•  GROS CREUX DE VAGUE

    OUESSANT

        Quelques secondes de Finis terrae, de Jean Epstein (1929). L'attente sur la côte du retour du jeune homme, accidenté et malade, par les femmes, dont la mère. Le revoir. Survivra-t-il. (Si ma mémoire est bonne). Source : https://silentlondon.co.uk/2014/02/11/jean-epstein-finis-terrae/. Pour un extrait plus long : http://www.lesmutins.org/finis-terrae.

     

       Un bref séjour sur la côte du Finistère cette fin d'été a permis de rallier l'île d'Ouessant. Finis terrae, nom latin de l'ultime département occidental français et titre d'un film de Jean ESPSTEIN. Le voyage d'un jour a été accompli avec plus de surprise que prévu.

       Ponctuant des promenades emplies de paysages captivants, avec un temps très changeant où la très grosse averse a fini par tomber (sous abri heureusement, d'autres vacanciers ont été trempés jusqu'aux os), le contexte d'arrivée, l'écomusée - inscrit de longue date au programme - si jamais un jour..., et un témoignage asséné, nécessaire, ont laissé une impression tangente.

       On peut ajouter que mi-juillet de cette même année, une suite de faits divers traumatiques a marqué l'île.

       (Compte rendu détaillé qu'aucun concerné ne saurait produire, et qu'on peut ne pas lire, ou qu'en partie : http://www.letelegramme.fr/finistere/ouessant-l-incendiaire-s-est-suicide-13-07-2017-11594145.php)

     

    Lire la suite...


  •  MER DÉCHIREMENTS

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=uP67u23lgOk

     

       Mythique côte bretonne de l'extrême-ouest (Extrême-Occident... d'où ?). Avec ses îles, dont Ouessant.

       Si l'itinéraire d'humanisation (adulte) du culte de l'ourse devait se réinventer, un séjour là-bas, suffisamment long pour y vivre une tempête, aurait sa place.

       Que dire des phares.

     

    Lire la suite...


  •  PROJECTIONS & PASSIFS

    MENACE OPHELIA

       Source : https://twitter.com/InfosFrancaises/status/918229317431291905/photo/1

     

       "Deux scénarios se dessinaient encore mardi concernant la trajectoire de l'ouragan Ophelia, classé en catégorie 1. Soit ses vents destructeurs touchaient la Bretagne ce week-end, soit l'Irlande. Ce jeudi, c'est la deuxième hypothèse qui paraît la plus probable selon Météo France. 

        "Pile 30 ans après la tempête de 1987, le sort aurait été d'un redoutable cynisme si l'ouragan Ophelia avait pris une trajectoire directe vers la Bretagne. Positionné ce jeudi au sud des Açores, il a mobilisé les éminences grises de Météo France afin de déterminer sa trajectoire. "Jusqu'à mardi, nous étions inquiets de voir Ophelia se diriger vers la Bretagne avec des vents pouvant atteindre les 90 nœuds (plus de 160 km/h, NDLR)", note Michel AÏDONIDIS, chef du centre de Météo France de Guipavas (29), près de Brest."

       Source : http://www.letelegramme.fr/bretagne/ouragan-ophelia-la-bretagne-devrait-etre-epargnee-12-10-2017-11699638.php, relayée par Source celtique (http://sourceceltique.over-blog.com/2017/10/ouragan-ophelia.la-bretagne-devrait-etre-epargnee-letelegramme.fr/12-10-17.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail)

     

       L'hiver 2012-2013 a laissé des traces patentes sur le bâti d'ici. Un gros orage estival a ressuscité l'alarme des forces de la nature face auxquelles il n'y a pas grand-chose à faire (excepté protéger avec ce qui le peut). Menace d'un ouragan réelle ou qui s'estompe, la gravité et la conscience suivies d'effet sont à l'ordre du jour (des jours). D'autant qu'on nous promet une fin de semaine anormalement radieuse (bonne pour la baignade dans la Manche, clamée sur les "radios bonheur" d’État), terminale de la belle saison.

     (Passif et projection : en soi avant tout, en tant que personne capable, de penser et d'agir. Page marque-page.)

    Lire la suite...


  •  URBANISATION FLAGELLÉE

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=VFFAnbU_EvY

     

       Irma, frappant directement et violemment des îles ou portions d'îles françaises mi-septembre, a captivé toutes les attentions médiatiques de l'Hexagone, redoublées d'un lot de faits douteux (pillage, racisme). Outre les images enregistrant la violence de l'ouragan, celles des dévastations aiguisent la curiosité qui frise le voyeurisme.

       Ainsi va-t-on. Saint-Martin nous est complètement inconnue... Pas de vacances dépensées au lagon.

       A ne regarder que les constructions (debout), un urbanisme particulièrement touristique apparaît, d'une grande homogénéité générale, architecturalement typée "néo-coloniale" (aspect stylistique).

       Un article d'Actu-environnement permet d'appréhender l'histoire récente de l'île du point de vue urbanistique, tandis que la critique et les propositions qui animent l'interviewée, Virginie DUVAT, géographe, actrice du GIEC, relancent, très nerveusement pour nous, la réflexion sur ce qui se présente comme l'obligation de réorganiser les sociétés humaines aujourd'hui, au nom du changement climatique.

       La crainte d'une sorte de PHILANTHROPIE supérieure éventuellement très intéressée, sur un fond très autoritaire (totalitaire), quelles que soient les modalités ouateuses que l'ensemble peut prendre, nous agite une fois encore. Avec des personnes, des populations, des peuples, soit des êtres et des associations humaines plus ou moins complexes, vastes, historiques... remises en questions par des spécialistes de l'estampille classique (scientifique) dévouée à certaines causes, la Grande cause peut-être (impératives ? absolue ?) pour de (toutes) nouvelles pratiques, d'autres mœurs, remaniées, réinventées (!), vers un accès à...

       Ici, La géographe a l'intérêt de décrire comparativement une situation aux Seychelles, choisie positivement. Avec la critique d'un processus d'urbanisation jugé néfaste à Saint-Martin - dans une forme juridique au moins, se dessine une vision suffisamment claire et riche pour continuer de réfléchir sur ce qui nous hante véritablement (d'autant que notre attentisme sur la capacité d'erreur humaine connaît le facteur démultiplicateur des résolutions gouvernementales ou "supérieures"). Se tromper, massivement...

       [Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Martin_(%C3%AEle)]

     

    Lire la suite...


  •  AVANT ET APRÈS LA VISITE DE TRUMP

    PORTO RICO

      Portoricaines se lavant dans une rivière au lieu de chez elles. "People in Morovis, Puerto Rico, bathe in a river instead of their own homes. (...)". L'ouragan Maria est passé sur l'île le 20 septembre, après Harvey et Irma. Sources : http://time.com/a-land-they-no-longer-recognize/ par https://twitter.com/CarmenYulinCruz

     

      Commentateurs, suiveurs critiques ad nominem, ou perspectivistes dont la lucidité reste à soupeser pour autant : les Porto-Ricains sont-ils véritablement face à leur destin... De la force des choses et des rapports de force humains.

       Un peu de beauté sauvage - avec shampooing grappillée au passage. (Comme parfois dans le bourbier.)

     

    Lire la suite...


  •  TOURISTIQUEMENT

    CUBA, IRMA & LES AUTRES

       "L’œil du cyclone Irma au dessus de Cuva - DR Karl-Ludwig POGGERMANN". Source : http://www.tourmag.com/L-apres-Irma-Cuba-pret-a-accueillir-des-touristes_a89047.html

     

    Lire la suite...


  •  LES 4 000 (?), CITÉ, QUARTIER.

    LA COURNEUVE (93)

        "Camions brulés Paris France." Sans date, Michel SETBOUN. Source : http://www.setboun.com/PARIS/W00835%20La%20Courneuve%20Suburbs%20of%20Paris/ppages/ppage1.htm

     

       L'architecte souvent s'oblige (ou cherche, il aime) à visiter le maximum de lieux "confrériques" et/ou historiques. A la Courneuve, côté 4000, où je savais qu'un de mes profs avait officié indirectement, je me suis rendue par deux fois.

       Non, je n'ai pas emprunté un car Rougon-Macquart pour "monter" de Bretagne en Balzac. C'était dans le vieux temps, par rames de métro.

       Souvenir ?

       L'appel du vide dans une grandiloquence (avec "possible de prendre des photos ?"), du chantier, des panneaux partout. 4000. On y a cru ?! On y croira. Croix de fer, croix de bois.

     

    Lire la suite...


  •  DEPUIS HIER (AVEC ARCHITECTES DERRIÈRE)

    "ICI PROCHAINEMENT" / LECUYER

       "17_allee_beau-rivage_1_nantes_france-1100x652", Alban LECUYER photo-monteur. Source : http://www.albanlecuyer.com/portfolio_page/ici-prochainement/

     

      Toi, architecte, tu les as choyées tes images de projets, tu les as composées, colorées, cherché les meilleures pers-(pectives) avant de les confier à quelque équipe externe spécialisée ou stagiaire émoulu 3d plus habile ou informé des enjeux à atteindre (séduire, convaincre).

       Promotion immobilière... ou pas.

      Toujours sous le ciel bleu. Digoin, Cuba, Sarajevo, Paris, Nantes, etc..

     

    Lire la suite...


  •  DE TRANSIT (BÊTES "MIGRANTES")

    CENTRE DE 4000 VEAUX

       "Les bâtiments les plus récents, déjà construits, qui auront vocation à accueillir les 3910 bovins destinés à l'exportation, les 240 bovins à l'engraissement et les 320 vaches allaitantes." Source : http://www.lejsl.com/edition-charolais-brionnais/2017/08/22/la-ferme-de-neuzy-veut-passer-de-800-a-4-000-vaches

       Toitures en photovoltaïque. (On dirait, sur le bâtiment de droite.) "Mais c'est très bien tout cela !"

      NOUVEAUTÉ AGRICOLE : le centre de transit concentrationnaire. En France, un pionnier - "parfaitement" en règle donc - du côté de Digoin (71).

     

    Lire la suite...






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires