou simplement si vous voulez augmenter votre consommation de vert, de manière facile et rapide, vous pouvez toujours ajouter à votre alimentation une cuillerée d'Ultimate Superfood. Avec tout ça, vous n'avez plus d'excuse !

       Bonne journée verdoyante !"

        - Voir aussi : http://www.plantes-et-sante.fr/manger-sain/fans-de-legumes-mangez-aussi-les-feuilles

       - Et derniers mots - anti-conventionnels - du livre La vertu des smoothies verts :

       "Dans son livre Green for life, Victoria Boutenko n'hésite pas à affirmer que les feuilles vertes sont les seuls aliments à contenir tous les nutriments dont le corps à besoin : protéines sous formes d'acides aminés (tous les essentiels s'y retrouvent répartis dans différentes verdures), minéraux, vitamines... et contrairement à ce qui a été longtemps (et encore aujourd'hui) enseigné en nutrition, nul n'est besoin de consommer des protéines complètes chaque jour. Sur plusieurs jours, en veillant à varier ses apports, la combinaison des différents acides aminés consommés permettra la fabrication de protéines adaptées à nos besoins."

     

       # Le 27-08-2016, Veg an'bio reprend et traduit gracieusement le témoignage reçu par Victoria BOUTENKO d'un malade remis de son cancer. Les smoothies verts, en plus d'autres formules choisies, sont peut-être à l'origine ou à la précipitation (comme en chimie) de l'heureuse conclusion : http://www.veganbio.com/guerison-dun-cancer-des-poumons-grace-aux-smoothies-vertes-temoignage/

     

    PROTÉINES MON AMOUR... 12

       "Lors d’une sortie à Glaize, au-dessus de Faverges, le 17 septembre, nous trouvons une chenille de Robert-le-Diable sur un Saule marsault (Le Robert-le-Diable, Polygonia c-album). Nous la ramenons pour l’élever. C’est une belle chenille noire et fauve avec des "épines" et une tache dorsale blanche. Elle se tient souvent arquée : par sa couleur et sa forme, elle ressemble à une fiente d’oiseau !" Source : http://groupenaturefaverges.over-blog.fr/tag/papillons/

    « PROTÉINES MON AMOUR... 11PROTÉINES MON AMOUR... 13 »