• WHAT ABOUT US ? / PINK (2017)

     'ARE YOU READY ? (...) I WANT TO LET GO'

      PINK," What about us ?", Beautiful Trauma (2017) Source : https://www.youtube.com/watch?v=987xHnVfRI4

     

       La DEUXIÈME RÉFLEXION, celle du nord, vous connaissez ? Forcément ! Lire à la suite (rien que pour le singe sur l'épaule que tout soixante-huitard de naissance saluera - année du singe).

       Et la chanson, de Pink... Enlaçante, glorieuse, sensible, enragée sur des textes et une musique aussi justes qu'énergisants. Ou commerciale, démago, indigente... abrutissante : le fond sonore qui se pourrait épuiser plutôt que dynamiser son auditeur à l'opposé des apparences ?

       L'occasion de se tester, la part de soi qui frémit (s'envole, galope) ou se détourne (vomit, s'ulcère !).

       Ultimement : de la simplicité limite brute, et ces visages, ces postures, ces looks, et ces paysages  bétonnés que nous donnent à regarder les vidéos. Notre monde, la jeunesse... des plateaux ?

     

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=L4LvVXFmvjw

     

       Source : https://www.youtube.com/watch?v=ClU3fctbGls

     

       "Ruminez-vous ?

       Les anciens disaient de ceux du nord qu'ils étaient affublés d'une seconde réflexion induite par l'âme. Ils en étaient regardés comme des hommes à deux têtes.

       La seconde réflexion, c'est le remâchage mental scénique que nous nous faisons après coup, d'un événement qui nous a interpelés ou susceptible de nous perturber. Alors que nos émotions sont contractées et que notre intellect est galvanisé, la scène est alors passée et repassée sous toutes les coutures dans notre tête, comme un replay sur bande image, lançant de tournures probables et des contre parades intellectuelles. Un remâchage qui ne cesse que lorsqu'une de ces tournures est jugée satisfaisante, ou qui ne s'achève à bout de forces, car même le sommeil s'en retrouve perturbé. Si cette blessure est trop grande et que les tentatives sont irréconciliables, si cet engin lancé à grande vitesse n'est pas arrêté d'une façon ou d'une autre, l'individu s'engage alors dans une dépression profonde aux yeux de son entourage.

       C'est lorsque l'amour-propre est blessé qu'il risque d'être mis en cause dans une situation difficile, que ce ruminage explose et accapare l'intellect. Il se manifeste plus clairement à ces moments, car nous lui prêtons l'oreille  et lui avons fait de la place en nous isolant, mais il existe toujours. Vous ne l'avez pas réalisé, car vous l'avez entendu toute votre vie.

       Cet effet de seconde réflexion n'existe pas ailleurs que dans le nord. Cela ne se produit pas ailleurs. C'est la raison pour laquelle vous revenez si détendu de vos voyages dans le sud. En interdisant à cette roue de tourner, cet engin s'est arrêté pour une ou deux semaines délaissant complètement les problèmes. C'est aussi la raison pour laquelle les compulsions comme le sexe, la drogue ou le jeu, capable d'enfermer cette mécanique infernale dans une pièce mentale barrée à double tour, deviennent des havres de paix.

       L'intuition, l'ingéniosité, la projection, la passion, l'acharnement et la bienveillance sont là des aptitudes  sous l'emprise de cette seconde voix dans la tête. Ces qualités, ces aptitudes sont au cœur de valeurs inestimables pour une collectivité.

       L'isolement et le calme sont impératifs, sinon l'esprit est entraîné ailleurs. Certains endroits, dont les églises, les sanctuaires et les endroits élevés, sont plus appropriés à cette réflexion. L'aube est particulièrement importante, car il est l'envol de la journée. Tout ce qui sera placé dans cette boîte à réflexion à partir de ce moment persistera toute la journée. Il faut être particulièrement méfiant des pensées négatives qui nous assaillent au lever. Ils mènent le tempo de la journée. Lorsqu'elles sont les mêmes tous les jours, ily a un signe d'inquiétude.

       Quoi que vous fassiez, cette seconde réflexion existe toujours dès que vous pénétrez dans l'assiette nord. A l'inverse des vacances dans le sud, il est possible de comprendre l'impact que possède une telle voix dans la tête de celui qui arrive du sud et qui ne l'a jamais entendue. L'effet n'est pas cinglant et viendra par vagues, mais sa personnalité ne sera plus jamais la même et peu arriveront à franchir cette ligne sans devoir se trouver un refuge mental capable de les protéger.

      L'étouffer, comme le font les médications, ne règle pas le litige intérieur à l'origine de ce dysfonctionnement, ni plus que de l'étourdir comme le font les religions du sud par leur pratique assommante visant justement à compenser cet effet manquant. Il faut au contraire travailler cela directement au corps et harnacher cet animal pour en faire un outil puissant, capable d'aider.

       Quand vous êtes en mode de conversation intérieure avec ces personnages, ce singe-sur-votre-épaule vous apportera des indices supplémentaires permettant de mieux comprendre. (...)

       Par Pierre de CHÂTILLON, du Québec. Source : http://www.incapabledesetaire.com/bruminage.pdf

     

    « TRAVAIL / POSTONEDISPARITION DU CASH »