• SOLSTICE d'HIVER 2016

    KERMARIO et TOUL-CHIGNAN en CARNAC (56)

    Carnac Solstice d'hiver 2016 Keriadenn

    Carnac solstice 2016 Keriadenn

       En remontant vers l'est les alignements de Kermario, ce mercredi 21 décembre 2016. Depuis midi (position céleste de la Terre précisé par le Calendrier des semis biodynamique 2016), le jour recommence à allonger. Vers 17 heures, la nuit tombe aussi doucement que la pluie. Les nuages assombrissent l'atmosphère autant que l'humidité aérienne l'éclaire, en halo général. Enveloppement, diffraction.

       Parfois clairsemé et de faible hauteur, les alignements couvrent des kilomètres de longueur visible remuante, que la photographie violine atteste comme elle peut. Grand parcours bosselé ("chaos" debout), il ne laisse pas de marbre.

        [Les mégalithes auraient été implantés entre le Ve et IIIe siècle avant Jésus-Christ.]

     

    Carnac solstice d'hiver 2016. Keriadenn

        Toul-Chignan avec ses moutons des Landes de Bretagne (entretiennent, rasent la lande), 21-12-2016.

     

    Carnac Solstice 2016 Keriadenn

     

    Carnac solstice 2016 Keriadenn

    Kermario en Carnac. Solstice 2016. Keriadenn

    Carnac. Solstice 2016. Keriadenn

       Alignements de Kermario, 21-12-2016.

     

     

    Carnac solstice hiver 2016 Keriadenn

    Carnac Solstice d'hiver 2016 Keriadenn

       (Ancêtre te voilà.)

       Le menhir serait le "symbole d'une personne réincarnée", énonce Marie CACHET (dans sa vidéo 5 du Culte de l'ours).

     

       Les théories qui s'attèlent à la raison d'être des ces somptueux et prégnants alignements de grandes pierres sont décevantes... Il faut rester prudent et sévèrement scientifique (afin de ne pas risquer tomber dans le ridicule un jour ou l'autre ?) et la peur de l'imagination ou de la pensée humaine la plus vive et élaborée semble être installée. (Âcreté exagérée possible de ma part devant le schéma convenu lu dans la petite brochure du Centre des Monuments nationaux gratuitement donnée aux visiteurs. L'architecte bretonne devrait pourtant se redresser d'orgueil devant les efforts de glorification ! Du ou des plus anciens...)

       "Les caractères communs des grands alignements de la région de Carnac laissent penser qu'il pourrait s'agir de lieux de cérémonie. Les files matérialisent des allées convergeant vers les enceintes qui occupent des positions privilégiées (en hauteur) et qui viennent conclure l'ensemble mégalithique.

       L'association d'un espace processionnel ouvert (les files de menhirs) et d'un espace cultuel fermé (l'enceinte) dessinerait alors le plan des plus anciens "temples" conservés de l'histoire."

     

    « FRANCE, MONDE / DRAC (2016)DE L'OUTRE-MONDE / HOMUALK »