• Quelles sont ces graminées ?

     Il y en a au moins quatre sortes.

    Quelles sont ces graminées au jardin ?

       Le 14 mai 2016, près de l'épine-vinette pourpre (Berberis x ottawensis).

     

    Quelles sont ces graminées au jardin ?

    Quelles sont ces graminées au jardin ?

       Vers le tas de compost. 14 mai 2016.

     

    Quelles sont ces graminées au jardin ?

       Vers l'ancien verger (pommes à cidre).  Un jour après.

     

       Notes :

       - A se rouler par terre pour en déguster ? (vaches et génisses)

       - Identification difficile en dépit d'apparences différentes. Pour l'instant, les deux premiers tomes de L'Encyclopédie des plantes bio-indicatrices de Gérard DUCERF ne suffisent pas (éditions Promonature, 2010, 3e édition).

       Recherche lancée ? Le document de la page du GNIS valide la difficulté. La reconnaissance se fait avec des moyens qui ne sont pas les miens. Je connais les herbes à leur résistance à l'arrachage, à la coupe par faucille ou tondeuse, et au coup d’œil rapide (aspect immédiatement distinctif, cécité de fond en fait)... Ardeurs freinées.

       "Les critères de reconnaissance des graminées doivent bien être mémorisés. Leur observation sur le terrain demande un bon entraînement et l'utilisation d'un minimum de matériel : loupe (compte fils), lame de rasoir (cutter), et clé de détermination."

       Sources : http://www.gnis-pedagogie.org/diagnostic-prairie-observer-flore.html

       http://www.gnis-pedagogie.org/diagnostic-prairie-espece-prairiale.html

       http://www.gnis-pedagogie.org/fourragere-espece-graminee.html

     

       Voir aussi : http://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/de-riches-prairies-fleuries

       En continuation...

     

       # Au 18-05-2016, deux graminées identifiées :

       - Le fromental ou avoine élevée, en sous-espèce dite à chapelet (Arrhenatherum elatius subsp. bulbosum), page 96 de L'Encyclopédie des plantes bio-indicatrices, vol. 1 : racines avec chapelet de bulbilles.

       - La fétuque faux-roseau (Festuca arundinacea), page 166 du même ouvrage. En grosse et haute (si concurrence) touffe, système racinaire superficiel.

     

       # Ayant suivi un MOOC en botanique grâce à Tela Botanica ce printemps 2018, des outils de reconnaissance me sont arrivés périphériquement. Notamment celui-ci : http://botarela.fr/Identification/Comment-examiner.html

      Toujours plus riche et vivant que l'on croit, les plantes et les herbes.

     

    « Printemps graminéesCocon ou "nid de guêpe". »