•  Celle qu'on boit.

       Du robinet sur la cuiller. Structurée, destructurée, l'eau. Photographie de Théo BELNOU.

       Source : http://photosauvages.over-blog.com/album-1792586.html

     

       Nota : Il se trouve qu'en France, l'eau qu'on boit ou utilise pour la cuisine ("l'eau du robinet") sert aussi à se laver, tout laver !, et évacuer ses excréments... Elle sert aussi à nettoyer les trottoirs dans certaines villes. Les incendies sont encore concernés. Ils ne seront pas lavés mais aspergés, asphyxiés, okay. Reste qu'elle est généreuse, et peut-être vénéneuse ? l'eau claire - traitée, d'une si grande beauté.

     

    Lire la suite...


  •  Informationnelles... fréquentielles, bio-énergétiques, etc..

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=IgX0uotK9TU

       Attention, ce film a un caractère commercial.

       "Le Correcteur d’Etat Fonctionnel (CEF), encore appelé la plaque de KOLTSOV ou clef de Koltsov, est une invention révolutionnaire des scientifiques russes dans le domaine de la santé. C’est la protection de l’homme contre les parasites et les effets néfastes de son environnement, tels que les rayonnements électromagnétiques ou radioactifs. 

       On a enregistré sur le CEF de Koltsov une information imagée, harmonieuse et bénéfique à l’organisme dans sa globalité ou à ses fonctions particulières. Cette information s’inscrit dans les rythmes du champ magnétique terrestre et du rayonnement cosmique extérieur. Par conséquent, le CEF synchronise les rythmes du corps humain avec ceux du champ extérieur, ce qui est l’une des conditions principales pour se rétablir et rester en bonne santé !

       L’information, enregistrée sur le CEF de Koltsov, nous protège par ailleurs des influences psycho-énergétiques négatives et neutralise les effets des champs bio-pathogènes. Ainsi, les CEF corrigent les caractéristiques fréquentielles des réseaux de Hartmann (réseaux cosmo-telluriques qui entourent la Terre). Les informations, enregistrées sur les CEF, varient en fonction de leurs applications. (...)"

       Source : http://correcteur-etat-fonctionnel.com/le-correcteur-detat-fonctionnel-cef

     

    Lire la suite...


  •  Et le vide aussi avec Marc HENRY.

    L'EAU / HOMEOPATHIE, etc.

    L'EAU / HOMOEPATHIE, etc.

    L'EAU / HOMOEPATHIE, etc.

      "Dans la cristallisation de l'eau, la pression atmosphérique et les fréquences d'ondes acoustiques environnantes sont très importantes. Voici par exemple une cristallisation de l'eau sous différentes fréquences acoustiques."

       Sources :  http://electra2zeiss.tonempire.net/t12318-water-le-pouvoir-secret-de-l-eau

       http://fr.123rf.com/photo_5163177_l-eau-gelee-a-cree-des-cristaux-de-glace-sur-la-surface-du-verre.html

       http://footage.framepool.com/fr/shot/802786054-couler-neige-eau-vive-ruisseau

     

    Lire la suite...


  •  "FORCE" PRODIGUE, PRODIGE VITAL. (FLUX ?)

    DYNAMIS, FORCE VITALE

    DYNAMIS, FORCE VITALE

       "I went for a nighttime hike up on top of a large rock in our local mountain range to watch the full moon rise. This is what I saw."

       Sources : http://arkin-ossian.deviantart.com/art/Moon-Above-the-Rock-458891072

       http://27crags.com/news

     

    Lire la suite...


  •  Promesse 2 : "La mort de la mort" (!)

        "La découverte des cellules souches embryonnaires en 1981 est l'un des plus grands bouleversements de la biologie de ces dernières décennies. Peu à peu, elles entrent dans des essais cliniques pour soigner différentes pathologies. Si un jour la technique est parfaitement maîtrisée, elles pourraient prendre une place importante dans nos vies. © Annie CAVANAGH, Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0"

       Source :

    http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/biologie-cellule-souche-embryonnaire-12788/

     

    Lire la suite...


  •  Barbaque & zooms variés (avariés, avaires ?) A VOIR.

    Cellule souche

       Source : http://tpe-cellulessouches1s1.e-monsite.com/

       Note :

       N'en peux plus là ! MANGER, MALADES. Et cela va se poursuivre : tant pis, tant mieux, promis. Beaucoup de choses encore en rayon, qui ne vont pas toujours assoir sur le tabouret à trois pied, ni quatre. De deux à zéro : préparer son jambier. Le rythme est-il soutenable, la lecture aisée, déroutante ou galvanisante ? Peuh... Les oiseaux et le jardin ouvrent les bras. Les chats en douzaine clament mains et gamelles, et le bistouri doit parfois soulager les femelles récidivistes de la portée. Parenthèse(s) délirium avant de renouer les neurones : fermer le ban, et ouvrez gueule et mirettes !

     

    Lire la suite...


  •  ...SUCCUSSIONS. QUELQUES RAYONS SUR L'EAU.

    Pont d'eau

     

       "Elmar C Fuchs et ses collègues étaient en train d’étudier les propriétés physiques de l’eau sous l’action d’un champ électrique lorsqu’ils ont découvert un étrange phénomène. Deux béchers remplis d’eau distillée et soumis à une forte différence de potentiel étaient à une distance de quelques centimètres quand l’eau s’est mise à grimper aux parois pour sortir des béchers et former une sorte de tube d’eau flottant en l’air, connectant les deux récipients ! On sait depuis longtemps que l’eau est un des liquides les plus mystérieux et les plus fascinants de l’Univers, dont bien des secrets restent encore à découvrir.(...)"
     
     
     

     

       Note : Comment se lasser du spectacle ?

     

    Lire la suite...


  • DE L'HOMEŒPATHIE 02

       Écorces de quinine. "Plaque de 14. China regia. Königschinarinde. Lithographie de botanique antique d'un livre d'homéopathie délivré en 1901, magnifiquement détaillé, brillamment coloré. Condition : très bon (état), blanc au verso. Technique/type : Original, livre plaque, chromolithographie. Taille de papier en pouces : env. 8,5 x 5,3 (21,8 x 13,5 cm). Lithographie par Anst. Fr. Eugen KÖHLER, Gera-Untermhaus. Publié en 1901 par Breitkopf & Härtel, Leipzig, Allemagne."

       Source : https://www.etsy.com/fr/listing/206627697/1901-quinine-de-lecorce-tree-print

     

    Lire la suite...


  •   PAR LES DONS D'UN GÉNIAL SERVITEUR !

    DE L'HOMEOPATHIE

       "Ce daguerréotype réalisé par FOUCAULT, à Paris le 30 septembre 1841. HAHNEMANN est resté immobile durant plus de 20 minutes…"

       Source : http://www.planete-homeo.org/hanemann-sauve-la-fille-dernest-legouve/

     

       Le temps passant, je deviens aussi émue devant le portrait de Samuel HAHNEMANN (né à Meissen - Saxe en 1755, mort à Paris en 1843) que beaucoup d'autres personnes qui ont croisé favorablement l'homéopathie (homœopathie pour les puristes indifférents aux réformes académiques), celle qui guérit, oui, vous avez lu, celle qui guérit, ou celle qui soulage et accompagne véritablement, quand ce n'est plus de l'horizon de braver (car la vie a un temps et des impairs).

       Médecin allemand, exilé en France à partir de 1835 grâce à l'amour et au dévouement que lui a porté une jeune française (Mélanie d'HERVILLY-GOHIER, 1800-1878), Samuel Hahnemann est le fondateur, vers 1790, d'une thérapie mal connue (ah ?), trop souvent réduite aux granules de soutien passager ou préventif... une médecine rigoureuse, en vérité, unique, révolutionnaire et humble (au prix de se montrer cassante parfois ! Yes !). Rien que cela ?

       L'homéopathie n'est pas sortie d'un chapeau magique ou d'une imagination mal contenue. Elle est l'issue qu'un médecin profondément dégoûté par l'inefficacité et la barbarie des méthodes de son temps a trouvée par réflexion, recherche et expérimentation - jusqu'à ses propres dépens.

       Elle n'a cessé d'être enrichie, explorée, pratiquée, mais aussi dévoyée ("complexisme", et autres écoles démarquées des principes fondamentaux) alors que le fondateur lui-même y a dédié sa vie et ses talents, ses scrupules, consignant ses études, les vérifiant (selon la démarche scientifique, la seule correcte, qu'est la confrontation et la validation par le réel d'hypothèses ou d'observations - étonnantes ou non), tâchant de comprendre aux limites de sa vocation : soigner ses congénères, guérir les malades, combien mal en point parfois.

     

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique