•    "L'homme, maître et esclave de ses microbes", Soline ROY, Le Figaro, le 11-12-2015.

     

    Lire la suite...


  •  Le savant transit du repas

    Lire la suite...


  •  Viande, végétaux dont céréales

    Art pariétal

    Lascaux

       Pas de référence pour cette exquise fresque ? Source : http://www.litobox.com/regime-paleo. La grotte de Lascaux (extrait) paraît la bonne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_de_Lascaux

       Le même site LitoBox indique en plus du détail des aliments "autorisés" ou à "bannir" pour appliquer le régime dit "paléo", les règles admises en terme d'évolution de l'ADN. Précieux et espérons, vrai (par rapport aux conclusions théoriques existantes).

       Sur une période d'1 million d'années, il serait admis 0,05 % de mutation spontanée, soit 0,05 % par 100 000 ans.

     

    Ce mode alimentaire part du principe que génétiquement l’homme d’aujourd’hui est très proche de nos ancêtres du Paléolithique. Le pourcentage de mutation spontanée de l’ADN étant de 0.5 % par million d’années, depuis la fin du Paléolithique il y a 10 000 ans , nos gènes ont changés de l’ordre de 0.005 %[1]. Nos gênes sont donc quasiment similaires et seul notre alimentation a profondément changée avec la révolution agricole du Néolithique. L’homme moderne serait donc plus adapté au régime Paléolithique. Ce régime serait même meilleur pour sa santé que l’alimentation moderne d’aujourd’hui[2]. Le régime Paléolithique consiste à consommer principalement du poisson, de la viande, des œufs, des légumes, des fruits, des champignons, des racines, des fruits à coque et il exclut les céréales, les légumineuses, les produits laitiers, le sucre et certaines huiles.

    En savoir plus : http://www.litobox.com/regime-paleo

    Ce mode alimentaire part du principe que génétiquement l’homme d’aujourd’hui est très proche de nos ancêtres du Paléolithique. Le pourcentage de mutation spontanée de l’ADN étant de 0.5 % par million d’années, depuis la fin du Paléolithique il y a 10 000 ans , nos gènes ont changés de l’ordre de 0.005 %[1]. Nos gênes sont donc quasiment similaires et seul notre alimentation a profondément changée avec la révolution agricole du Néolithique. L’homme moderne serait donc plus adapté au régime Paléolithique. Ce régime serait même meilleur pour sa santé que l’alimentation moderne d’aujourd’hui[2]. Le régime Paléolithique consiste à consommer principalement du poisson, de la viande, des œufs, des légumes, des fruits, des champignons, des racines, des fruits à coque et il exclut les céréales, les légumineuses, les produits laitiers, le sucre et certaines huiles.

    En savoir plus : http://www.litobox.com/regime-paleo
    Ce mode alimentaire part du principe que génétiquement l’homme d’aujourd’hui est très proche de nos ancêtres du Paléolithique. Le pourcentage de mutation spontanée de l’ADN étant de 0.5 % par million d’années, depuis la fin du Paléolithique il y a 10 000 ans , nos gènes ont changés de l’ordre de 0.005 %[1]. Nos gênes sont donc quasiment similaires et seul notre alimentation a profondément changée avec la révolution agricole du Néolithique. L’homme moderne serait donc plus adapté au régime Paléolithique. Ce régime serait même meilleur pour sa santé que l’alimentation moderne d’aujourd’hui[2]. Le régime Paléolithique consiste à consommer principalement du poisson, de la viande, des œufs, des légumes, des fruits, des champignons, des racines, des fruits à coque et il exclut les céréales, les légumineuses, les produits laitiers, le sucre et certaines huiles.

    En savoir plus : http://www.litobox.com/regime-paleo

    Ce mode alimentaire part du principe que génétiquement l’homme d’aujourd’hui est très proche de nos ancêtres du Paléolithique. Le pourcentage de mutation spontanée de l’ADN étant de 0.5 % par million d’années, depuis la fin du Paléolithique il y a 10 000 ans , nos gènes ont changés de l’ordre de 0.005 %[1]. Nos gênes sont donc quasiment similaires et seul notre alimentation a profondément changée avec la révolution agricole du Néolithique. L’homme moderne serait donc plus adapté au régime Paléolithique. Ce régime serait même meilleur pour sa santé que l’alimentation moderne d’aujourd’hui[2]. Le régime Paléolithique consiste à consommer principalement du poisson, de la viande, des œufs, des légumes, des fruits, des champignons, des racines, des fruits à coque et il exclut les céréales, les légumineuses, les produits laitiers, le sucre et certaines huiles.

    En savoir plus : http://www.litobox.com/regime-paleo

    Lire la suite...


  •  Infos à lire tranquillement

    Lire la suite...


  •  Rôle de bactéries intestinales

    Lire la suite...


  •  2 approches de pathologies & des dentifrices

    Lire la suite...


  •  Toujours les mêmes conclusions... sensées ?

    Lire la suite...


  •  L'alimentation dans l'évolution humaine genrée

    Protéines animales pour mâles de taille

       "Shony WIJAYA, stylo à bille et crayons de couleur sur papier, 14,8 x 21 cm, 2014." Source :

       http://lepoignardsubtil.hautetfort.com/archive/2015/08/06/art-brut-indonesien-a-begles-5667040.html

     

    Lire la suite...


  •  Qui a dit vert au démarrage ?

      Depuis le 1er décembre la campagne d'installation des compteurs Linky (et Gaspar pour le ... ?) est lancée en Bretagne et est prévue durer 5 ans. Premiers concernés : les secteurs de GUINGAMP, LANNION, BREST, OUESSANT, CROZON, SAINT-MALO, CESSON-SEVIGNE, au Nord-Ouest de l’Ille-et-Vilaine, autour de LORIENT, VANNES, RHUYS et QUIBERON.

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/le-deploiement-des-compteurs-linky-commence-ce-jeudi-878211.html

     

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique