•  CHIFFRES FEUTRÉS, MUTISME MAJEUR

    MORTALITÉ MÉDICALE

       Le palmarès des causes de mortalité serait-il vivement débattu, à chiffres déclarés ? De même que c'est souvent l'autre, l'extérieur, le responsable, le fauteur... c'est l' "Environnement" qui en prend pour son grade, de nos jours. Humanisé, répondra-t-on, éventuellement. Oui, avec des fauteurs et des agendas de luttes par sélection, si ce n'est choisis à fort escient. Sources : https://www.topsante.com/medecine/environnement-et-sante/pollution/la-pollution-de-l-air-troisieme-cause-de-mortalite-en-france-613216 & http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/4815560/air-pollue-la-france-risque-des-poursuites-en-justice.html

     

       Des effets de LA médecine sur notre santé... De la GUÉRISON ? Non, de la mort ou des complications morbides...

       LA médecine étant entendue ici comme celle couramment entretenue, dispensée, conventionnelle, soit massive aujourd'hui et "reconnue", à base d'allopathie (usage de substances étrangères au mal lui-même, et particulièrement artificielles désormais puisque des molécules nouvelles sont créées en laboratoire, à la suite d'une histoire encore très jeune (dans son versant scientifique), initiée par l'expansion de la chimie du pétrole, et dans laquelle la famille ROCKFELLER aurait son "gros" mot à dire).

       C'est incontestablement l'une de nos pierres d'achoppement. Autant pour ce qu'elle introduit et porte... d'affreux (notre expérience familiale devant non seulement les souffrances infligées par LA médecine, mais le "potentiel" d'atteinte grave à la personne soupçonné à sa charge, pourtant ingénue) que son impossible conceptuel, à nos yeux, - manière de dire l'insoutenable paradoxe qui y réside, savamment cultivé. Paradoxe ou aporie - sociale.

       Tuer - involontairement - en déclarant faire l'inverse... et faire... quoi donc, au juste.

       (Tuer)

       Le bourbier serait-il en son domaine superlatif ?

     

    MORTALITÉ MÉDICALE

       Panorama réjouissant, non ? Devant les barres et tours de logements ou de bureaux (option logements ?!), c'est une tour de purification atmosphérique qui est en construction, en Chine. A tout problème, sa solution, brave et géniale bête humaine, ressort capitalistique certain. Source : https://archinect.com/news/article/150045297/china-builds-world-s-biggest-air-purifier-to-battle-air-pollution

     

    Lire la suite...


  •  CRACQUÉES, ADJUVANTÉES, TRÈS CHÈRES PAYÉES

       Le grand classique, success story en France. Source : https://www.youtube.com/watch?v=R9OVpxQ0Nrw, relayée dans l'infolettre de Médecine du sens, n° 191, 04-01-2018.

     

    Lire la suite...


  •  CONTRE-ATTAQUE FRANÇAISE !

    MONNAIE ENCORE / CHAMAGNE

       Portrait de Mayer Amschel ROTHSCHILD. L'ennemi, en tout bien tout honneur ! Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Mayer_Amschel_Rothschild_-_The_Jewish_Encyclopedia_1907.png

     

       Régis CHAMAGNE a su nous intéresser. Son blog, ses interventions publiques, son regard et son engagement déterminé... Patriote, mais aussi haut en vue, clair, convaincu. Il vient de publier un article sur la monnaie que nous ne saurions taire, d'autant qu'il se clôt sur la naissance et l'évolution de la monnaie libre telle que l'ont pensée et, donc, concrétisée des personnes comme Stéphane LABORDE (mouvance Gérard FOUCHER, Étienne CHOUARD).

       [Voir, à la 51:58 mn et avant : mnhttps://www.youtube.com/watch?v=L0aB_P0nFnk]

      Un réel espoir ?

     

    Lire la suite...


  •  LES BAD NEWS S'ACCUMULERAIENT. FAKE ? OU F...

       Bleue, rousse, ou de sang. Source : https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=X1sJPtwWigE

       Une "superlune bleue de sang" ? Superlune, pas tout à fait. Bleue, pas du tout (le terme fait référence à la deuxième Pleine Lune dans un même mois). En revanche, "lune de sang" oui, en raison bien sûr de l'éclipse. Autrement, la Pleine Lune de janvier est aussi surnommée la Pleine Lune des Loups." Source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-eclipse-lune-31-janvier-plus-belles-images-26819/

     

       Évidemment, cela vient du Lupus. Lequel, s'il nous prévient de ne pas se laisser influencer par tel ou tels crieurs au loup, prompts à l'intérêt commercial, sait lever le museau vers la lune. La situation est-elle désespérée ?

       La dette poursuit ses effets.

       Ne jamais oublier que la transition écologique et le "simple" achat d'un bien par crédit, - de son logement, de son isolation et de tout nouvel équipement labellisé idoine ("anti-réchauffement"... climatique) notamment, sont intégrés dans cet argent, précis et finalement... unique... Quoiqu'on en pense, quoiqu'on le souhaite.

       [En épiphénoménal : https://www.actu-environnement.com/ae/news/travaux-renovation-demarchage-fraude-arnaque-ufc-quechoisir-30612.php4#xtor=EPR-1]

     

    Lire la suite...


  • SUPER FLEXIBILITÉ (ARTHRITIQUE ?)

    TACHERONS NOMADES

       "A campground in Clarksville, Indiana, which hosts workers for an Amazon fulfillment center nearby." Source : https://www.wired.com/story/meet-camperforce-amazons-nomadic-retiree-army/

     

       Autre face de la déchetterie capitalistique, ou du grand recyclage des travailleurs, les nomades. Point de maison, à moins qu'elle ne roule - hors contrat. Point de lieu de fondation foncier en tout cas. Le job et son vital salaire.

       L'entreprise Amazon, à la pointe de l'innovation tentaculaire (façon destructor) développe les CamperForce qui ont l'intérêt francophone d'évoquer travail de force et camps de forçats... Amis en âge de la retraite, c'est aussi et diablement pour vous. Pour "écrire l'histoire" sans blague (on la connaît pourtant, celle-là) et remplir les poches de magnats au nom, c'est ainsi, éloquents.

     

    Lire la suite...


  •  QUAND LES "CHANCEUX" TRINQUENT

    PETITS PROPRIÉTAIRES

       Hilarant, indépendamment de tout titre. Source : https://www.contrepoints.org/2017/10/09/300560-immobilier-nicolas-hulot-veut-punir-pauvres

     

      C'est l'histoire d'un mec..." Et de beaucoup d'autres. "Sans-dent", Français moyen", frais émoulu ou de longue date "nationalisé".

       Confiant ? Tout sourire ? Franchement intrépide ?

       Pourtant... la pierre !?

              L'avenir est... devant, pour certains plus que présent.

     

    Lire la suite...


  •  BEAUCOUP D'AUTRES RAISONS... (UN TOUT)

       Fin ar bed, feuilleton en 7 épisodes diffusé en 2017 sur Tébéo TV : http://www.tebeo.bzh/replay/210-fin-ar-bed

     

       Désespoir et détermination, chroniques ou aigus. Vivre avec l'idée ou pas. Un jour, un instant, agir.

       Un observatoire spécialisé étudie et sort régulièrement son rapport. Et conclut, ce 2018, avec la sempiternelle prévention...  Quand la société s'enfonce, la brutalité se fait loi... Temps de rire, oui.

       En ce qui me concerne, le spectre, le fantôme, le grand copain des mauvais jours, familier du secours, a quasiment quitté la place. Rien à voir avec la sacrée "prévention" dont on nous gave à toutes les sauces pour toutes les faims, indigestes à vomir, ni même les cadres usuels dits essentiels. Quoique... dans les grandes largeurs, soit : l'ancrage et l'air frais.

     

    Lire la suite...


  •  HAUTE & BASSE BRETAGNE

    MOEURS (FRAGMENTS)

       Source : http://www.cparama.com/forum/plougastel-daoulas-t2703.html

     

       "L'enfant naissait à la ferme comme un petit animal, comme un petit poulain ou un petit veau. S'il était de bonne constitution, il vivait, dans le cas contraire, il disparaissait rapidement. J'ai connu une famille où sept enfants sont morts en bas-âge. Dans ce temps-là, si l'enfant disparaissait, c'était tant-pis. Quand, alors que la femme était enceinte, on avait la certitude que l'enfant serait un "monstre", on passait le "cordon". C'est-à-dire qu'on passait un lacet autour du cou du bébé, et on tirait dessus jusqu'à ce que mort s'ensuive. Comme il n'y avait aucun contrôle, ni la médecine ni de l'administration, le gosse était enterré et on n'en parlait plus."

      Au pays gallo, Textes, traditions, Lexique, Eric RONDEL, "Chantemèle" par Marcel GAULTHIER, Club 35, 1992, p. 17.

     

       "Dans les moments de farniente, c'est au grenier que je me réfugiais, dans un beau désordre de vieux journaux, de bouquins en pièces, de vieux gilets de sabots. Dans une boîte orangée de la marque d'amidon Le Chat, il y avait une partie des Misérables. C'est là qu'enfants, nous allions fouiller pour trouver le fusil ou le revolver à barillet de grand-Père, heureusement vide de ses balles. (...)

      J'en redescendais pour dessiner Marraine, assise devant le feu, la petite dernière de tante Mimie, Jackie, couchée de travers de ses cuisses et agitant ses petons devant la flamme. "Regarde ses petits doigts de pied, disait Marraine, on dirait des rayons de soleil."

         Jacques BUREL, témoin de la vie paysanne en Bretagne, De ronce et de froment (1991), Coop Breiz, 2005, p. 132.

     

    Lire la suite...


  •  QUI EXISTENT. MALGRÉ. BON GRÉ.

    GENS DE CAMPAGNE

       De la série Intérieurs rustiques 1, Gilles POULIQUEN. Source : http://www.gillespouliquen.com/fr/portfolio-8221-0-40-interieurs-rustiques-en-bretagne-1.html

     

      "Ce sont des gens qui ont en commun de vivre avec peu, et de faire peu parler d’eux. Ils ne se plaignent pas, ne demandent rien. Ce sont des personnes "dures au mal", qui se malmènent, ne prennent pas soin d’elles… Et qui même ne se sentent pas pauvres : ils disent que les pauvres, ce sont les gens qui sont dans la rue et qu’ils voient à la télé."

       "Ce sont des retraités modestes (plus de femmes que d'hommes), des agriculteurs en difficulté, des jeunes qui ont du mal à s'insérer, des travailleurs pauvres, des personnes qui ne sont pas en mesure de travailler en raison de multiples difficultés."

       "Après avoir vécu dans la rue en ville, elles sont arrivées à la campagne, pour une raison ou une autre, et s’y sont installées. La ville abîme beaucoup, la campagne parfois, permet de restaurer."

       Source : https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/vie-pratique-consommation/2014/12/08/la-sociologue-agnes-roche-a-etudie-la-pauvrete-silencieuse-des-campagnes-dans-le-puy-de-dome_11251147.html

     

       Et encore de la pauvreté. D'attribution rapide pour commisération (intéressée ?).

       De l'invisibilité. Qu'il faudrait briser (nous dit-on... encore).

       Et de deux invisibilités même.

       De l'expression "du mal à s'insérer". ("Insertion" donc en jeu).

      "Personnes "dures au mal", qui se malmènent, ne prennent pas soin d’elles…

       Et qui même ne se sentent pas pauvres."

       Chaque expression nous semble digne de reprise et de réflexion dans ce court extrait.

       Voyons un peu plus loin, laissons parler des sociologues...

       (Il y a aussi les "gens de peu" de Pierre SANSOT, bavard sur l'éternel - rejoint.)

       Gêne filant doux encore. Vers l'extrême riposte.

     

    Lire la suite...