•  Barbaque & zooms variés (avariés, avaires ?) A VOIR.

    Cellule souche

       Source : http://tpe-cellulessouches1s1.e-monsite.com/

       Note :

       N'en peux plus là ! MANGER, MALADES. Et cela va se poursuivre : tant pis, tant mieux, promis. Beaucoup de choses encore en rayon, qui ne vont pas toujours assoir sur le tabouret à trois pied, ni quatre. De deux à zéro : préparer son jambier. Le rythme est-il soutenable, la lecture aisée, déroutante ou galvanisante ? Peuh... Les oiseaux et le jardin ouvrent les bras. Les chats en douzaine clament mains et gamelles, et le bistouri doit parfois soulager les femelles récidivistes de la portée. Parenthèse(s) délirium avant de renouer les neurones : fermer le ban, et ouvrez gueule et mirettes !

     

    Lire la suite...


  •  ...SUCCUSSIONS. QUELQUES RAYONS SUR L'EAU.

    Pont d'eau

     

       "Elmar C Fuchs et ses collègues étaient en train d’étudier les propriétés physiques de l’eau sous l’action d’un champ électrique lorsqu’ils ont découvert un étrange phénomène. Deux béchers remplis d’eau distillée et soumis à une forte différence de potentiel étaient à une distance de quelques centimètres quand l’eau s’est mise à grimper aux parois pour sortir des béchers et former une sorte de tube d’eau flottant en l’air, connectant les deux récipients ! On sait depuis longtemps que l’eau est un des liquides les plus mystérieux et les plus fascinants de l’Univers, dont bien des secrets restent encore à découvrir.(...)"
     
     
     

     

       Note : Comment se lasser du spectacle ?

     

    Lire la suite...


  • DE L'HOMEŒPATHIE 02

       Écorces de quinine. "Plaque de 14. China regia. Königschinarinde. Lithographie de botanique antique d'un livre d'homéopathie délivré en 1901, magnifiquement détaillé, brillamment coloré. Condition : très bon (état), blanc au verso. Technique/type : Original, livre plaque, chromolithographie. Taille de papier en pouces : env. 8,5 x 5,3 (21,8 x 13,5 cm). Lithographie par Anst. Fr. Eugen KÖHLER, Gera-Untermhaus. Publié en 1901 par Breitkopf & Härtel, Leipzig, Allemagne."

       Source : https://www.etsy.com/fr/listing/206627697/1901-quinine-de-lecorce-tree-print

     

    Lire la suite...


  •   PAR LES DONS D'UN GÉNIAL SERVITEUR !

    DE L'HOMEOPATHIE

       "Ce daguerréotype réalisé par FOUCAULT, à Paris le 30 septembre 1841. HAHNEMANN est resté immobile durant plus de 20 minutes…"

       Source : http://www.planete-homeo.org/hanemann-sauve-la-fille-dernest-legouve/

     

       Le temps passant, je deviens aussi émue devant le portrait de Samuel HAHNEMANN (né à Meissen - Saxe en 1755, mort à Paris en 1843) que beaucoup d'autres personnes qui ont croisé favorablement l'homéopathie (homœopathie pour les puristes indifférents aux réformes académiques), celle qui guérit, oui, vous avez lu, celle qui guérit, ou celle qui soulage et accompagne véritablement, quand ce n'est plus de l'horizon de braver (car la vie a un temps et des impairs).

       Médecin allemand, exilé en France à partir de 1835 grâce à l'amour et au dévouement que lui a porté une jeune française (Mélanie d'HERVILLY-GOHIER, 1800-1878), Samuel Hahnemann est le fondateur, vers 1790, d'une thérapie mal connue (ah ?), trop souvent réduite aux granules de soutien passager ou préventif... une médecine rigoureuse, en vérité, unique, révolutionnaire et humble (au prix de se montrer cassante parfois ! Yes !). Rien que cela ?

       L'homéopathie n'est pas sortie d'un chapeau magique ou d'une imagination mal contenue. Elle est l'issue qu'un médecin profondément dégoûté par l'inefficacité et la barbarie des méthodes de son temps a trouvée par réflexion, recherche et expérimentation - jusqu'à ses propres dépens.

       Elle n'a cessé d'être enrichie, explorée, pratiquée, mais aussi dévoyée ("complexisme", et autres écoles démarquées des principes fondamentaux) alors que le fondateur lui-même y a dédié sa vie et ses talents, ses scrupules, consignant ses études, les vérifiant (selon la démarche scientifique, la seule correcte, qu'est la confrontation et la validation par le réel d'hypothèses ou d'observations - étonnantes ou non), tâchant de comprendre aux limites de sa vocation : soigner ses congénères, guérir les malades, combien mal en point parfois.

     

    Lire la suite...


  •  HERING, VITHOULKAS (DEUX GRANDS MÉDECINS)

    DES NIVEAUX DE SANTE

        Constantine HERING vers 1850. Source : http://archives.drexelmed.edu/blog/?p=802

     

       LOIS DE GUÉRISON de Constantine HERING (1800 - 1880), médecin d'origine allemande, incrédule devant l'homéopathie à ses débuts, devenu homéopathe à la suite d'investigations comme d'expériences personnelles et professionnelles décisives, et bientôt praticien célèbre, exilé aux États-Unis (des hôpitaux homéopathiques s'établirent dès son époque avant que le pétrole n'inspire à ses exploitants comme John D. ROCKEFELLER - devant les effets rapides des produits de synthèse obtenus, une chimie de laboratoire, une volonté d'hégémonie draconienne, et des manœuvres d'uniformisation légaliste, comme l'institution d'organismes de certification, de normalisation et de contrôle, etc., évinçant ou marginalisant les médecines différentes ou réellement concurrentes),

        "par le Docteur Robert SÉROR :

       - L'amélioration et la guérison survient de l'intérieur.

       - Les symptômes disparaissent dans l'ordre inverse de leur apparition.

       - Les symptômes disparaissent du haut vers le bas

       Selon la première des lois de Hering, la guérison progresse de la partie la plus profonde de l'organisme - les niveaux psychiques, émotionnels et les organes vitaux - aux parties externes, telles que la peau et les extrémités.

       La deuxième loi de Hering indique que, comme la guérison progresse, des symptômes apparaissent et disparaissent à l'inverse de leur ordre d'apparition chronologique original. Des homéopathes ont régulièrement observé que leurs patients présentaient de nouveau des symptômes d'affections passées.

       Selon la troisième loi de Hering, la guérison progresse des parties supérieures aux parties inférieures du corps. Par exemple, une personne est considérée comme étant sur la voie de la guérison si la douleur arthritique de son cou a diminué, bien qu'elle ait maintenant une douleur dans les articulations des doigts.

       Comme les symptômes changent conformément à la Loi de Hering, il est courant pour des symptômes individuels de s'aggraver par rapport à ce qu'ils étaient avant le traitement. Si la guérison est véritablement en cours, le patient se sent plus fort et généralement mieux, en dépit de l'aggravation. En peu de temps, les symptômes de l'aggravation disparaissent et laissent la personne en meilleure santé sur tous les plans.

       "La guérison thérapeutique suit une direction. Elle se fait de haut en bas, de dedans en dehors, dans l'ordre inverse d'apparition des symptômes."

       Sources : http://aosh.pagesperso-orange.fr/LoisHering.htm
     
     
       Nota : De la joie joyau : GUÉRISON.
     

    Lire la suite...


  •  Entre foi inébranlable et souci préoccupant : ça va ?

    DES NIVEAUX DE SANTE / HERING, VITHOULKAS...

       Un cadavre exquis. Source : http://actualites34.blog.lemonde.fr/2007/04/15/la-naissance-du-cadavre-exquis/

     

    Lire la suite...


  •  La "lutte" en tenace approche première.

    Cellules cancéreuses

    Cellules cancéreuses

       Ci-dessus, cellules cancéreuses, et plus haut, deux images de cellules saines d'un côté, pathologiques de l'autre : "À gauche, les cellules saines avec les récepteurs de glucose en rouge. Cellules tumorales à droite, avec glucose dans récepteurs rouges." Courtoisie d'IDIBELL-Bellvitge Biomedical Research Institute."

       "Jusqu'à présent, on savait peu sur la façon dont saine cellules qui ont une consommation d'énergie équilibrée dépendre de cette "fast food" calories dans la cellule tumorale. Aujourd'hui, un article publié dans Nature Communications dirigée par Manel ESTELLER, Directeur de l'épigénétique et de la biologie du cancer, Institut de recherche biomédicale de Bellvitge (IDIBELL), ICREA, chercheur et professeur de génétique à l'Université de Barcelone, fournit un indice important pour comprendre ce processus. Les études montrent que, dans une dans quatre tumeurs humaines, il y a un excès de récepteurs de glucose dans la face externe de la membrane cellulaire et cette protéine agit comme un aimant qui attire tout le glucose du sang."

       Nota : traduction approximative, semble-t-il, copiée en l'état.

      Sources : "Cellules cancéreuses © Fæ - Wikimedia Commons - 2014 / Fæ" & http://www.preemodj.com/mecanisme-qui-rend-les-cellules-tumorales-sucre-addicted-decouvert/

     

    Lire la suite...


  •  La Vingt-cinquième heure (C. Virgil GHEORGHIU)

       "La XXVème heure est ce moment de grâce, où tout est naturel, où le présent se veut indicatif sans être conditionnel... et cet instant révèle des terres fertiles, entre le jour et la nuit, au rythme des mots, des phrases... du livre qui nous accompagne."

       Source : http://www.xxvemeheure.com pour la définition de cette heure spéciale.

     Couverture roumaine du livre

       Couverture d'une édition de La Vingt-cinquième heure, en roumain, puis une part du résumé de la trame du roman, en roumain (que chacun peut approximativement comprendre) :

       " Iohann Moritz este aruncat succesiv ca un pai de evrei, români, maghiari, germani și americani, fiecare văzând un membru al unei clase de care în cele din urmă nu aparține, fiind în imposibilitatea de a-și exercita libertatea sa de om în fața unei societăți dezumanizate."

       "Iohann Moritz est successivement ballotté entre les Juifs, les Roumains, les Hongrois, les Allemands et les Américains, chacun le considérant comme élément d'une catégorie à laquelle finalement il n'appartient pas, incapable d'exercer sa liberté d'homme en face d'une société déshumanisée.

       "De toute ma vie, je n'ai désiré que peu de choses : pouvoir travailler, avoir où m'abriter avec ma femme et mes enfants et avoir de quoi manger. C'est à cause de cela que vous m'avez arrêté ?

       Les Roumains ont envoyé le gendarme pour me réquisitionner – comme on réquisitionne les choses et les animaux. Je me suis laissé réquisitionner. Mes mains étaient vides et je ne pouvais lutter ni contre le roi ni contre le gendarme qui avait des fusils et des pistolets. Ils ont prétendu que je m'appelle Iacob et non Ion comme m'avait baptisé ma mère. Ils m'ont enfermé avec des juifs dans un camp entouré de barbelés, – comme pour le bétail – et m'ont obligé à faire des travaux forcés. Nous avons dû coucher comme le bétail avec tout le troupeau, nous avons dû manger avec tout le troupeau, boire le thé avec tout le troupeau et je m'attendais à être conduit à l'abattoir avec tout le troupeau. Les autres ont dû y aller. Moi je me suis évadé. C'est à cause de cela que vous m'avez arrêté ? Parce que je me suis évadé avant d'être conduit à l'abattoir ? Les Hongrois ont prétendu que je ne m'appelais pas Iacob mais Ion et ils m'ont arrêté parce que j'étais Roumain. Ils m'ont torturé et m'ont fait souffrir. Ensuite ils m'ont vendu aux Allemands. Les Allemands ont prétendu que je ne m'appelais ni Ion ni Iacob, mais Ianos et ils m'ont torturé à nouveau, parce que j'étais Hongrois. Puis un colonel est venu qui m'a dit que je ne m'appelais ni Iacob ni Iankel – mais Iohann – et il m'a fait soldat. D'abord il a mesuré ma tête, il a compté mes dents et mis mon sang dans des tubes en verre. Tout cela pour démontrer que j'ai un autre nom que celui dont m'a baptisé ma mère. C'est à cause de cela que vous m'avez arrêté ? Comme soldat, j'ai aidé des prisonniers français à s'évader de prison. C'est pour cela que vous m'avez arrêté ? Lorsque la guerre a pris fin et que j'ai cru que j'aurais, moi aussi, droit à la paix, les Américains sont venus et ils m'ont donné, comme à un seigneur, du chocolat et des aliments de chez eux. Puis, sans dire un mot, ils m'ont mis en prison. Ils m'ont envoyé dans quatorze camps. Comme les bandits les plus redoutables qu'ait jamais connus la terre. Et maintenant je veux moi aussi savoir : pourquoi."

       Sources : https://ro.wikipedia.org/wiki/La_Vingt-cinqui%C3%A8me_heure_%28roman%29

       https://fr.wikipedia.org/wiki/Virgil_Gheorghiu

     

    Lire la suite...


  •    "Quel point commun avons-nous avec une suspension de voiture ?", Michel DOGNA, Alternative Santé n° 181 , 11-02-2016.

     

    Examen peur

       Source : http://www.enseignons.be/2011/01/24/ecrire-calme-la-peur-de-l%E2%80%99examen/

     

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique